Bilan Covid-19 : 91 nouveaux cas et 4 décès    Tunisie – Kais Saied [VIDEO] : « J'appelle les honnêtes patriotes à nettoyer le pays de ceux qui ont altéré ses capacités »    Infos Bourse – Le groupe UADH bloqué par les banques    Tunisie-URGENT : La chaine Hannibal TV suspendra sa diffusion à partir de cette date    Grandes cultures : Signature d'une convention de partenariat entre l'UTAP, l'INGC et la BNA pour accompagner les producteurs    Championnat Arabe Handball : EL MAKAREM 4 sur 4    Il n'y aura plus de Facebook à partir de demain... Il s'appellera Meta !    Ghazi Chaouachi appelle Kais Saied à éclairer l'opinion publique sur ce point    Le président de la République exige un audit minutieux des prêts et dons accordés à la Tunisie    Ghazi Chaouachi : Le discours populiste de Kais Saied ne mènera nulle part    Opportunités : Le marché nigérien tend la main aux businessmen tunisiens    Découverte d'une cellule terroriste féminine    Tunisie- Accidents de la route : 50% des morts sont des jeunes    Le 4ème sommet anti-tabac : Nouvelle ligne de défense contre le fléau du tabagisme    Report de l'affaire de harcèlement sexuel dans laquelle est accusé Zouhair Makhlouf    Le septième congrès électif de l'ODC, aura lieu les 5 et 6 novembre    Violation à grande échelle des données personnelles dans le milieu universitaire tunisien, s'inquiète l'INPDP    Le CA Bizertin annonce officiellement le départ du président Abdessalem Saidani    La Tunisie dispose d'un stock de céréales pour seulement 3 mois de consommation    Le financement des projets d'infrastructure objet de la rencontre entre Samir Saïed et Sarra Zaâfrani    Perturbation de l'approvisionnement en eau potable dans la région du Sahel    Marwen Trabelsi revient avec une première exposition personnelle de peinture "Jardin Intérieur"    Classico ESS-CA : Compos probables et Historique    Augmentation de capital de One Tech Holding : Moncef Sellami tient la promesse faite aux actionnaires    Exposition "Viral" de l'artiste iranienne Yassi Pishvaei à l'espace Mouhit    Samir Dilou : Si les dirigeants du passé étaient mauvais, pendez-les !    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce jeudi    Problèmes de l'environnement à Sfax : Pas de solutions immédiates, assure Leila Chikhaoui    Sfax: Aujourd'hui, grève générale dans le secteur privé [Vidéo en direct]    Foot Européen : Programme TV de jeudi (HT)    CAN 2021 : la CAF autorise 28 joueurs par sélection au lieu de 23    Falsification de titres fonciers à Ben Arous : Quatre agents administratifs impliqués    L'aéroport de Tobrouk reprendra ses vols vers la Tunisie    France : Paris : La gare du Nord évacuée suite à une alerte à la bombe !    Grave accusation contre Bin Salman : il aurait planifié le meurtre du roi Abdallah    CSS vs EST : où regarder le match de la 2ème journée de ligue 1 tunisienne du 27 octobre    Pièce de théâtre "Langar" du 28 au 30 octobre à El Teatro    Ons Jabeur se hisse à la 7ème place mondiale    Le cauchemar de Macron : l'Algérie interdit le français dans les administrations    Métamorphose #2 de Essia Jaïbi et Jalila Baccar en ligne le 29 octobre    Vient de paraître : " Quatrains en déshérence ", un recueil poétique de Abdelaziz Kacem    Les Retrouvailles Musicales avec le CSO autour de Mozart et Saint-Saëns    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un monde de stars et de starification
Billet
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 07 - 2017


Par Jalel MESTIRI
Le football tunisien est resté bloqué au stade absurde d'une starification négative des joueurs et d'une inépuisable et injustifiable jubilation....
De manière générale et sans faire de parallèle, le football auquel on assiste aujourd'hui est loin d'être moral. Il héberge, voire chérit, des parties emblématiques. Des injustices, si cruelles que l'on ne saurait imaginer... Les manquements et les excès ne peuvent constituer une excuse aux dérapages. Plus que des histoires d'argent ou de rémunération, le recrutement et les transferts des joueurs offrent encore les contours d'interminables interrogations.
On avait espéré que les instances concernées pourraient se montrer un peu plus sévères dans certains cas et préserver la crédibilité du football tunisien. De l'économie tunisienne. Le problème est grave et entraîne de lourdes répercussions sur les finances d'un sport de plus en plus à la dérive. Il y a tout un travail de prévention à mener. Mais encore faudrait-il se donner les moyens d'agir...
On ne doit pas l'oublier : les dérapages successifs dans les négociations des contrats de certains joueurs désavouent les valeurs et les principes du football et de ses grandes époques. Nous sommes passés d'acteurs, qui étaient le modèle de dévouement et d'attachement, à ceux plutôt préoccupés par les considérations d'intérêt personnel. Ceux qui n'ont plus justement des liens de cœur avec leur club. Pire que les défaillances et les manquements, c'est la manière avec laquelle on gère les finances du club et les transgressions qui inquiètent de plus en plus. Il n'est pas difficile de le constater : plusieurs joueurs n'ont pas aujourd'hui une idée suffisante de ce que doit représenter un club.
Au vu des différents contrats signés ou prolongés, le football tunisien désole plus qu'il n'inspire. Au-delà des doutes quelque part justifiés, des éternelles interrogations, des objectifs et attentes rarement atteints, voire compromis, au-delà aussi de l'incapacité de la plupart de ces joueurs à s'imposer, et encore moins à mériter ce qu'ils perçoivent, c'est tout le système qui est ainsi remis en cause.
Il n'est pas certainement le seul : le football tunisien est resté bloqué au stade absurde d'une starification négative des joueurs et une inépuisable et injustifiable jubilation. Nombreux sont pourtant ceux qui donnent l'impression de ne plus pouvoir progresser et justifier leur rémunération. Encore moins manifester la même verve, le même entrain et la même passion pour ce qu'ils font. Dans la qualité du jeu qui leur incombe, le niveau technique dont ils devraient être investis, il n'y a plus de piste à creuser. Et dire qu'en débarquant dans tel ou tel club, on les prenait pour un modèle à suivre. Une référence pour ceux qui aspirent à une bonne place. Au fil du temps, tout ce qui se conçoit sur le plan financier et sportif est devenu une crainte avérée, selon un angle de vue à géométrie variable. Les stars du football tunisien sont loin d'inviter à rêver. Il n'y a plus de modèle sur lequel le public et les amoureux du foot peuvent vraiment s'identifier.
L'impératif d'une possible réhabilitation impose nécessairement des règles et des contraintes bien définies dans les engagements des joueurs. Mais aussi et surtout une véritable prise de conscience de la part des différentes parties prenantes. Une manière de se racheter même s'il est un peu tard !...
Il y a un décalage entre ce qui est présenté et ce qui est souhaité. Cela participe au développement d'un certain malaise. Nous sommes conscients du fait que les clubs ont besoin de renforts pour évoluer et faire face à la concurrence. Le football est aussi fait d'erreurs et de maladresses parfois inévitables, mais tous les arguments avancés ne peuvent en aucun cas constituer une excuse aux dérapa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.