Tunisie – Anis Oueslati, le nouveau gouverneur de Sfax : Du gros calibre !    Tunisie – Tahya Tounes forme ses cadres en matière de techniques de campagne    Développement durable – éco-tourisme tourisme vert – tourisme sportif – les Foulées des Flamants Roses s'engagent    Finale coupe de Tunisie : la formation probable de l'Etoile Sportive du Sahel    Ce que la Tunisie peut enseigner aux Etats-Unis sur l'égalité des femmes    Démarrage des travaux de construction de «L'Académie Béji Caïd Essebsi pour la Diplomatie et les Relations internationales»    Les listes des députés parraineurs bientôt publiées    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Finale Coupe de Tunisie : le Classique s'annonce impressionnant    Tunisie – météo : temps peu nuageux et température en légère hausse le weekend du 17 et 18 août 2019    Finale coupe de Tunisie : la formation probable du Club Sportif Sfaxien    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    Qui peut devenir Président de la République ?    ATIDE demande à l'ISIE la liste des députés parraineurs    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie: Election présidentiel, 11 recours déposés devant le tribunal administratif    Tunisie [Photos]: Lancement des travaux de construction du siège de l'Académie diplomatique Béji Caid Essebsi    Finale CSS – ESS : Important communiqué de la Direction de la circulation    Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur    Vol d'une ambulance toute équipée à Sousse    Huawei lance le nouveau système d'exploitation harmonyOS    L'ATTT entame les opérations de remise immédiate des cartes grises et des permis de conduire    Real Madrid : Eden Hazard blessé et forfait à Vigo    Tunisie: Le taux de chômage se stabilise à à 15. 3 % au deuxième trimestre 2019    Forum de la Jeunesse dans la Région Arabe à Tunis du 20 au 22 août 2019    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Tunisie : Samsung lance le Galaxy Note 10 en précommande du 8 août au 1er septembre    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Programme TV du vendredi 16 août    Grève dans les champs pétroliers à Tataouine    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Braquage d'El Omrane : Arrestation du principal auteur qui avoue l'implication d'un employé de la banque    Très beau geste de l'Etoile envers Roger Lemerre    Amélioration des réserves en devises    L'APIP recrute    Concours du neuvième, Résultats de l'orientation des élèves ayant obtenu plus de 15/20 de moyenne, aujourd'hui    Les candidatures pour les prestigieuses bourses Chevening du gouvernement britannique sont ouvertes maintenant !    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    Migrants, La justice italienne désavoue Salvini et autorise l'Open Arms    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Atterrissage d'urgence d'un Airbus en Russie, pas de blessés    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    L'Italie expulse un Tunisien soupçonné d'appartenir à Daech    Trump renouvelle sa menace de quitter l'Organisation mondiale du commerce    Retour sur la venue en Tunisie de la Star du cinéma italien « Monica Bellucci » dans le cadre du tournage du film de la Tunisienne Kaouther Ben Hnia    HEND SABRI membre du Jury du Festival du film de Venise    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un florilège de films de tous horizons
23e édition des JCC
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 10 - 2010


• 253 films au menu
• 13 longs métrages et 11 courts métrages arabes et africains de fiction en compétition
• 13 films documentaires en lice
• 100 films tunisiens pour une meilleure visibilité de la production nationale
Le compte à rebours a déjà commencé ! Dans huit jours seulement, Tunis vibrera au rythme du septième art. La vingt-troisième édition des Journées cinématographiques de Carthage se tiendra du 23 au 31 octobre 2010. A cette occasion, une conférence de presse a été organisée hier, au Palais d'El Abdellia à La Marsa. Les grandes lignes de cette session coïncidant avec les célébrations de l'Année internationale de la Jeunesse et de l'année nationale du cinéma ont été révélées.
Cette année, le bal sera ouvert par "L'homme qui crie" du réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun qui a remporté le prix du jury à la dernière édition du Festival international de Cannes. Par ailleurs, 253 films venant de 67 pays seront présentés aux spectateurs.
