Mouvements de protestation des jeunes en colère | Appel à trouver des solutions urgentes    Chakchouk : Le nouveau système d'acquisition des billets de la CTN sera prêt au cours du dernier trimestre 2021    Tunisie: Doit-on arrêter de boire l'eau du robinet ?    Habib Ammar participe à distance à la 113 session du conseil exécutif de l'OMT    Hand – Mondial 2021 : Battue par l'Espagne, la Tunisie quitte la compétition    Tunisie-CPG : Reprise des activités après plus de 40 jours de grève    Tunisie : Dispersion d'une marche dans l'avenue Habib Bourguiba avec des tirs de gaz lacrymogène    Reprise des activités sportives dès samedi    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Des cours d'arabe destinés aux enfants des tunisiens résidents à l'étranger    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    Centre 13 août, le nombre de demandeurs d'emploi en hausse    Machrou Tounès accuse Mechichi d'avoir cédé au chantage politique    Club Africain : le comité indépendant des élections examine mercredi la demande de superviser les élections    Le digital au féminin; Une exposition de Olfa Dabbabi à WeCode Land    Moez Joudi dénonce l'amateurisme dans le dossier des Fonds gelés en Suisse    STIP : Un chiffre d'affaires en augmentation de 43%    Covax, le dossier de la Tunisie est incomplet    Le sport, un secteur à la traîne !    Italie : Le Torino se sépare de son entraîneur Giampaolo    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 19 Janvier 2021 à 11H00    Foot-Europe: le programme du jour    Hand – Mondial 2021 : La Tunisie, la victoire et rien que la victoire !    Coronavirus: De nouvelles contaminations à Zaghouan    Tunisie: Rached Ghannouchi: "La Tunisie est votre maison, vous n'êtes pas locataires"    USA: Joe Biden serait-il capable d'offrir la citoyenneté à des millions d'immigrants?    La HAICA inflige des amendes de 5 mille dinars à El Hiwar Ettounsi, Attessia et Telvsa TV    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    L'INDUSTRIE 4.0 POUR STOPPER LA DESINDUSTRIALISATION DE LA TUNISIE    Chaos, troubles et actes de pillage nocturnes: Que révèlent ces longues nuits de violence?    Météo | Ciel voilé et températures en légère hausse    Le remaniement ministériel aura-t-il un impact sur le dialogue national initié par l'UGTT ?    CONDOLEANCES    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Pour la clarté de la vision et l'urgence de l'action    Les indiscrétions d'Elyssa    AI Africa Week : Quel(s) futur(s) pour l'intelligence artificielle ?    Slim Laghmani: La révolution et ses effets politiques et juridiques    Libye: L'ONU confirme officiellement le Slovaque Jan Kubis comme Envoyé spécial    Tunisie – Quand les présidents comprendront-ils que l'intérêt de la Tunisie est en jeu et qu'il est prioritaire ?    Le cinéma tunisien présent à la 18ème édition du FCAPA en ligne    Un virus asiatique dont le taux de mortalité atteint 75% préoccupe les chercheurs    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    Libye: Le Forum du dialogue politique vote sur le choix d'un mécanisme de sélection des candidats à l'autorité exécutive    Sombre fin de règne pour Trump Un ministre démissionne et dénonce les discours post-élection    Bruits et chuchotements    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité sanitaire
Ici-Bas
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 12 - 2017


Par Abdelhamid Gmati
Une campagne nationale est en cours depuis une semaine. Il s'agit de contrôler les produits alimentaires, particulièrement en cette période de fêtes de fin d'année, synonyme de consommation et de bombance. Elle est menée par des équipes mixtes regroupant des vétérinaires, des équipes d'hygiène du ministère de la Santé et du Contrôle économique, selon le secrétaire général du syndicat de la police municipale, Mohamed Ouelhazi, qui précise que les pâtisseries, les endroits de vente de volaille et de viande rouge seront inspectés pour s'assurer de la qualité des produits qui sont proposés au consommateur. Il rappelle que d'importantes quantités de produits périmés, notamment des gâteaux, ont été saisies dans des pâtisseries et commerces de plusieurs régions de la Tunisie. Ainsi, 1140 gâteaux impropres à la consommation ont été découverts par une équipe de contrôle à Kairouan, dans deux locaux de fabrication de pâtisseries. A Sousse, près d'une tonne et demie d'amandes, impropres à la consommation, ont été saisies. De fait, les campagnes de contrôle sanitaire sont nombreuses. Dans une précédente chronique (29 septembre dernier), nous avons évoqué le problème et rappelé les 500 cas d'intoxication alimentaire collective qui ont été enregistrés au cours des quatre premiers mois de 2017.
