Béji Caid Essbsi : Pour moi la Corée du Sud est un exemple    Le Président de la République se concerte avec le Secrétaire général de l'UGTT    51% des parisiens refuseraient de se mettre en couple avec un originaire d'un pays du Maghreb    Ligue 1 : US Ben Guerdane met fin au prêt du duo Clubiste    Tunisie: 158 millions de dinars manquent pour le versement des pensions de retraite du moi s de décembre    Le projet de loi organique sur la protection des données personnelles doit être revu, selon une experte européenne    Tunisie – VIDEO : Les enseignants laissent libre cours à leur colère sur l'avenue Bourguiba    Philips Lighting change de nom et devient Signify    Tunisie: coupure surprise de l'électricité sur le quartier des Jardins de Carthage    Les conditions exigées    On attend des réponses    Le quai d'Orsay remet les pendules à l'heure    Quels mécanismes de prévention ?    Le Barça a choisi de recruter Jeison Murillo, défenseur de Valence    Renforcement de la coopération bilatérale    Lancement d'une campagne de recouvrement des impayés    Tunisie: Arrestation de l'auteur d'un hold-up dans une banque de la Goulette    «Hors-lits» fait des petits !    «Le pardon»    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 73 mille dinars    Tunisie : Succès médical en matière de remplacement de valve aortique au CHU Habib Bourguiba Sfax (photos)    Sciences Po Tunis: Formation et certification d'Euro-lobbyistes au Parlement Européen et dans les institutions européennes    Jour de colère des AVOCATS ce mercredi 19 Décembre avec port du Brassard rouge    Tunisie: La baisse du taux de change du dinar ne favorise pas la compétitivité, selon Salem Labiadh    Club Africain : Les joueurs convoqués pour défier Al Hilal à Omdourman    Les meilleurs jeux mobiles de l'année 2018 sur Android    CM des Clubs: Le Real affronte Kashima pour une place en finale    Un jeune prodige tunisien lauréat d'un concours de programmation numérique aux Etats-Unis    L'approche juridique est insuffisante pour lutter contre la discrimination raciale envers les migrants, selon le FTDES    Les plantes: les antibiotiques de demain    Qui est Mohamed BOUGRIBA, nouveau Directeur Général de Vivo Energy Tunisie ?    Europe: Le programme de mercredi    Belgique: Démission du Premier ministre Charles Michel    Météo: Prévisions pour mercredi 19 décembre 2018    L'Espérance Sportive de Tunis bat le club méxicain Chivas Guadaljara aux tirs au but et s'empare de la 5ème place en Coupe du Monde des clubs champions    L'Espérance Sportive de Tunis jouera ce soir pour la 5ème place de la Coupe du Monde des Clubs champions    Le poète Badreddine Ben Henda, invité du Club Idhafet    Une libre expression picturale    Les méditations de Makhatch Magomedov    Hors-lits Tunisie 2019 se prépare! Jeunes des régions, postulez pour participer à la 9e édition    Présentation de la version arabe du livre du Pr. Iyadh Ben Achour « Tunisie : Révolution en pays d'Islam »    Coupe du Monde des Clubs 2018 : où regarder le Match Espérance Sportive de Tunis vs CD Guadalajara?    Tunisie: Assassinat de Khaled Ghozlani, les principaux meurtriers identifiés, selon le ministre de l'Intérieur    «Au cinéma, la nature autobiographique est complexifiée»    Selon l'OCDE, Israel serait le 4ème pays de destination des émigrés tunisiens    Projection en avant-première du film documentaire « Deportato » à El Teatro    En vidéos : Une jeune fille tente de se suicider, un selfie lui sauve la vie    Tunisie: Promesse d'assurer une source de revenu permanente à la famille Ghozlani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand rester chez soi devient plus «cool» !