La compétition officielle concernera aussi bien la fiction que le documentaire : 13 longs métrages et 11 courts métrages arabes et africains de fiction seront en lice, ainsi que 13 documentaires arabes et africains.
Une nouvelle section a été créée : la Compétition nationale des courts métrages en raison du développement de la production tunisienne de ce genre de films et afin d'encourager les jeunes cinéastes : 12 opus seront donc en lice.
La bonne nouvelle, c'est que le cinéma tunisien sera présent en masse avec cent films, dont trois à la Compétition officielle longs métrages, deux à la Compétition officielle documentaires et deux à la Compétition officielle courts métrages. De quoi satisfaire le plus grand nombre de cinéastes tunisiens : donner une visibilité de leur production et encourager la création cinématographique nationale. Evoquant le rôle de la commission de sélection des films tunisiens, la directrice de la 23e édition des JCC a déclaré qu'elle "n'a eu qu'un rôle consultatif, le comité directeur ayant opéré certains changements de la sélection finale, afin qu'elle soit davantage en concordance avec la ligne artistique du festival". Mais cela n'incitera-t-il pas certains à se poser des questions sur l'utilité de cette commission et notamment sur l'objectivité de la sélection?
Une ouverture plurielle
Selon la directrice du festival, le premier souci concernant la programmation était de découvrir des expériences et des esthétiques nouvelles ainsi que de donner une plus grande chance à une génération de jeunes cinéastes. Outre les compétitions officielles, plusieurs sections parallèles sont prévues au programme. Un gage d'ouverture sur plusieurs horizons : "Cinémas du monde" qui propose un grand nombre de films africains, asiatiques, américains et européens et qui comprend entre autres des zooms tels "Aspects du cinéma mexicain : une modernité désenchantée", "Gros plan sur le cinéma d'Afrique du Sud" ou "Cinéma des pays de l'ex-Yougoslavie : rupture et continuité entre guerre et paix". Les amoureux du septième art national découvriront dans "Panorama du film tunisien" et "Découvertes" plusieurs productions locales entre fictions et documentaires. Certaines des sections parallèles proposeront un hommage à plusieurs figures artistiques du cinéma mondial : les réalisateurs Rachid Bouchareb (Algérie), Hiam Abbas (Palestine), Ghassen Salhab (Liban). Hommage sera également rendu aux chanteurs-compositeurs tunisiens Hédi Jouini et Mohamed Jammoussi dont nous venons de célébrer le centenaire. Enfin, le fondateur des JCC, Taher Chriâa, sera honoré le 27 octobre, à la Bonbonnière.
Les JCC s'ouvrent également cette année au monde scolaire et estudiantin afin de ré-impulser les activités des ciné-clubs dans notre pays. En partenariat avec le ministère de la Jeunesse, des sports et de l'éducation physique ainsi que celui de l'éducation et de la formation, des élèves et des étudiants seront invités à assister aux projection et débattre des films avec les réalisateurs. Dans le même ordre d'idées, le jury enfants, cette belle initiative amorcée en 2008, sera maintenue.
Réalisateur d'un jour, réalisateur pour toujours?
Les JCC ne proposeront pas que des films dans cette édition. Un travail d'accompagnement sera entrepris à travers des ateliers de projets pour les jeunes. Onze projets de huit pays ont été sélectionnés. Au terme de cet atelier, quatre bourses seront octroyées, outre une résidence d'écriture pendant deux mois offerte par l'institut français de coopération, et une sélection pour la participation au festival de Dubaï film connexion.
De son côté Moncef Dhouib animera un atelier pour les jeunes : vingt candidats ont été retenus sur deux cents candidatures. Il s'agit d'encadrer les jeunes dans la réalisation de très courts métrages numériques avec pour seuls moyens un portable ou une caméra vidéo. La veille de la clôture des JCC, un happening se tiendra à l'avenue Habib Bourguiba sur le thème "L'audace de filmer". Comédiens et stars se prêteront au jeu et accepteront d'être filmés par des réalisateurs d'un jour et peut-être par des réalisateurs pour toujours.
