Ligue 1: Programme de la 23è journée    Serie A : Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de la saison    Tunisie – Nidaa Tounes et Al Machrou3 organisent un meeting en soutien à la mémoire de Bourguiba    Tunisie – Ennahdha veut miser sur une pseudo légitimité de Hafedh Caïed Essebsi pour affaiblir Nidaa    Tunisie – Image du jour    Tunisie – Sfax : Un mort et trois blessés dans la collision d'un train et d'une voiture légère, juste avant la rupture du jeûne    Tunisie – Mornaguia : Un mort et 8 ouvrières blessés dans un accident de la route    Selon Elka, Nabil Karoui en tête des intentions de votes    Le Maroc double ses exportations de voitures fabriquées à Casablanca et à Tanger, en moins de cinq ans    Tunisie-Ligue 1 (journée 22): résultats complets et classement    Ligue 1 : Le classement général après la 22ème journée    Tunisie – Mehdi Ben Gharbia met gracieusement les cours de révision à la disposition des élèves et leur souhaite bonne chance    BCT-CONECT : La relance des secteurs structurés passe par la digitalisation et le decashing    Tunisie – Les agressions contre les femmes et les enfants en chiffres    LG: Le premier téléviseur intelligent à commande vocale en arabe    SAMSUNG lance le GALAXY A70    Youssef Chahed : l'Etat est attaché à son rôle social en offrant une couverture sociale à tous ses citoyens    Concours de design de Zen Home    Ligue 1 / ESS–EST : Les formations probables    Le M.l. annonce l'avortement d'une attaque terroriste visant des patrouilles sécuritaires et militaires et la découverte d'un dépôt d'armes et explosifs    Le feuilleton Awled Moufida reviendra pour une saison 5, selon Moez Gdiri    Tunisie: Hausse du nombre des touristes, les Français et les Allemands en tête    En vidéo : Dorra Zarrouk à la soirée Chopard à Cannes, que pensez-vous de son look ?    Le Rugby enseigné dans les écoles en Algérie à partir de la prochaine saison scolaire    Gfi Tunisie et l'Université SESAME lancent la deuxième édition du concours d'alternance    Un jeune Tunisien lance avec succès sur le marché un tricycle conçu et fabriqué dans sa jeune entreprise Strike Motors    Les équipes de contrôle sanitaire recommandent la fermeture de 103 commerces    Turquie: Cinq morts et 37 blessés dans le renversement d'un camion de transport d'immigrés clandestins    En photos : Encore deux robes époustouflantes signées Ali Karoui à Cannes    Les municipalités du Grand Tunis consacrent 1,6 MD pour lutter contre les insectes    Facebook – Quelles sont les pages qui travaillaient au compte d'Israël En Tunisie ?    La France s'explique sur les accusations d'«ingérence» en Algérie    Tunisie: Une opération terroriste programmée durant le mois de Ramadan, déjouée à Kasserine    Tunisie: Hausse de 37,7% des revenus touristiques    Le désaccord sur le représentant légal de Nidaa à l'origine du rejet de ses listes candidates aux partielles municipales    Tunisie – Météo : Températures en hausse    En photos : La robe du créateur tunisien Ali Karoui fait sensation à Cannes...    Ciné Social au CinéMadart : 1ère édition du 22 au 26 mai 2019 (Programme)    Djerba Capitale de la Pétanque du 21 au 23 Juin 2019 avec la 1ère édition de l'Open international de pétanque des amis de l'île    Youssef Chahed inaugure ce jeudi matin à Aïn el Baya (Jendouba) le « Pôle de rayonnement de la fille rurale »    Festival “Notre quartier est artiste” par Mass'Art: 8ème Edition du 16 au 26 Mai 2019    En Italie, une amende de 3500 à 5500 euros pour chaque vie sauvée    Tunisie- L'association “le chemin de l'autiste” organise le nouveau spectacle du comédien Jaafer El Guesmi    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    Le Président américain Donald Trump offre à la Maison Blanche un « Dîner de l'Iftar » aux diplomates musulmans et prend place à côté de l'ambassadeur tunisien    JCC 2019: Ouverture de l'inscription en ligne pour les films du monde entier    En Arabie Saoudite, des drones houthis attaquent des installations pétrolières    Layeli Tunivisions rend hommage à Habib Messalmani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le temps de bien se remettre sur les rails
Accidents ferroviaires
Publié dans La Presse de Tunisie le 15 - 02 - 2018

La Sncft assure le transport d'environ 46 millions de voyageurs par an et les conducteurs sont appelés à travailler beaucoup plus et se reposer moins
Si les accidents de la circulation provoqués par les bus et les métros de la Transtu ne sont pas le plus souvent dramatiques et n'engendrent pas, à quelques exceptions près, de graves dégâts, ceux causés par les trains de la Sncft frisent en majeure partie la catastrophe. Heureusement que l'année en cours a été plus clémente au niveau des accidents enregistrés, contrairement à 2015 et 2016. Les passages à niveau anarchiques ou défaillants sont le plus souvent pointés du doigt. Mais un grand effort demeure à réaliser sur les plans de l'accompagnement des conducteurs de train, de l'infrastructure ferroviaire et surtout de la bonne gestion.
