Tunisie – Monastir : Arrestation d'un enseignant pour éloge du terrorisme    Fitch Ratings : La conjoncture fragilise les institutions financières non bancaires tunisiennes    Bourse de Tunis : Le Tunindex à l'équilibre    Amical : Le CA et le CR Belouizdad se quittent sur un match nul (1-1)    FTF : Nouvelles nominations à l'EN juniors et la DNA    Tunisie – FMI : Engagement à appuyer la réforme du système fiscal tunisien    Nabeul De fortes pluies causent le blocage de certaines routes    Le PDL dénonce un complot visant à assassiner Abir Moussi    France : On refoule toujours les "étrangers" à la plage, la gauche dénonce, motus chez Macron    Gabès: Non-lieu pour l'équipage du navire « Xelo »    Sfax: 10 enseignants traduits devant le conseil de discipline (Vidéo)    Baisse des investissements déclarés de près de 60% en deux ans    Non-lieu pour la complice de Rached Khiari    5 employés de la société SELECTA traduits en justice pour leur activité syndicale    75 ans d'Inde progressiste    Refus de libération de la mairesse de Tabarka    Nizar EL BEZ, expert en entrepreneuriat et Directeur marketing de Yalla Fid, à La Presse : « Il est temps que le label ''Made in Tunisia'' ressuscite des ruines de Carthage »    Vient de paraître «Gens de boxe» de Pierre Ballester : Azdine Ben Yaâcoub, l'Arabe du coin    Tunisie: En ces temps difficiles, soyons tous des citoyens responsables    Signature du mémorandum d'accord d'un jumelage entre la Municipalité de La Goulette et La Municipalité turque de Muratpasa/Antalya    MEMOIRE : Mohamed Sghaier Abid LADEB    Sfax: 8 corps de migrants repêchés à Kerkennah    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Arts plastiques : Le festival international de Mahrès reporté    LK'AL ce soir : L'Algérien Mouh Milano à Bizerte    Festival international de Hammamet | « Rboukh » de Hatem Lajmi : Un spectacle complet !    Marcel Khalifé et Bachar Ma-Khalifé rendent hommage à Mahmoud Darwich à Hammamet    Shimizu Shinsuke, ambassadeur du Japon à Tunis: Le Japon, la Tunisie et l'Afrique, de larges perspectives    Tunisie-Blanchiment d'argent: Hausse des déclarations de soupçon    5 choses à savoir sur les nouveaux smartphones pliables Galaxy Z Flip 4 et Galaxy Z Fold 4 de Samsung    Bassem Trifi : la liste des magistrats révoqués était l'initiative de la ministre de la Justice    Tunisie : Les douaniers menacent d'une grève à cette date    Annulation de la grève des boulangeries    Un Tunisien tue un étranger    CONDOLEANCES : Aïcha SOUID    La Commission d'appel reporte son verdict à septembre : La gabegie s'installe de nouveau...    Ons Jabeur abandonne le tournoi de Toronto sur blessure    Super League africaine : coup d'envoi de la compétition en août 2023    Europa League (3è tour retour): le programme de ce jeudi    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    Météo : Temps stable et températures entre 30 et 40 degrés    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Sarra Hamdi en Bronze    Tahar Melligi est décédé    Patatras : Lotfi Abdelli ne s'exile plus, il remet ça avec la protection des policiers    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Un nouveau virus inquiétant détecté    Tribune | Mon message d'Hiroshima    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sommet de l'OTAN à Madrid : Revenir aux origines !
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 06 - 2022

C'est au cœur d'une tension régionale inédite, notamment à cause du conflit russo-ukrainien, que l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) tient un sommet de grande envergure, dans la capitale espagnole, Madrid.