Le colloque de cette session qui agitera le thème du cinéma du Maghreb dans un contexte arabo-africain se tiendra les 27 et 28 octobre et sera animé par Kamel Ben Ouanès.
Outre les prix des compétitions officielles, d'autres récompenses seront décernées, tels les Prix de l'Organisation de la femme arabe (OFA), des producteurs, de Groupama à la distribution, de la Fipresci ainsi que le prix courts métrages Usfmc (Union des réalisateurs de courts métrages de pays musulmans).
Quant au jury de la compétition officielle, il sera présidé par Raoul Peck (Haiti) et regroupera Josef Gaye Ramaka (Sénégal), Anouar Brahem (Tunisie), Atiq Rahimi (Afghanistan), Elham Chahine (Egypte), Soulef Fawakherji (Syrie) et Diane Baratier (France).
Enfin concernant les vedettes et stars qui seront invitées par le festival, aucun nom n'a été révélé. Motus et bouche cousue !
Les films en compétition
• Les 13 films de la compétition officielle long métrages :
Afrique du Sud :
"State Of Violence" de Khalo Matabene
"Shirley Adams" de Oliver Hermanus
Algérie :
"Voyage à Alger" de Abdelkrim Bahloul
Egypte :
"Message from the sea" de Daoud Abdel Sayed
"Microphone" de Ahmed Abdallah
Kenya :
"Soul Boy" de Hawa Essuma
Maroc :
"La Mosquée" de Daoud Ouled Syad
Liban :
"Chaque jour est une fête" de Dima El Horr
Ouganda :
"Imani" de Caroline Kamya
Syrie :
"Once Again" de Joud Saïd
Tunisie :
"Les Palmiers blessés" de Abdelatif Ben Ammar
"Chronique d'une agonie" de Aïda Ben Aleya
"Fin décembre" de Moez Kamoun
• Les 11 films de la compétition officielle courts métrages :
Afrique du Sud :
"The Abyss Boy" de Jan Hendrik Beetge
Algérie :
"Khouya" de Yanis Koussim
Egypte :
"Pale Red" de Mohammed Hammad
Ethiopie :
"Lezare" (For Today) de Zelalem Woldermariam
Kenya :
"Pumzi" de Wanuri Kahiu
Liban :
"9 août" de Talal Khoury
"Promenade" de Sabrine Chamaa
Libye :
"Partage" de Salah Ghuwedri
Syrie :
"Missing" de Siwar Zirkly
Tunisie :
"Vers le nord" de Youssef Chebbi
"Linge Sale" de Malik Amara
• Les 13 films de la compétition officielle documentaire :
Algérie :
"La guerre secrète du FLN en France" de Malek Bensmaïl
Cameroun :
"Lieux saints" de Jean Marie Teno
Egypte :
"Jiran" de Tahani Rached
Liban :
"Teta Elf Marra" de Mohamed Kaabour
"We were communists" de Maher Abi Samra
Mali :
"Edouard Glissant, un monde en relation" de Manthia Diawara
Maroc :
"Zmanna" de Jalil Daoud
République Démocratique du Congo :
"Congo in Four Acts" de Kiripi Katembo Siku, Dieudo Hamadi, Patrick Ken Kalala et Divita Wa Lusalao
Sénégal :
"Les larmes de l'émigration" de Alassane Diago
Palestine :
"Zahra" de Mohamed Bakri
"Fix me" de Raed Andoni
Tunisie :
"Un conte de faits" de Hichem Ben Ammar
"Séparation" de Fathi Saidi
• Les 12 films de la compétition nationale courts métrages :
"Mouja" de Mohamed Ben Attia
"Obsession" de Amine Chiboub
"Vivre" de Walid Tayaa
"Brûlures" de Leïla Cheïbi
"La maison d'Angela" de Olfa Chakroun
"Glaçons" de Bahri Ben Yahmed
"The Last Song" de Homeida Behi
"Condamnation" de Walid Mattar
"Le dernier wagon" de Sarra Abidi
"La Boue" de Amenallah Charbi
"Tiraillement" de Najwa Slama
"Bad Society" de Mohamed Ali Nahdi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.