Mercato : Nabil Kouki quitte le CSS pour Belouizdad !!    La BNA parraine cinq jardins d'enfants au Kef, Tozeur, Kairouan, Kébili et Tataouine    Le ministère du Commerce annonce le plafonnement des marges sur plusieurs produits    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Le magistrat Hammadi Rahmani transféré à l'hôpital    Samir Saïed : les discussions avec le FMI commencent aujourd'hui et dureront deux semaines    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Tunisie : Kais Saied reçoit Najla Bouden    Kais Saied se rend en Algérie    Ukraine : Poutine avance pendant qu'ils mangent des petits fours en Suisse    Kaïs Saïed se rend en Algérie    Nouvelle Constitution: Sadok Belaïd évoque le risque d'une "dictature" pouvant porter atteinte à " l'unité " de la Tunisie    Bac- Session de contrôle: Démarrage mardi des inscriptions au service SMS    Samia Abbou appelle au boycott du référendum (Audio)    Kaïs Saïed reçoit Othman Jerandi    Pour Préserver ses acquis, la commission juridique de l'Espérance aura... : ... du pain sur la planche    Tunisie : Droits des femmes : la violence sexiste, l'enjeu le plus important, selon un sondage    7 morts et plus de 330 blessés dans différents accidents en 24h    JM – Haltérophilie : Aymen Becha décroche l'Or dans l'épaulé-jeté et l'argent dans l'arraché    NEWS | «Nul n'est prophète en son pays...»    Kaouther Dabech : Nous sommes devant une constitution dans laquelle le président de la République est comme tout un gouvernement( Vidéo)    SONEDE : Coupure de la distribution de l'eau potable dans les zones d'El Menzah à partir du mardi 5 juillet 2022    EXPATRIES | Omar Rekik veut convaincre Jalel Kadri    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Climat, environnement, biodiversité des priorités pour la planète des actions pour la Tunisie    Autoroutes: Vers une hausse de 15% des prix des péages !    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    Tribune | Le monde brûle !    La commission consultative désavoue le projet de Constitution paru au JORT : Deux projets, deux visions !    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Ons Jabeur passe en quarts de finale du tournoi de Wimbledon    Les Indiscretions d'Elyssa    Ils ont dit…    Tunisie-Péages : Hausse des tarifs ?    Des faits et des chiffres    «Taihoun-Dark Side», dramaturgie d'Abdelhalim Messaoudi et Mise en scène de Nizar Saidi : La dramaturgie de la marge    Lassaâd Saïd, directeur de la 56e édition du festival international de Hammamet à La Presse : «L'international revient en force !»    Fadhel Abdelkefi : par sa constitution, Kaïs Saïed a réalisé le rêve de l'islam politique    Mahfoudh et Belaied appellent Kais Saïed à revoir le projet de constitution    Mondial Basket 2023 – Qualifications : les groupes du second tour connus    Tunisair: location d'avions pour assurer les vols programmés    Météo du lundi 4 juillet 2022    Le compositeur Ezzedine Ayachi n'est plus    Un faible séisme frappe le gouvernorat de Sidi Bouzid    Sidi Bouzid secoué par un séisme    Mohamed Hédi Jouini nommé directeur général du théâtre de l'Opéra de Tunis    Variole du singe : Urgent : premier cas dans un pays très visité par les Tunisiens    Sommet de l'OTAN à Madrid | Un revers pour Moscou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Art contemporain: Mono, ou la porte d'accès à l'art digital
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 05 - 2022

Kenza Zouari, curatrice réputée sur la scène globale des NFT, et Shiran Ben Abderrazek, co-animateur de «Culture sans filtre», le podcast de la création contemporaine et entrepreneur dans le secteur de la Blockchain, ont décidé d'unir leur passion commune pour offrir une nouvelle expérience au grand public et aux artistes.
Nous sommes au cœur emblématique de la Médina, sur la très aristocratique rue du Pacha. Sur le tronçon que l'on couvrait de tapis quand le bey la descendait à cheval. A quelques encablures du lycée où les princesses beylicales et Madame Bourguiba suivirent leur scolarité. Juste avant la porte d'une des plus courues maisons d'hôtes installée dans l'ancienne demeure d'un parfumeur du XVIIIe siècle. Pour vous dire que nous sommes dans un lieu chargé d'effluves de passé, de traditions et de mémoire.
Là, au 27 bis très exactement, s'ouvre un étrange hublot qui attire le passant comme un aimant. Dans un minuscule espace de moins de dix mètres carrés auquel on n'a accès que par le regard parce qu'interdit par une barrière, un écran vous projette instantanément ...Dans l'avenir.
Ici — la plaque n'était pas encore placée le jour de l'inauguration — s'ouvre, dans la Médina de Tunis, la première galerie d'art digital d'Afrique et du monde arabe. Il faut avouer que c'est énorme, et qu'on met du temps à l'assimiler.
Bien sûr, il ne faut pas nous prendre pour des béotiens, nous avions entendu parler de cet art digital qui fait délirer les critiques, et les marchands d'art. Mais c'était ailleurs, selon des normes et des codes que nous, amateurs de peinture de chevalet, nous initiant avec application à l'art contemporain, faisant semblant de comprendre l'art conceptuel pour ne pas paraître trop stupides, n'avions pas encore intégré.
Kenza Zouari et Shiran Ben Abderrazek, les deux fondateurs de cette nouvelle mini-galerie baptisée Mono, première galerie physique du continent africain et de la région Mena se font un plaisir d'expliquer avec brio le concept.
Les NFT sont une catégorie d'actifs digitaux qui ont émergé avec la nouvelle technologie de la Blockchain. L'art NFT — soit «non fongible token» ou jeton non fongible — est constitué d'œuvres d'art digitales codées dans des blockchains
Ce qui, paraît-il, offre un grand nombre d'avantages aux artistes qui les ont produits.
Mono se propose de présenter toutes les deux semaines une œuvre d'un artiste différent, artiste émergent ou confirmé d'Afrique ou de la région Mena.
La première artiste invitée est la Sénégalo-Libanaise, Linda Dounia, qui présente une œuvre intitulée «Bauhaus Puzzle», œuvre d'art génératif, faisant intervenir l'intelligence artificielle.
Kenza Zouari, curatrice réputée sur la scène globale des NFT, et Shiran Ben Abderrazek, co-animateur de «Culture sans filtre», le podcast de la création contemporaine, et entrepreneur dans le secteur de la Blockchain, ont décidé d'unir leur passion commune pour offrir cette nouvelle expérience au grand public et aux artistes.
Alors avez-vous compris le principe ?
Ecoutez bien : la Blockchain est une technologie qui révolutionne l'intégralité des industries et des activités humaines, les NFT sont en train d'apporter de nouvelles manières de produire et de diffuser l'art, que seuls les initiés expérimentent pour le moment.
Alors, gardez pour vous les questions primaires, telles que «comment acheter, puisqu'on ne peut payer qu'en monnaie virtuelle?»
«Et si on achète, qu'a-t-on de concret en main ?»
Souriez.
Nous, à la rue du Pacha, rue centenaire, bruissant des échos de l'Histoire, nous avions le sentiment très net d'être des précurseurs, des découvreurs d'univers artistiques nouveaux. Et si vous n'avez pas tout compris, peu importe, vous comprendrez bientôt. En attendant, courez rue du Pacha découvrir Mono.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.