Tunisie – Vol d'une voiture avec un bébé à l'intérieur : Arrestation de deux frères    Nouveau record pour le port de la Goulette    Afek vise 20 sièges à l'assemblée, selon Yassine Brahim    Tunisie- Lotfi Mrayhi: “La Tunisie est sous la tutelle de parties étrangères”    Un individu brulé vif alors qu'il dormait à Monastir    France 5 et France 2 diffusent à leur tour des reportages pour promouvoir la Destination Tunisie    Le Président de la République préside la réunion du Conseil Supérieur des Armées    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Tunisie : le taux de croissance atteint 1,1% au premier semestre de 2019    Sit-in ouvert des syndicats de la poste du Grand Tunis    Le Mythique Tabarka Jazz Festival est de retour pour vous faire vibrer lors de sa 47ème année !    Coup de gueule de Haythem Mekki: inutile de combattre la corruption !    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Les sept mesures phares pour parer au stress hydrique    Coupe arabe des clubs : où voir la rencontre du CA Bizertin ?    Des chardonnerets confisqués au Souk Moncef Bey remis en liberté dans la nature    Olivier Poivre d'Arvor à La Presse Magazine : Il faut faire prendre conscience aux entrepreneurs que la mer est une richesse en termes de revenus    Le tout nouveau Nokia 105 arrive sur le marché tunisien    Club arabe des clubs : le CA Bizertin entra en lice ce lundi    Recherché pour tentative de meurtre et arrêté à Monastir    HarmonyOS; le nouveau système d'exploitation de Huawei    Enquête sur l'affaire de billets d'avion détournés    ISIE : La Justice administrative prononcera ce lundi son verdict définitif concernant les recours liés aux élections législatives    L'ARP examinera ce lundi les propositions 59 et 60 relatives à l'amendement de la loi n°16 / 2014 concernant les élections et les référendums    Coupe de Tunisie : le palmarès    Même les naissances de 2050 sont inscrites pour les élections    Basket – Mondial Chine 2019 : la liste finale de la Tunisie dévoilée    ES Sahel : Yassine Chikhaoui souffre d'une fracture à la main gauche    Club africain : présentation ce mardi du nouveau maillot du club    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Tunisie – Abdelkarim Zebidi se retire des présidentielles au profit de Mehdi Jomaâ ?    Exportations de fruits : Les Pastèques détrônent les Figues de barbarie !    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





456 hectares détruits par des incendies de forêts
Agriculture-Direction des forêts
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 07 - 2017


90% sont d'origine accidentelle
Environ 165 incendies se sont déclarés sur 456 hectares, depuis le début du mois de juin et jusqu'au 24 juillet. Les plus graves ont été enregistrés notamment à Kairouan, Sejnane (Bizerte) et Béja, a indiqué Habib Abid, directeur général des forêts au ministère de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, dans un entretien accordé à l'Agence TAP.
« 2017 est une année assez difficile et à haut risque d'incendie en Tunisie, à cause des conditions climatiques très sévères caractérisées par beaucoup de pluies en hiver, un printemps sec, puis une forte température atteignant 47 degrés, en juin et juillet, et des coups de sirocco. D'ailleurs, beaucoup d'incendies se sont déclarés cette année, dans le Bassin méditerranéen au Portugal, Espagne, Italie, Algérie et Maroc », a affirmé le directeur général des forêts
M.Abid a toutefois fait remarquer que le nombre d'incendies a régressé de 50%, par rapport à l'année écoulée, estimant qu'à la même cadence, les superficies brûlées s'élèveront en moyenne à 1000 hectares, jusqu'à la fin du mois d'août, contre 1700 hectares en 2016 (320 incendies).
Et de rappeler que la période à haut risque d'incendies s'étale du mois de juillet au mois d'août, en raison des conditions climatiques, dont le dessèchement des plantes d'où une inflammabilité importante.
La moyenne enregistrée entre 1956 et 2016 est de 107 incendies par an, touchant 1300 hectares. Le plus grand nombre d'incendies a été constaté en 2014, soit 450 incendies ayant causé des dégâts sur 4700 hectares, notamment à Bizerte, Béja, Siliana et Zaghouan. En 2015, 300 incendies ont été enregistrés, ravageant 800 hectares, essentiellement à Jendouba, au Kef et à Siliana.
« 90% des incendies sont accidentels, il s'agit d'agriculteurs qui n'entretiennent pas leurs tracteurs ou leurs moissonneuses-batteuses, lors de la moisson ou encore d'actes inconsidérés émanant d'ouvriers qui préparent le thé ou jettent des mégots de cigarettes, lors des travaux agricoles ou encore, d'agriculteurs qui incendient les chaumes», a ajouté M.Abid, expliquant que les incendies peuvent également se déclencher accidentellement, dans le cas où des étincelles atteindraient les plantes, lorsque les femmes qui vivent dans les régions forestières, préparent le pain traditionnel, distillent du romarin ou encore font la collecte des grains de pin d'Alep.
«Concernant les 10% d'incendies volontaires, nous avons constaté, à partir de 2011, une multiplicité de départs de feu. Pas mal d'incendies sont prémédités, et ce, pour diverses raisons, soit quelqu'un met le feu à une partie de la forêt, pour occuper le terrain et l'exploiter dans des activités agricoles, soit des gens provoquent un incendie pour régénérer la forêt et l'exploiter en tant que pâturage. Dans d'autres cas, lorsqu'il y a une instabilité sociale, une population en colère peut déclencher un incendie».
Revenant sur les moyens de prévention et de lutte contre les incendies, Abid a assuré que son département et les structures concernées commencent à se préparer, à partir de l'hiver, à travers l'entretien de toute l'infrastructure forestière, à savoir les pistes forestières, les tranchées coupe-feux, les points d'eau (grands bassins d'eau permettant une extinction rapide des incendies) et les postes de vigie (162 postes qui travaillent 24/24h, pendant la période estivale, avec 3 gardiens équipés de postes radio).
Ces gardiens, a-t-il expliqué, informent soit la délégation, soit le gouvernorat, ou encore la direction des forêts ou la protection civile ou le centre national de protection civile de Radès, dès l'apparition d'une fumée, signifiant un départ de feu.
Les équipes forestières qui disposent de camions d'une capacité de 600 litres, se dirigent alors vers l'incendie pour l'éteindre, s'il s'agit de petits feux dont l'étendue est de 100 à 300 mètres carrés, sinon elles demandent des renforts (camions de plus grande capacité) à la Direction des forêts. En cas d'impossibilité de maîtriser les feux, elles font appel à la Protection civile pour intervenir et si jamais le feu prend de l'ampleur et se transforme en des incendies multiples, les militaires interviennent (armée de l'air ou de terre).
Le responsable a mis l'accent dans ce cadre sur la coordination existant entre la Direction générale des forêts et l'Office national de la protection civile, rappelant qu'au mois de mai, tous les gouvernorats préparent leurs plans d'action d'intervention et de lutte contre les incendies et les envoient à la Direction générale des forêts et à la Protection civile pour discuter, au cours d'une réunion conjointe, leur amélioration ou simplement pour les approuver.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.