La Transtu s'en sort plutôt bien
Quand on évoque les accidents au niveau du transport public, l'attention se porte plutôt sur les trains de la Sncft. Mais ceci n'exclut pas l'enregistrement d'accidents très graves au niveau de la Transtu qui gère un réseau de bus, un réseau de métro léger et un tramway qui dessert la ligne ferroviaire Tunis-Goulette-Marsa, plus connue sous l'abréviation TGM. «Je n'oublierai jamais l'accident de Jebel Ressas à Mornag, gouvernorat de Ben Arous, en 2017. On a frôlé la catastrophe», nous confie le P.-d.g. de cette boîte, Salah Belaid. Cet accident est survenu suite à des disputes entre des élèves à l'intérieur du bus qui transportait environ 100 personnes. L'utilisation d'une bombe à gaz par l'un des élèves avait créé la panique et conduit au renversement du bus. L'accident a fait un mort et plusieurs blessés. Le bilan aurait pu être plus lourd.
Selon Salah Belaid, la Transtu enregistre en moyenne entre 3 et 4 accidents mortels par an. Les accidents qui surviennent ne sont pas très graves en général en raison de la limitation de la vitesse à 70 km/h. Les accidents entre les bus et les voitures sont le plus souvent sans gravité. On peut avancer que le transport public urbain est plus sûr, et on n'a jamais eu de collision frontale entre deux métros, témoigne-t-il.
Au niveau de la ligne TGM, la moyenne annuelle des accidents mortels est de 4 à 5 personnes. Ces accidents sont enregistrés surtout au niveau du tronçon des berges du lac situé entre Tunis-marine et la station du bac, là où justement le train roule à une grande vitesse. Dans la majorité des cas, c'est l'état d'ébriété des gens qui est pointé du doigt. Il y a aussi des cas de suicide sur ce tronçon. En 2017, on n'a enregistré qu'entre 3 et 4 accidents mortels au niveau de la ligne TGM, nous informe le P.-d.g. de la Transtu.
Pas assez de conducteurs du côté de la Sncft
Les accidents sont toujours là, du côté de la Transtu comme de la Sncft, causant des pertes humaines et des dégâts matériels. Le secrétaire général du syndicat général des chemins de fer, Arbi Yakoubi, n'y va pas par quatre chemins, la situation qui prédomine est très difficile. On a accusé depuis la révolution des pertes d'environ 400 MDT en raison des accidents et des contestations sociales. Même s'il existe aujourd'hui quelques éclaircies avec la nouvelle direction générale, il pointe du doigt une gestion inadéquate qui a contribué depuis 2011 à l'accentuation des problèmes de la société.
La Sncft assure le transport d'environ 46 millions de voyageurs par an et les conducteurs sont appelés à travailler beaucoup plus et se reposer moins. Le nombre de conducteurs et d'aides-conducteurs relevant de la Sncft est d'environ 700, mais ça reste toujours en deçà des attentes du personnel. La majorité des conducteurs se plaint aujourd'hui de maux de dos en raison de l'inconfort dans la cabine de conduite, souligne de son côté Karim Ounis, conducteur de train depuis 18 ans.
