Fathi Slaouti : On fermera les établissements avec un taux élevé de contamination au Coronavirus    Sommet Chine-Afrique : Jerandi aura-t-il sa part de l'énorme gâteau chinois?    L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    Parachutisme : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement SKYS dans le désert de Tozeur    Un vol exceptionnel de l'aéroport de Tunis-Carthage vers le Maroc    Bourse de Tunis : Lancement d'un Guide de reporting environnemental, social et de gouvernance    Change devises en dinar tunisien : Cours du 29 Novembre 2021    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    Migration clandestine : 461 migrants sauvés au large de Ben Guerdane    NBA : Les Lakers et LeBron en équilibre, Golden State et Curry déroulent    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Le film égyptien FEATHERS, Tanit d'or des JCC au cinéma dès le 1 décembre (B.A. & Synopsis)    Les indiscrétions d'Elyssa    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Ahlem Gzara : Le pass vaccinal tunisien bientôt reconnu en Europe    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La menace terroriste plane sur le sommet de l'Iata
Transport aérien
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 06 - 2017

Le projet américain d'interdire les ordinateurs et gros appareils électroniques en cabine, sur les vols internationaux, coûterait jusqu'à 1,2 milliard de dollars aux compagnies
Avec une croissance du trafic, qui pour la première fois cette année devrait atteindre les 4 milliards de passagers, des cours du pétrole qui restent relativement bas et des milliards de dollars de bénéfices attendus cette année, tout devrait aller pour le mieux pour le transport aérien. Pourtant, après les bénéfices record de 2015 et 2016, le climat du secteur semble à l'image du ciel de Cancún, au Mexique, où s'est tenue, lundi et mardi, l'assemblée générale annuelle de l'association du transport aérien international, l'Iata : en surchauffe et chargé de gros nuages menaçants.
Si les perspectives financières restent bonnes, avec un bénéfice cumulé de 31,4 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 743 milliards, la baisse de la facture pétrolière, qui a gonflé les profits des compagnies du monde entier au cours des deux dernières années, touche manifestement à sa fin. Et après six années de hausse ininterrompue, le bénéfice cumulé des quelque 200 compagnies membres de l'Iata devrait substantiellement reculer en 2017, selon les dernières prévisions de l'association. Si la demande reste forte, la hausse des capacités et la concurrence accrue continuent d'éroder la recette unitaire, qui reste très mince, sachant que le bénéfice moyen par passager n'est que de 7,69 dollars.
Mais, surtout, l'actualité a d'abord ravivé la crainte des attaques terroristes, qui restent la principale menace actuelle pour la santé du secteur. Pour le directeur général de l'Iata, Alexandre de Juniac, ce sujet de la sûreté devait dominer les débats de cette 73e assemblée générale, après l'attentat de Londres samedi qui, après celui de Manchester, pourrait dissuader les touristes internationaux de se rendre en Europe. Mais, aussi, avec le projet américain d'interdire les ordinateurs et gros appareils électroniques en cabine, sur les vols internationaux, qui, selon l'Iata, coûterait juqu'à 1,2 milliard de dollars aux compagnies, rien que sur les liaisons entre l'Europe et les Etats-Unis. Si les autorités américaines ont repoussé l'application d'une telle mesure, toujours limitée, pour l'heure, aux vols au départ de 11 pays à majorité musulmane, le sujet reste d'actualité, prévient Alexandre de Juniac, qui s'en est personnellement entretenu avec le ministre américain pour la Sécurité intérieure, John Kelly. « Nous pensons qu'une telle mesure ne serait pas appropriée, souligne-t-il. Sur les routes où cette interdiction est appliquée, nous constatons déjà un impact sur le trafic, les voyageurs s'efforçant d'éviter ces vols. C'est pourquoi nous avons proposé d'autres mesures alternatives, comme le renforcement des moyens de détection des explosifs et l'amélioration des échanges d'informations sur les passagers entre les Etats, afin de faire face à ce risque.»
Une position soutenue par Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, dont c'est la première participation à une AG de l'Iata. «Nous nous félicitons du travail de l'Iata sur cette question, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. Nous espérons que le bon sens l'emportera et que des solutions positives seront trouvées. Quand on voit ce qui s'est passé pour les compagnies du Golfe, on peut être inquiet, car nous avons bien plus de vols sur les Etats-Unis qu'eux». Cette interdiction, ajoutée aux restrictions américaines imposées en début d'année sur l'entrée aux Etats-Unis pour les ressortissants de plusieurs pays associés au terrorisme, expliquerait notamment la baisse historique du trafic sur les Etats-Unis des grandes compagnies du Golfe, en recul de 2,8 % en avril pour la première fois depuis 2008.
Pour la première fois depuis cinq ans, la croissance globale du trafic des trois grandes compagnies du Golfe est même inférieure à la moyenne mondiale et la plus emblématique des compagnies du Golfe, Emirates, a vu ses bénéfices plonger de 80 % sur l'exercice 2016-2017. Des compagnies du Golfe d'ailleurs fort discrètes cette année, à l'assemblée générale de l'Iata. Ni Tim Clark, le PDG d'Emirates, ni James Hogan, le directeur général d'Etihad sur le départ, n'ont fait le déplacement, le seul représentant du trio du Golfe étant Akbar Al Baker, le patron de Qatar Airways.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.