Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Le nouveau Gouverneur de Sfax – Anis Oueslati – prête serment devant le Président de la République    La Poste Tunisienne première institution à l'échelle internationale certifiée « Masterpass QR » de MasterCard internationale    Tunisie – El Haouaria : Arrestation d'un individu ayant brûlé le drapeau national    Coupe arabe des clubs : Le Syrien Masoud Tufayelieh pour Al Nejmeh-Espérance ST    Que faire lors d'un vol retarde Brussels Airlines ?    Tunisie: Un patient se tue en se jetant du quatrième étage de l'hôpital de Jendouba    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    Mercato : Franck Ribéry rejoint la Fiorentina (Officiel)    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 801,4 MD à fin Juillet 2019    US Open : Malek Jaziri éliminé dès les qualifications    Avec STYLE SET FREE, Hyundai dévoile son approche centrée sur le client pour la mobilité future    Selma Elloumi entre rigueur industrielle et labour agricole    Mercato: Islam Slimani rejoint l'AS Monaco (Officiel)    Rentrée 2019 : Ooredoo lance le paiement des frais de scolarité du primaire par recharge téléphonique    René Trabelsi en visite inopinée dans des unités et restaurants touristiques    Nouvelle unité aérienne de la Garde nationale équipée de 3 hélicoptères dotés de technologies de pointe    Ligue 1 : un changement au programme de la première journée    Les Nuits du Musée de Sousse, 8e édition du 21 au 27 août 2019 (Programme)    Tunisie – Rentrée 2019/2020 :Liste des crèches et jardins d'enfants autorisés    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Tunisie- Yaacoubi appelle le ministère de l'éducation à publier les accords garantissant les droits des enseignants    Les diplomates portent le brassard rouge, pourquoi protestent-ils ?    Tarajji – EST : Youcef Belaïli reprend l'entraînement    Un bus de la SNT carbonisé à El Mourouj 3    En photos : Une rame de métro déraille à la station du Bardo    Nouvelle grève dans les bureaux de la poste    L'UGTT adresse 101 questions aux partis politiques et aux candidats à la Présidentielle    Ennaceur insiste auprès des présidents de l'ISIE et de la HAICA sur la neutralité de l'administration, l'intégrité et la transparence lors des élections    RECEPTION JEUDI 22 AOUT 2019 À 20H00 MEDIA CENTER DU THEÂTRE ROMAIN DE CARTHAGE    Malgré de meilleurs chiffres en économie, le Tunisien reste pessimiste    Festival Carthage 2019: Grand Gala de l'Opéra Italien, invité surprise de la 55e édition, le 23 août sur scène    801,4 MD de déficit pour la balance commerciale alimentaire à la fin juillet    Décès de l'ancien Mufti de la République Cheikh Mokhtar Sellami    Traque de terroristes à la frontière algérienne    Ghofrane Khelifi et Nihel Cheikhrouhou (Judo) remportent chacune la Médaille d'Or des Jeux Africains au Maroc    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Tabarka Jazz Festival 2019: 19ème édition du 20 au 24 Août    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    « Béatrice un siècle » de la Tuniso-canadienne Hejer Charf à la Biennale d'art contemporain dédiée aux artistes femmes à Rabat    Le Club Sportif Sfaxien remporte la Coupe de Tunisie de football (coupe de Feu Béji Caïd Essebsi)    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Tunisie, pays hôte, allume les projecteurs
Festival du Théâtre Arabe
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 01 - 2018

Parmi les points positifs à mettre à l'actif de cette dixième édition, c'est pour la première fois que l'Arabie Saoudite est en compétition avec la pièce «Tachabok» (enchevêtrement) d'Ahmed Alahmari.
La Tunisie se prépare à accueillir du 10 au 16 janvier la 10e édition du Festival du théâtre arabe avec la collaboration du ministère des Affaires Culturelles. Cette manifestation annuelle, en itinérance à travers les capitales arabes, a été lancée depuis 2009 par l'Instance du théâtre arabe dont le siège est à Sharjah, aux Emirats arabes unis.
Vendredi au cinéma Africa, au centre de Tunis, s'est tenue la conférence de presse animée par quatre membres du comité d'organisation : Dr Mahmoud Mejri, coordinateur général, Amani Boulares, chargée des conférences de presse, Ghanem Ghanem, chargé de l'édition et de la communication et Hassen Nafali, chargé de l'administration.
