Kais said :bénéficier de l'eau potable à tous les citoyens sur tout le territoire .    Tunisie – La Tunisair affrète trois avions pour la saison estivale    Bouden annonce la création d'un conseil national de développement industriel    Etoile du Sahel : Date de l'assemblée générale élective fixée !    Deux jours de congé à l'occasion de l'Aïd Al Idha    La Cour des comptes frappe mais beaucoup trop tard    Référendum : La LTDH tourne le dos à Saied après moult remous    Ukraine : Poutine devient nerveux et ça c'est très mauvais pour l'humanité    Pourquoi | Aux grands maux, les grands remèdes    Noureddine Taboubi rencontre Abdelmajid Tebboune    Festival Bizerte 2022: Au programme 20 spectacles du 18 juillet au 21 août    Saison 4 d'Orange Fab Tunisie : les start-up accélérées signent de nouveaux partenariats business avec Orange Tunisie    Tunisie Télécom annonce le lancement officiel du programme "Ichmilni" [Vidéo+Photos]    La Tunisie abrite la 1ère conférence africaine sur «la sécurité humaine à travers la police de proximité, un facteur de développement socioéconomique» : Un avant-goût de la Ticad 8    LC Europe (premier tour aller) : le programme de ce mercredi    Dans une lettre adressée aux Tunisiens, le président de la République appelle à voter oui : Le point de non-retour ?    Tribune | Sommes-nous encore des citoyens ?    POCO M4 Pro disponible en Tunisie: Prix et caractéristiques    Kaïs Saïed transmet ses salutations à Bachar al-Assad    Festival Hammamet 2022: Programme éclectique & billetterie ouverte    Prix au marché municipal de Kairouan [Vidéo]    Sept scanners Epson récompensés par Data Master Lab pour leur grande facilité d'utilisation et leur qualité d'image supérieure    NEWS | L'EST sur Azmi Ghouma    Météo en Tunisie: Températures maximales comprises entre 35 et 45 °C    De retour dans la cour des grands : L'Afrique, c'est l'ADN du CA !    Programme TV du mercredi 06 juillet    Patricia Caillé, directrice de l'ouvrage «A l'œuvre au cinéma» (*), à La Presse : «Les techniciennes ne figurent pas dans l'histoire des cinémas»    En fait-on trop avec les politiques ?    Tunisie-coronavirus : C'est la 6ème vague    Projet de constitution - Les anciens bâtonniers dénoncent la suppression de l'article 105    En vidéo : Des voyageurs ont attaqué un sécuritaire à l'aéroport Tunis Carthage    Météo du mercredi 6 juillet 2022    Conférence de presse pour la présentation de la Foire EIMA International    Challenger de Bogota : Malek Jaziri jouera les 8e en simple et en double    CAN féminine 2022 : la Tunisie pour confirmer contre la Zambie    Beja : un centre de secours et de soins    Référendum, gel des avoirs de Ghannouchi, ouverture des frontières avec l'Algérie… Les 5 infos de la journée    Maroc | Olympiades panafricaines des mathématiques : une gafsienne couronnée    Monde-Daily brief du 5 juillet 2022: À Lugano, L'Ukraine et ses alliés posent les principes pour guider la reconstruction    Tribune | Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Contrepoint | Du scénario Jupiter    Exposition de groupe «Passionnément... femmes» à l'Espace Art et Culture Hédi-Turki : «ELLES» lui rendent hommage    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Kais Saied se rend en Algérie    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



USBG : Sans illusions !
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 05 - 2022

L'équipe comptera cependant sur le fameux choc psychologique imputable au changement d'entraîneur.
Après le cinglant 3 à 0 infligé par l'ESS, il fallait opérer des changements dans le camp de l'USBG, et l'entraîneur Aymen Chaouat fut le bouc émissaire idéal qui devait payer la lourde facture de résultats catastrophiques et de cette image assez terne d'une équipe, devenue une proie facile, après avoir été une bête noire auparavant. On a fait appel à un enfant du club, sans grande expérience, mais qui connaît bien le contexte et les rouages de la maison : Hakim Aoun. Il fera tandem dès aujourd'hui sur le banc de l'USBG avec un ancien joueur d'expérience qui a fait ses preuves à l'Espérance, Larbi Jaber, pour rectifier ce qui peut l'être au niveau de la gestion de l'effectif et du changement de système et d'approche tactique pour chasser le signe indien de 6 matches sans victoire (4 défaites et deux nuls). Mais force est de reconnaître que c'est une opération de saupoudrage plus qu'une forte conviction. Les dés sont bel et bien jetés pour une équipe qui, avec 3 maigres points, ne pourra que se résigner à une sixième et dernière place peu glorieuse. Le président du club, Hichem Belgacem, l'a compris et s'est empressé de quitter le navire en plein naufrage. Dans un tel climat assez défavorable et même pitoyable, il serait utopique de s'attendre à un sursaut rageur du groupe devant un CA, qui commence à panser ses plaies et qui a refait surface après son succès sur le fil aux dépens de l'USM.
Réajustements sans plus…
Toutefois, en football, on est obligé de jouer le jeu jusqu'au bout et de n'écarter aucune hypothèse. Sans baguette magique, le nouveau staff technique va tenter de faire quelques nouveautés dans la formation de départ, dans le système de jeu et dans le discours dans les vestiaires. Ce groupe «jaune et noir» n'est pas mal au niveau individualités et qualités intrinsèques de joueurs et n'a pas à rougir sur ce plan par comparaison avec les effectifs adverses. Il y a de la variété et de la richesse dans les trois compartiments de jeu et tout entraîneur ne peut qu'en être satisfait. Mais pour que ça donne des résultats sur le terrain, il faut tout un travail de bonne gestion de ce groupe et de bonne approche tactique des matches. Ce qui n'a pas été le cas avec Aymen Chaouat, qui a paniqué dès la première sonnette d'alarme et chambardé la formation à tort et à travers, lui faisant perdre rouages et automatismes. L'USBG n'est plus ce collectif fort qui impressionne et qui gagne, il est devenu un groupe d'éléments de valeur sans fil conducteur, un bloc équipe en carton qui défend, mais qui vole en morceaux et déraille dès qu'il prend un but. Les deux matches contre l'ESS avec le record de 8 buts encaissés en est la triste preuve. Hakim Aoun doit donc faire les réajustements qui s'imposent pour présenter un onze confiant avec une stratégie claire et lucide. Pas de bloc très bas pour que le CA ne puisse pas faire le siège de sa zone de vérité, et ce sera probablement le retour à une défense à quatre devant le gardien Farhati (Tlili, Ben Khedher, Mejri, Aouchaoui), un milieu équilibré avec le quatuor, Bahia-Messai-Rejaïbi-Zaïdi, et deux pointes en attaque, Jazizi-Kamergi, pour fixer l'axe central clubiste et empêcher le travail de relance rapide à partir de l'arrière et couper tous les ponts avec le milieu de terrain «rouge et blanc». Avec l'espoir que cette rectification de la stratégie portera ses fruits et que le déclic psychologique aura bien lieu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.