La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Coronavirus : 1 décès et 219 nouvelles contaminations, Bilan du 3 décembre    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Coupe Arabe : Démonstration de force à l'égyptienne et 5-0 à la fin    L'ordre des médecins s'oppose à l'Innovation et aux Startups    Abir Moussi : Le président n'est pas habilité à modifier le régime politique et la loi électorale    Tunisie : Nouvelle décision de Kais Saied    MEMOIRES: Béchir HAMMAMI    Gafsa | dur, dur d'être jeune…    REMERCIEMENTS ET FARK: Khemaies GUEBLAOUI    Tunisie-coronavirus : Vers la fermeture des frontières? le ministre répond    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    Louzir : La personne infectée par « L'Omicron » va bien et n'a montré aucun symptôme    Tunisie : Hausse de 17,2% des recettes douanières durant les 11 premiers mois de l'année 2021    Coupe Arabe : Les Marocains écrasent la Jordanie et se qualifient pour les 1/4    NBA : Phoenix privé de record, le derby de LA pour les Clippers    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Pourquoi: Vente illégale d'eau    Tahya Tounes annonce son congrès extraordinaire en mars 2022    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis: "La Tunisie n'a toujours pas saisi l'opportunité des financements verts"    NEWS: Zerdoum passe au CA    Marathon International COMAR Tunis-Carthage: Courons pour l'environnement    On nous écrit: «J'ai fermé mes maisons » de Marianne Catzaras Sur ses collines, Athènes attend    «On a Blade of Grass» de Fares Thabet à Selma Feriani Gallery du 13 décembre 2021 au 5 février 2022: Un environnement rêvé    Exposition de photos: Splendeurs et couleurs de la Médina de Tunis    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Premier ministre italien : « la Tunisie doit tracer une voie politique claire »    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie-Météo: Temps nuageux sur l'ensemble du pays    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Seuls les actes peuvent définir les choix
Billet
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 12 - 2017


Par Jalel Mestiri
Seuls les actes peuvent définir les choix et juger de leur justesse. Cibler le sélectionneur dans sa vocation revient à désigner toute la sélection.
En dehors du terrain, le football est aussi loin d'être toujours moral. Il héberge, voire chérit et affectionne des parties emblématiques. Parfois symptomatiques. Consultants médias, producteurs, animateurs, journalistes, invités. Souvent dans une ambiance sur fond de polémiques qui n'en finissent pas, mais aussi des règlements de comptes aussi cruels qu'injustifiés. Tout un monde qui participe à lui seul à donner une certaine insipidité à un environnement de plus en plus fomenté. Quand ceux qui ont apparu au hasard des événements trouvent l'opportunité inespérée pour la plupart, de faire du surplace, quand ils patinent au point d'en perdre la face, on est en droit de douter du bien-fondé des arguments avancés et défendus.
L'actualité de ces derniers jours tourne autour du renouvellement du contrat du sélectionneur national Nabil Maâloul et qui ira jusqu'à 2022.
Visiblement, ce n'est pas la durée qui est mise en cause, mais plutôt le salaire et les honoraires qualifiés d'exorbitants. Certains adoptent même une certaine logique comme un supposé modèle institutionnel. Méconnaissance, déformation, ego ? En tout cas, jamais un devoir de parole. Ici et là, ils se laissent prendre au piège de la tentation médiatique. D'autant qu'ils sont dans l'incapacité de faire valoir une vision et une thèse défendables. Personne n'ignore que la logique de la continuité s'est imposée dans le choix de Maâloul en tant que sélectionneur à long terme. Au-delà des résultats et de la qualification au Mondial de Russie de 2018, au-delà de sa relation sensiblement réhabilitée avec les différentes parties prenantes, (joueurs, membres fédéraux, mais aussi public), son travail en sélection est entré dans une phase de composition, alors que ses détracteurs s'amusent à se renvoyer l'ascenseur et à déformer quelque part la réalité. Pire que la guerre médiatique, c'est une stratégie faite de mauvaise foi qui semble toucher le sélectionneur à un moment où l'équipe nationale et ses acteurs ont plus jamais besoin de sérénité, d'accalmie et de quiétude pour préparer le Mondial.
Au-delà des interrogations sur les raisons de cette campagne orchestrée, des discours qui semblent chaque fois friser l'inimaginable, puisque certains sont allés même jusqu'à évoquer une malversation dans le renouvellement du contrat du sélectionneur, c'est toute la raison d'être du football tunisien qui est aujourd'hui mise en cause. Il n'est pas si simple de séparer le bon grain de l'ivraie, mais il est clair que la place n'est plus réservée aujourd'hui à ceux qui réussissent.
Ironie du sort : on connaît aujourd'hui des personnes médiatisées plus qu'il n'en faut, mais on ignore ceux qui militent dans les conditions qu'on connaît. Il y en a qui sont omniprésents et interviennent souvent, rien que parce que le sport exerce un charme et une force d'attraction extraordinaires. Leur présence, ainsi que leur prise de position sont devenues aujourd'hui indésirables à plus d'un titre. Encombrantes même.
Il y a ceux qui ne savent même pas quel rôle jouer, d'autres veulent agir dans un milieu dans lequel ils n'ont pas réellement de vocation. Et cela à plusieurs niveaux de responsabilité...
Seuls les actes peuvent définir les choix et juger de leur justesse, cibler le sélectionneur dans son parcours, revient à cibler toute la sélection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.