CONDOLEANCES    REMERCIEMENTS ET FARK : Dr Fadhila SAADA    Direct : Abir Moussi tient une conférence de presse    Les prix du pétrole brut se stabilisent    Taheri : Plusieurs médias souffrent de problèmes et de difficultés    Tunisie : Au Cœur de la Tunisie boycotte le vote des motions proposées à l'ARP    Enactus Esprit | Projet de valorisation des fruits de chêne à Jendouba : Première farine locale sans gluten    La nouvelle Promotion 4G Box de Ooredoo vous offre le confort d'une connectivité très haut débit à prix doux    Lutte contre les incendies de forêt : La sensibilisation ne suffit pas !    Cinq jours après son rapt : Grâce à la technologie de tracking, le nourrisson Youssef retrouvé    Période de confinement et hausse de la violence à l'encontre des femmes : Le rôle essentiel des centres d'hébergement temporaire    Le Pet Scan enfin opérationnel dans trois hôpitaux    Contrepoint Culture : une perte... Des soucis...    Mini-football | Coupe de Tunisie – Quarts de finale aller : Iheb Ben Salem porte Tronja    Un mercato à deux vitesses : Quand l'Espérance se taille la part du lion    Angleterre : Nemanja Matic prolonge jusqu'en 2023 avec Manchester United    Tunisie: Suspicion de trafic et blanchissement de 15 millions de dollars contre deux hommes d'affaires à la Manouba    Gafsa : Bientôt démarrage des travaux de construction d'un pont au-dessus d'Oued Essod    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Football : Programme TV de ce mardi 07 juillet 2020    Foot-Europe: le programme du jour    Canoe Kayak | En prévision des JO de Tokyo 2021 : La mise en train    Chiraz Laatiri promet la discrimination positive au secteur culturel dans les régions intérieures    Le rapport annuel d'AL Bawsala sur le contrôle des conseils municipaux au centre d'une rencontre avec le ministre des affaires locales    Tunisie: Annulation de la traversée du ferry Carthage de Zarzis vers Gêne    L'UTAP appelle à la solution des problèmes du secteur agricole    Intervention de Noureddine Erray au Forum sur la coopération sino-arabe    ARP : Examen des candidatures à la Cour constitutionnelle    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    Tunisie : Le budget alloué au ministère de la femme, de la famille, de l'enfance et des personnes âgées ne dépasse pas 0,6% du Budget de l'Etat    Météo: Prévisions pour mardi 07 juillet 2020    Zamalek : une volonté commune de renouveler le contrat de Ferjani Sassi    Manouba : Inauguration des nouveaux locaux du secrétariat régional des affaires de la jeunesse et du sport    Un fort séisme secoue l'Indonésie. Pas d'alerte au Tsunami    Tunisie – La formule insensée d'Anouar Maârouf pour limoger le PDG de la Tunisair    Une étudiante tunisienne remporte le prix des droits de l'Homme de l'Organisation Pro-Asyl 2020    Tunisie: Le ministre du commerce tunisien rencontre l'ambassadeur d'Iran    Tunisie – Date des Soldes d'été 2020 et soldes d'hiver 2021    Carthage dance n'aura pas lieu: Manifeste de « Carthage dance »    Il semble que les frères marocains ont un problème avec nous, déplore Tebboune    Les rendez-vous IJA : la culture en accès libre chaque vendredi au Coworking Space Al Badil    Le taux d'inflation se replie à 5,8%    Les indiscrétions d'Elyssa    L'OSAE appelle à exclure l'agriculture des conventions internationales dont l'ALECA    "Patrimoine culturel et développement durable", thème d'une Journée d'étude au Musée archéologique de Sousse    Quand s'élargit le champ du rêve et des possibles !    Manel Souissi, Présidente de la fédération tunisienne des cinéclubs: «Les plateformes de cinéma et le streaming : pierre d'achoppement»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité sanitaire
Ici-Bas
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 12 - 2017


Par Abdelhamid Gmati
Une campagne nationale est en cours depuis une semaine. Il s'agit de contrôler les produits alimentaires, particulièrement en cette période de fêtes de fin d'année, synonyme de consommation et de bombance. Elle est menée par des équipes mixtes regroupant des vétérinaires, des équipes d'hygiène du ministère de la Santé et du Contrôle économique, selon le secrétaire général du syndicat de la police municipale, Mohamed Ouelhazi, qui précise que les pâtisseries, les endroits de vente de volaille et de viande rouge seront inspectés pour s'assurer de la qualité des produits qui sont proposés au consommateur. Il rappelle que d'importantes quantités de produits périmés, notamment des gâteaux, ont été saisies dans des pâtisseries et commerces de plusieurs régions de la Tunisie. Ainsi, 1140 gâteaux impropres à la consommation ont été découverts par une équipe de contrôle à Kairouan, dans deux locaux de fabrication de pâtisseries. A Sousse, près d'une tonne et demie d'amandes, impropres à la consommation, ont été saisies. De fait, les campagnes de contrôle sanitaire sont nombreuses. Dans une précédente chronique (29 septembre dernier), nous avons évoqué le problème et rappelé les 500 cas d'intoxication alimentaire collective qui ont été enregistrés au cours des quatre premiers mois de 2017.