Les conducteurs de la Sncft sont très bien formés sur les plans technique et pratique et font preuve d'abnégation, de patience et de vigilance, d'autant plus qu'ils sont conscients des risques liés aux passages à niveau, qu'ils soient équipés ou pas de barrière et de feux de signalisation. L'usager peut à tout moment perdre le contrôle de sa voiture ou être pressé, ce qui provoque des accidents mortels, nous confie Karim.
Passages à niveau non sécurisés
Arbi Yakoubi met en cause les actes de vandalisme ainsi que les usagers (piétons et automobilistes). Ils sont en grande partie derrière les accidents ferroviaires. Certes, il y a des passages à niveau qui sont défaillants mais malgré les mesures de sécurité prises par la société, on enregistre de graves accidents, à l'exemple de celui qui a eu lieu le 16 juin 2015 suite à la collision entre un train et un camion et qui a causé la mort de 19 personnes et la blessure d'environ une centaine d'autres, ou celui qui a provoqué la mort de 5 personnes à proximité du quartier de Sidi Fathallah à Jebel Jeloud en décembre 2016.
L'ouverture anarchique des passages figure aussi parmi les raisons des accidents enregistrés, souligne Arbi Yakoubi. Les gens sont toujours pressés et ne respectent pas les lois en vigueur. Il cite dans ce contexte l'article 20 de la loi n° 98-74 du 19 août 1998, relative aux chemins de fer qui interdit à toute personne étrangère au service des chemins de fer de s'introduire, sans y être autorisée, à l'intérieur de l'emprise du chemin de fer ou de ses dépendances, d'y circuler, de s'arrêter ou de stationner.
On ne badine pas avec la sécurité, surtout au niveau du système des freinages des trains, a tenu à confirmer aussi bien Arbi Yakoubi que le conducteur Karim. Le maintien du matériel roulant en exploitation dans les meilleures conditions de sécurité, assuré par des établissements spécialisés dans la maintenance et la formation des conducteurs, passe par plusieurs étapes. Toutefois, les lacunes se situent surtout au niveau des passages à niveau.
Pour rappel, le drame ferroviaire survenu en juin 2015 à El Fahs avait eu lieu en raison d'un défaut de signalisation au passage à niveau, selon les déclarations du ministre du Transport à l'époque, Mahmoud Ben Romdhane.
La Sncft a pu équiper ces derniers temps 50 passages à niveau de barrières et de feux de signalisation pour un montant de 20 MDT et plusieurs autres passages à niveau sont en cours de réhabilitation, souligne avec satisfaction Arbi Yakoubi. Des gardiens ont aussi été affectés aux passages à niveau qualifiés de points noirs en vue de renforcer la sécurité (Grombalia, Enfidha, Sfax, ligne 6 entre Bouarada et Gaâfour).
Absence d'assistance psychologique aux conducteurs de la Sncft ?
Selon le conducteur Karim Ounis, les accidents ont causé la mort de 7 conducteurs de train, sans précisions de date. Les victimes sont donc des deux côtés. Arbi Yakoubi se plaint du manque d'encadrement des conducteurs. En effet, le suivi psychologique après un accident mortel n'est pas assuré pour le conducteur du train par la direction de la Sncft, souligne-t-il. Toutefois, le syndicat a œuvré pour le recrutement de psychologues et la direction générale a donné une suite favorable à cette doléance.
Le P.-d.g. de la Transtu estime quant à lui que le conducteur de train est lui aussi considéré comme une victime en cas d'accident grave. Depuis sa cabine, il voit arriver la mort d'une ou de plusieurs personnes. Le choc psychologique subi est terrible. Un suivi psychologique d'au moins six mois est obligatoire pour le conducteur, mais il arrive que le traumatisme subi est tellement violent que le ce dernier n'arrive plus à conduire, nous a-t-il expliqué.
Il va sans dire qu'on est encore loin du compte au niveau de la sécurité ferroviaire. La Sncft dispose de moyens limités pour sécuriser les passages à niveau et lutter contre les dérives comportementales des usagers qui sont l'une des causes des accidents mortels. Ceci passe inéluctablement par le renforcement et la modernisation de l'infrastructure ferroviaire ainsi que la réhabilitation du matériel roulant de la Transtu, le renforcement de la sécurité à l'intérieur des moyens de transport. Mais ce qui prime le plus, c'est la gestion dans la transparence totale de ce bien public.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.