Myriam Boujbel : Et si les colères se rejoignaient ?    La Tunisie souffre d'une crise éthique !    Nabil Karoui s'attèle à ficeler les listes électorales de son parti pour les législatives avant sa comparution le 23 Juillet au Pôle judiciaire économique et financier    CAN 2019 : Les chaines qui diffusent le match Algérie vs Sénégal du 19 juillet    Campagne contre la vente conditionnée dans les cafés et restaurants    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 135 mille dinars    L'UGET appelle au limogeage du ministre de l'Enseignement supérieur    Bouchamaoui n'est plus le président de la Commission d'organisation des compétitions interclubs    Fin des travaux et journées portes ouvertes à la résidence Les Jasmins – Hammamet    Attijari bank fête le retour des Tunisiens Résidant à l'Etranger    Tunisie: Tous les blocs sans exception ont fait obstacle à l'élection des membres de la Cour constitutionnelle    Tunisie- Des lobbies veulent transformer la forêt de Sidi Amor à Raoued en une zone de construction anarchique    La Confédération tunisienne des maires appelle à un dialogue national sur le rôle de la police municipale et l'application de la loi et le respect des décisions municipales    En photos : Où et comment les célébrités tunisiennes passent-elles leurs vacances ?    Nigeria: Obi Mikel annonce sa retraite internationale    L'administration tunisienne se prépare à intégrer l'intelligence artificielle    Tunisie-Energie renouvelable : Des experts japonais discutent la coopération avec le gouvernement tunisien    Finale de la CAN 2019 : Les Fennecs auront-ils raison des Lions de la Teranga ?    Un prêt de 80,5 MD de la BAD pour financer les filières agricoles à Zaghouan    En Afghanistan, une explosion près d'une université fait six morts    Un don de bus médical pour faciliter l'accès aux soins de santé dans les zones rurales    Khémaïes Jhinaoui s'exprime à Washington sur la Chaîne américaine de langue arabe « Al Horra »    L'ARP échoue de nouveau dans l'élection des membres de la Cour constitutionnelle et l'Instance de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption    CAN 2021 (Qualifications) Tirage au sort , la Tunisie dans le Groupe J    Tunisie: Démission du gouverneur de Kasserine    Italcar le concessionnaire officiel des marques automobiles lance les commandes de la FIAT Panda populaire    Météo: Prévisions pour vendredi 19 juillet 2019    FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Tunis : Le trafic des métros 3,4 et 5 sur une seule voie jusqu'à lundi 22 juillet    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand rester chez soi devient plus «cool» !
Jeunesse et mode de vie
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2018

Au moment où certains jeunes Tunisiens font la queue devant les boîtes de nuit, resto-bars, restaurants, salons de thé... d'autres préfèrent rester chez eux, en mode soirées pyjama ou entre amis, loin des lieux très fréquentés et parfois si agités et encombrés
La tendance de «rester chez soi» commence à s'infiltrer dans la culture des jeunes Tunisiens, qui, de leur plein gré, préfèrent rester chez eux plutôt que d'aller faire la fête ailleurs. Et même les soirées entre amis se transforment en occasions pour se rencontrer sous le toit d'une maison, pour regarder un film, jouer aux jeux vidéo ou même pour un apéro, avec modération bien entendu.
A un certain moment, passer son week-end à la maison pour un dîner en couple ou entre amis, ou pour une soirée cinéma, était un mode de vie assez dépassé. C'était anéantir toute chance de gravir les marches de la «culture in» et de la vie branchée. Ça c'était hier, aujourd'hui les choses ont changé, rester chez soi même à ne rien faire, juste à se reposer avant d'entamer une nouvelle semaine, est synonyme de bien-être, de confort et de quiétude.
Un pyjama en polaire, une connexion internet, un bon film ou un livre, des glibettes et une glace, c'est la perspective d'une soirée parfaite d'un samedi soir pour Jihène, une jeune étudiante de 21 ans habitant dans la périphérie de Tunis. Pour elle, rester à la maison est une forme de divertissement comme n'importe quel autre.
«Quand votre foyer se transforme en un véritable nid familial, on n'a pas envie de sortir, même pour des soirées branchées. Quand on se sent à l'aise et tranquille chez soi, on n'a plus alors envie de sortir pour dépenser 20 ou 30 dinars et devoir hurler dans les oreilles des gens pour se faire entendre à cause d' une musique assourdissante», témoigne-t-elle.
Nesting, ou l'art de faire son nid
Même son de cloche chez Habiba, étudiante dans une université à Sousse, pourtant une ville très «branchée». Pour elle, rester quatre jours d'affilée à la maison ne pose aucun problème, au contraire, c'est une occasion pour «recharger ses batteries». «Je créé ma propre ambiance à la maison, je lis mes livres préférés ou je regarde tout simplement la télévision, je cuisine, je danse même ! D'autres personnes pensent que je suis isolée, solitaire et même sociopathe, mais au contraire, je me sens très à l'aise et c'est tout ce qui compte», raconte-t-elle.
Cette tendance, qui commence à faire tache d'huile dans bon nombre de pays, dont la Tunisie, porte aujourd'hui un nom. Rester chez soi le week-end pour se reposer et prendre du temps dans le calme s'appelle désormais le nesting, en français «faire son nid».
Il y a quelques années, notamment avec l'explosion des mécanismes de la mondialisation et du marketing, qui ont privilégié l'émergence de nouvelles formes de divertissement et de modes de vie, il fallait à tout prix faire de nombreuses sorties, soirées ou fêtes chaque week-end pour passer pour quelqu'un de branché, de sociable, de dynamique, de cultivé et de in.
Aujourd'hui, les choses ont changé. Retour aux origines, aux soirées casanières. On peut largement revendiquer ne rien avoir fait du week-end. Rien du tout ? Absolument ! De plus, c'est une tendance qui commence à s'imposer en Tunisie, même dans les rangs des jeunes.
Parmi ces jeunes, Zied, 28 ans, fraîchement marié. Pour lui, il faut profiter de chaque minute dans sa maison, faire de sa maison un foyer où l'ambiance est unique, c'est un premier défi pour sa vie conjugale. Il en témoigne : «Rien ne vaut ces instants d'amour et de convivialité sous le toit de ma maison, je n'ai pas à passer des heures à faire le tour des restaurants pour trouver une table un samedi soir ou pour trouver un endroit où je me sens à l'aise avec ma femme, je préfère dépenser cet argent pour préparer un dîner chez moi en amoureux».
Pour les investisseurs et les propriétaires de restaurants ou de bars, inutile de s'inquiéter, la vie nocturne attire toujours les jeunes et même les moins jeunes !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.