Le directeur de la Direction de l'hygiène du milieu et de la protection de l'environnement au ministère de la Santé (Dhmpe) indique : « Durant l'année 2017, nous avons effectué 240 123 contrôles et inspections qui ont permis de relever plus de 20 000 infractions sanctionnées, 180 tonnes de denrées alimentaires ont été saisies, retirées du circuit de la consommation et détruites. Nous avons procédé à la fermeture de 1 055 établissements et dressé 1 640 procès-verbaux qui sont en cours d'instruction devant les tribunaux. Nous avons prélevé et analysé 23 000 échantillons de denrées alimentaires. 55% des saisies sont des fruits et crudités ; 10 tonnes de viande rouge, soit 5% des denrées saisies (contrairement à ce qu'on peut penser). En dehors de ce programme, des campagnes spécifiques mixtes coordonnées avec les autres organismes contrôleurs sont régulièrement organisées. 81 pour l'année 2017 de façon bihebdomadaire sont en cours ». Et il ajoute : « Présents dans les régions, avec 600 contrôleurs officiels, nous nous appuyons sur 22 laboratoires d'hygiène couvrant tous les gouvernorats. En outre, certaines analyses se font dans les laboratoires centraux d'hygiène et d'essai, le laboratoire de l'Institut de nutrition, le laboratoire du Citet (Centre international des technologies de l'environnement de Tunis) et à l'Institut Pasteur ».
Cependant, les services concernés déplorent que le contrôle souffre d'un manque d'effectifs, de moyens logistiques et d'agents qualifiés pour certains organes de contrôle nouvellement constitués. Le ministère du Commerce ne dispose que de 350 agents sur le terrain pour contrôler 425 000 points de vente sur tout le territoire ! Ces contrôleurs ne disposent pas toujours de moyens pour se déplacer, ni de dispositifs sécuritaires pour mener à bien leurs missions de saisie. Idem pour les vétérinaires qui ne sont que 85 pour contrôler 220 abattoirs. Selon le président de l'Organisation de défense du consommateur (ODC), Selim Saadallah, « les organismes de contrôle sont totalement dépassés. Ils souffrent tous d'un manque d'effectifs et de moyens. Pas moins de 582 000 détaillants, 75 000 grossistes et 24 000 cafés face à 500 contrôleurs dans le meilleur des cas. A l'exception des campagnes nationales où les équipes mixtes font un travail coordonné et efficace ». Ces campagnes mixtes à caractère ponctuel sont efficaces et donnent de bons résultats, mais restent des solutions à court terme car elles mobilisent les effectifs de différents corps de contrôle, ce qui peut entraver leur planning préétabli. Ces campagnes sont donc espacées avec un rythme qui répond à des pics de consommation sectoriels ou saisonniers ou en cas de gestion de crise (comme c'était le cas dernièrement).
Selon les intervenants, la promulgation des lois sur la sécurité sanitaire et les produits industriels est une urgence. Deux projets de loi ont été soumis à l'Assemblée des représentants du peuple. Le premier porte sur la sécurité des denrées alimentaires et des aliments pour animaux. Il institue la création d'un office national de la sécurité alimentaire regroupant tous les acteurs du contrôle de ce secteur. Le second projet de loi concerne la sécurité des produits industriels et prévoit la création d'une agence nationale de la sécurité des produits industriels qui regroupera également les agents de contrôle issus des différents ministères.
En plus de ces mesures, il est préconisé une stratégie nationale d'éducation et de sensibilisation impliquant les médias nationaux et la société civile. En clair, on estime qu'un consommateur averti conscient de ses droits est la première ligne de défense contre les risques qui le guettent et menacent l'économie, la santé et la sécurité nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.