Le directeur de la Direction de l'hygiène du milieu et de la protection de l'environnement au ministère de la Santé (Dhmpe) indique : « Durant l'année 2017, nous avons effectué 240 123 contrôles et inspections qui ont permis de relever plus de 20 000 infractions sanctionnées, 180 tonnes de denrées alimentaires ont été saisies, retirées du circuit de la consommation et détruites. Nous avons procédé à la fermeture de 1 055 établissements et dressé 1 640 procès-verbaux qui sont en cours d'instruction devant les tribunaux. Nous avons prélevé et analysé 23 000 échantillons de denrées alimentaires. 55% des saisies sont des fruits et crudités ; 10 tonnes de viande rouge, soit 5% des denrées saisies (contrairement à ce qu'on peut penser). En dehors de ce programme, des campagnes spécifiques mixtes coordonnées avec les autres organismes contrôleurs sont régulièrement organisées. 81 pour l'année 2017 de façon bihebdomadaire sont en cours ». Et il ajoute : « Présents dans les régions, avec 600 contrôleurs officiels, nous nous appuyons sur 22 laboratoires d'hygiène couvrant tous les gouvernorats. En outre, certaines analyses se font dans les laboratoires centraux d'hygiène et d'essai, le laboratoire de l'Institut de nutrition, le laboratoire du Citet (Centre international des technologies de l'environnement de Tunis) et à l'Institut Pasteur ».
Cependant, les services concernés déplorent que le contrôle souffre d'un manque d'effectifs, de moyens logistiques et d'agents qualifiés pour certains organes de contrôle nouvellement constitués. Le ministère du Commerce ne dispose que de 350 agents sur le terrain pour contrôler 425 000 points de vente sur tout le territoire ! Ces contrôleurs ne disposent pas toujours de moyens pour se déplacer, ni de dispositifs sécuritaires pour mener à bien leurs missions de saisie. Idem pour les vétérinaires qui ne sont que 85 pour contrôler 220 abattoirs. Selon le président de l'Organisation de défense du consommateur (ODC), Selim Saadallah, « les organismes de contrôle sont totalement dépassés. Ils souffrent tous d'un manque d'effectifs et de moyens. Pas moins de 582 000 détaillants, 75 000 grossistes et 24 000 cafés face à 500 contrôleurs dans le meilleur des cas. A l'exception des campagnes nationales où les équipes mixtes font un travail coordonné et efficace ». Ces campagnes mixtes à caractère ponctuel sont efficaces et donnent de bons résultats, mais restent des solutions à court terme car elles mobilisent les effectifs de différents corps de contrôle, ce qui peut entraver leur planning préétabli. Ces campagnes sont donc espacées avec un rythme qui répond à des pics de consommation sectoriels ou saisonniers ou en cas de gestion de crise (comme c'était le cas dernièrement).
Selon les intervenants, la promulgation des lois sur la sécurité sanitaire et les produits industriels est une urgence. Deux projets de loi ont été soumis à l'Assemblée des représentants du peuple. Le premier porte sur la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux. Il institue la création d'un office national de la sécurité alimentaire regroupant tous les acteurs du contrôle de ce secteur. Le second projet de loi concerne la sécurité des produits industriels et prévoit la création d'une agence nationale de la sécurité des produits industriels qui regroupera également les agents de contrôle issus des différents ministères.
En plus de ces mesures, il est préconisé une stratégie nationale d'éducation et de sensibilisation impliquant les médias nationaux et la société civile. En clair, on estime qu'un consommateur averti conscient de ses droits est la première ligne de défense contre les risques qui le guettent et menacent l'économie, la santé et la sécurité nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.