Ce festival qui se tient sous le slogan «Faisons du théâtre une école de l'éthique et de la liberté» est important par le nombre des participants, des pièces en compétition, des manifestations qui se tiennent dans son sillage et du public qu'il génère. Tunis ayant déjà été le pays hôte en 2010, c'est donc pour la deuxième fois que la capitale tunisienne lève le rideau et allume les projecteurs en l'honneur de festivités dédiées au 4e art. Une rencontre régionale de taille, laquelle avant même de démarrer, a déclenché une émulation médiatique visible rien qu'à voir le nombre de journalistes présents à la réunion de presse.
Le souci de la qualité
Cette année, tout a été vu en grand, les chiffres détaillés par Hassen Nafali en témoignent ; 23 pays participants, 27 productions dont 11 en lice pour briguer le prix du Cheikh Soltane Ben Mohamed Kassimi, 36 représentations, 35 conférences de presse, 8 ateliers de formation et d'encadrement aux métiers du théâtre suivis par 121 apprenants. Pas moins de 600 personnes prennent part aux représentations théâtrales. L'équipe tunisienne d'organisation se compose de 150 personnes. L'événement s'accompagne d'un impact touristique important, puisque le nombre de nuitées enregistrées est de 2.464 en plus de 370 billets d'avion.
Prenant la parole, M. Mejri précise que les travaux de préparation de la présente session ont démarré depuis un an : «Nous avons travaillé dans le cadre d'un fructueux partenariat entre l'instance du Festival arabe et le ministère des Affaires culturelles en vue de faire de la dixième édition une édition exceptionnelle, mus en cela par un souci de qualité». Au regard du climat arabe et international, il n'a pas été cependant facile de relever le défi de la qualité. Un tri minutieux des productions a été fait, celles rejetées se comptent par dizaines, compte tenu de leur faible niveau. La création tunisienne se taille, elle, la part du lion avec trois productions en lice d'entre onze, qui sont «Rouhout» d'Imad Almi, «Chamaâ» de Jaâfar El Gasmi, et «Freedom House» de Chedly Arfaoui. Comme dans chaque édition, le pays hôte choisit des figures du théâtre pour leur rendre hommage, précise encore M. Ghanem qui a animé l'essentiel de la conférence. Cette année, les heureux élus sont 5 femmes et 5 hommes, à savoir : Dalila Meftahi, Saida Hammi, Fatiha Mahdaoui, Faouzia Thabet, Sabeh Bouzouita, Mohamed Nouir, Slah Mssadek, Anouar Chaafi, Bahri Rahali, Noureddine Ouerghi. Dans le cadre de cette édition également, se tiendra un forum sur le thème général «Le pouvoir et la connaissance dans le théâtre», 135 chercheurs du monde arabe ont proposé leurs travaux, dont quarante seulement ont été retenus pour y être présentés.
Préserver l'impartialité du jury
Ghanem Ghanem a tôt fait de procéder à un bref rappel historique en commençant par préciser que cette dixième édition clôture le premier cycle du festival qui a vu sa naissance en 2009 au Caire. Session inaugurale au cours de laquelle un vibrant hommage a été rendu à la grande actrice Samiha Ayoub, ensuite est venue l'édition tunisienne et c'est Mouna Noureddine qui a été honorée en 2010. La première fois où «le prix Kassimi» a été introduit, c'était en 2011 pour être attribué à la Tunisienne Meriam Bousselmi, pour sa production «Mémoire en retraite». Quant à la précédente édition, c'est la pièce «Automne» de Asma El Houri du Maroc qui en a été l'heureuse lauréate. La composition du jury est révélée pour la première fois lors de la conférence. Un jury qui sera présidé par l'artiste Rafik Ali Ahmed du Liban et composé de Khaled Erouii du Bahreïn, du Pr Othman Jamel Eddine du Soudan, du Dr Mohamed Blal du Koweït et de Mohamed Bakri de Palestine. Information de taille, aucun des pays des membres du jury ne sera représenté à la compétition officielle. Un principe fondamental honoré par souci de préserver l'impartialité du jury et bannir le favoritisme sous quelque forme que ce soit. D'autres points positifs à mettre à l'actif de l'édition aux couleurs locales, c'est pour la première fois que l'Arabie Saoudite est en compétition avec la pièce «Tachabok» (enchevêtrement) d'Ahmed Alahmari. 5 livres consacrés au théâtre tunisien seront mis en vente à un prix symbolique.
Et parce que, in fine, le théâtre se nourrit entre autres de la diversité, ce festival arabe est une occasion offerte au public tunisien de prendre connaissance d'expériences théâtrales, nouvelles, plurielles et certainement intéressantes à découvrir. Des rendez-vous donc à ne pas rater !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.