Jeunesse et mode de vie
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2018

Au moment où certains jeunes Tunisiens font la queue devant les boîtes de nuit, resto-bars, restaurants, salons de thé... d'autres préfèrent rester chez eux, en mode soirées pyjama ou entre amis, loin des lieux très fréquentés et parfois si agités et encombrés
La tendance de «rester chez soi» commence à s'infiltrer dans la culture des jeunes Tunisiens, qui, de leur plein gré, préfèrent rester chez eux plutôt que d'aller faire la fête ailleurs. Et même les soirées entre amis se transforment en occasions pour se rencontrer sous le toit d'une maison, pour regarder un film, jouer aux jeux vidéo ou même pour un apéro, avec modération bien entendu.
A un certain moment, passer son week-end à la maison pour un dîner en couple ou entre amis, ou pour une soirée cinéma, était un mode de vie assez dépassé. C'était anéantir toute chance de gravir les marches de la «culture in» et de la vie branchée. Ça c'était hier, aujourd'hui les choses ont changé, rester chez soi même à ne rien faire, juste à se reposer avant d'entamer une nouvelle semaine, est synonyme de bien-être, de confort et de quiétude.
Un pyjama en polaire, une connexion internet, un bon film ou un livre, des glibettes et une glace, c'est la perspective d'une soirée parfaite d'un samedi soir pour Jihène, une jeune étudiante de 21 ans habitant dans la périphérie de Tunis. Pour elle, rester à la maison est une forme de divertissement comme n'importe quel autre.
«Quand votre foyer se transforme en un véritable nid familial, on n'a pas envie de sortir, même pour des soirées branchées. Quand on se sent à l'aise et tranquille chez soi, on n'a plus alors envie de sortir pour dépenser 20 ou 30 dinars et devoir hurler dans les oreilles des gens pour se faire entendre à cause d' une musique assourdissante», témoigne-t-elle.
Nesting, ou l'art de faire son nid
Même son de cloche chez Habiba, étudiante dans une université à Sousse, pourtant une ville très «branchée». Pour elle, rester quatre jours d'affilée à la maison ne pose aucun problème, au contraire, c'est une occasion pour «recharger ses batteries». «Je créé ma propre ambiance à la maison, je lis mes livres préférés ou je regarde tout simplement la télévision, je cuisine, je danse même ! D'autres personnes pensent que je suis isolée, solitaire et même sociopathe, mais au contraire, je me sens très à l'aise et c'est tout ce qui compte», raconte-t-elle.
Cette tendance, qui commence à faire tache d'huile dans bon nombre de pays, dont la Tunisie, porte aujourd'hui un nom. Rester chez soi le week-end pour se reposer et prendre du temps dans le calme s'appelle désormais le nesting, en français «faire son nid».
Il y a quelques années, notamment avec l'explosion des mécanismes de la mondialisation et du marketing, qui ont privilégié l'émergence de nouvelles formes de divertissement et de modes de vie, il fallait à tout prix faire de nombreuses sorties, soirées ou fêtes chaque week-end pour passer pour quelqu'un de branché, de sociable, de dynamique, de cultivé et de in.
Aujourd'hui, les choses ont changé. Retour aux origines, aux soirées casanières. On peut largement revendiquer ne rien avoir fait du week-end. Rien du tout ? Absolument ! De plus, c'est une tendance qui commence à s'imposer en Tunisie, même dans les rangs des jeunes.
Parmi ces jeunes, Zied, 28 ans, fraîchement marié. Pour lui, il faut profiter de chaque minute dans sa maison, faire de sa maison un foyer où l'ambiance est unique, c'est un premier défi pour sa vie conjugale. Il en témoigne : «Rien ne vaut ces instants d'amour et de convivialité sous le toit de ma maison, je n'ai pas à passer des heures à faire le tour des restaurants pour trouver une table un samedi soir ou pour trouver un endroit où je me sens à l'aise avec ma femme, je préfère dépenser cet argent pour préparer un dîner chez moi en amoureux».
Pour les investisseurs et les propriétaires de restaurants ou de bars, inutile de s'inquiéter, la vie nocturne attire toujours les jeunes et même les moins jeunes !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.