En effet, sept décennies après sa création, l'Otan se réunit, à partir d'hier, à Madrid avec l'urgence de réaffirmer sa mission de départ. Si le contexte de ce sommet est, certes, délicat, les attentes sont énormes, au vu des derniers rebondissements sur la scène mondiale. La Presse est à Madrid pour couvrir cet événement, dont les aboutissements pourraient intéresser la Tunisie. Autant dire que ce sommet tracera les orientations de cette organisation et ses visions pour la zone Mena, l'enjeu politique, géopolitique et énergétique est majeur. Ce sera le sommet du «tournant», affirme le secrétaire général de l'Organisation, Jens Stoltenberg.
Les dirigeants de l'alliance militaire la plus puissante du monde visent, à travers ce sommet, à renforcer les forces sur le flanc oriental de l'Otan et à fixer des priorités pour la prochaine décennie — en mettant de nouveau l'accent sur la vérification des ambitions internationales croissantes de la Chine.
Ce rassemblement montrera également les difficultés à maintenir 30 nations alignées dans une même organisation qui doit prendre des décisions par consensus et de rappeler aux Etats membres que l'Otan est toujours prédisposée à les défendre.
Sauf que pour les décideurs de l'Otan, tout l'enjeu réside dans le conflit russo-ukrainien. Si ce sommet, qui se poursuivra aujourd'hui et demain jeudi 30 juin, intervient sur fond d'une tension inédite avec la Russie, les Etats membres devraient valider des décisions clés, notamment un nouveau concept stratégique, un renforcement majeur de la dissuasion et de la défense de l'Otan, et une intensification du soutien à l'Ukraine.
Le secrétaire général, Jens Stoltenberg, a indiqué que les dirigeants des pays de l'Otan allaient débattre également des investissements en matière de défense, tenter d'avancer sur le dossier des demandes d'adhésion à caractère historique déposées par la Finlande et la Suède, et approfondir la coopération avec l'Australie, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud.
Contenir Moscow
L'Otan a été créée après la Seconde Guerre mondiale pour contrer la menace de l'Union soviétique et favoriser la coopération dans une Europe brisée. Dans les années qui ont suivi l'effondrement de l'Urss, l'alliance a redéfini la Russie non pas comme un adversaire mais comme un «partenaire stratégique». Plus maintenant. Aujourd'hui, le conflit entre les deux parties frôle la guerre, l'Otan est donc appelée à revenir à ses origines, pour contenir la force de l'ours russe.
Le sommet de Madrid est dominé, donc, par la manière de renforcer les défenses le long des frontières orientales du bloc. Face à la menace russe, l'Otan promet plus de renforcement militaire. Lundi, Jens Stoltenberg annonçait que les pays membres allaient transformer la force de réaction rapide (40.000 hommes actuellement) et porter à 300.000 militaires les forces «à haut niveau de préparation». Pour ce haut responsable, il ne s'agit pas de masser des troupes à la frontière russe, mais d'un signal d'abord politique. Le sommet se penche également sur le stockage des armes et du matériel en Europe de l'Est et sur davantage de soutien à l'Ukraine.
Sauf que ce sommet reste marqué par des frictions. La Turquie fait toujours planer la menace sur son veto à une adhésion de la Suède et de la Finlande, qui promettait d'être le plus marquant de ce sommet pour l'opinion publique. Des avancées restent possibles d'ici à la fin du sommet. Cependant, les relations avec l'Union européenne posent des problèmes pour certains alliés.
Lutter contre le changement climatique
Inaugurant hier, mardi, le sommet, le chef de l'Otan, Jens Stoltenberg, a mis en exergue les questions environnementales, énergétiques et climatiques en annonçant pour la première fois que l'alliance de 30 membres réduirait les émissions d'au moins 45 % d'ici à 2030 et atteindrait zéro émission nette d'ici à 2050. «Ça ne sera pas facile. Mais cela peut être fait», a déclaré Stoltenberg.
Les armées, les marines et les forces aériennes gourmandes en combustibles fossiles sont les principaux contributeurs aux émissions de carbone. En effet, il a été démontré que les plus grandes forces armées du monde émettent plus de gaz à effet de serre que de nombreux pays réunis.
Les recherches estiment que les armées mondiales et les industries qui fournissent leur équipement représentent jusqu'à 6% de toutes les émissions mondiales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.