Libye: La Turquie envoie 30 voitures blindées en soutien aux forces anti-Hafter    Ligue 1 : Classement des buteurs après la 22ème journée    Sonia Ben Cheikh et l'ambassadeur tunisien prennent part à Genève à la marche « Walk the Talk: The Health for All Challenge    Egypte: Un bus touristique ciblé par une explosion devant un musée au Caire    Tunisie – 4439 infractions économiques relevées les 11 premiers jours de Ramadan    La FIFA retire 3 points au Stade Gabésien    Ligue 1 : Fin de saison très chaude en bas du classement    Le Tunisien Farouk Ben Mustapha sacré « Meilleur gardien du championnat » en Arabie saoudite    Pour la première fois en Tunisie, un parti politique Amazigh    Khémaïes Jhinaoui accorde une interview au site «arabic.sputniknews.com» sur la situation en Libye et la position de la Tunisie face à ce conflit armé    Sabotage de navires dans le Golfe, l'Arabie saoudite appelle à des sommets de la Ligue arabe et du Conseil du Golfe    France: Spectaculaire incendie à la gare de Mulhouse    Serie A : Cristiano Ronaldo sacré meilleur joueur de la saison    Tunisie – Image du jour    Tunisie – Nidaa Tounes et Al Machrou3 organisent un meeting en soutien à la mémoire de Bourguiba    Tunisie – Ennahdha veut miser sur une pseudo légitimité de Hafedh Caïed Essebsi pour affaiblir Nidaa    Tunisie – Sfax : Un mort et trois blessés dans la collision d'un train et d'une voiture légère, juste avant la rupture du jeûne    Tunisie – Mornaguia : Un mort et 8 ouvrières blessés dans un accident de la route    Le Maroc double ses exportations de voitures fabriquées à Casablanca et à Tanger, en moins de cinq ans    Selon Elka, Nabil Karoui en tête des intentions de votes    Tunisie-Ligue 1 (journée 22): résultats complets et classement    BCT-CONECT : La relance des secteurs structurés passe par la digitalisation et le decashing    LG: Le premier téléviseur intelligent à commande vocale en arabe    SAMSUNG lance le GALAXY A70    Concours de design de Zen Home    Le feuilleton Awled Moufida reviendra pour une saison 5, selon Moez Gdiri    Tunisie: Hausse du nombre des touristes, les Français et les Allemands en tête    En vidéo : Dorra Zarrouk à la soirée Chopard à Cannes, que pensez-vous de son look ?    Gfi Tunisie et l'Université SESAME lancent la deuxième édition du concours d'alternance    Ligue 1-J9, EST-ESS: Les compos probables    Le Rugby enseigné dans les écoles en Algérie à partir de la prochaine saison scolaire    Un jeune Tunisien lance avec succès sur le marché un tricycle conçu et fabriqué dans sa jeune entreprise Strike Motors    Les équipes de contrôle sanitaire recommandent la fermeture de 103 commerces    En photos : Encore deux robes époustouflantes signées Ali Karoui à Cannes    Les municipalités du Grand Tunis consacrent 1,6 MD pour lutter contre les insectes    La France s'explique sur les accusations d'«ingérence» en Algérie    Tunisie – Météo : Températures en hausse    En photos : La robe du créateur tunisien Ali Karoui fait sensation à Cannes...    Ciné Social au CinéMadart : 1ère édition du 22 au 26 mai 2019 (Programme)    Youssef Chahed inaugure ce jeudi matin à Aïn el Baya (Jendouba) le « Pôle de rayonnement de la fille rurale »    Festival “Notre quartier est artiste” par Mass'Art: 8ème Edition du 16 au 26 Mai 2019    En Italie, une amende de 3500 à 5500 euros pour chaque vie sauvée    Tunisie- L'association “le chemin de l'autiste” organise le nouveau spectacle du comédien Jaafer El Guesmi    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    Le Président américain Donald Trump offre à la Maison Blanche un « Dîner de l'Iftar » aux diplomates musulmans et prend place à côté de l'ambassadeur tunisien    JCC 2019: Ouverture de l'inscription en ligne pour les films du monde entier    En Arabie Saoudite, des drones houthis attaquent des installations pétrolières    Layeli Tunivisions rend hommage à Habib Messalmani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un laisser-aller inadmissible !
Reportage — Hôpital Aziza Othmana
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 12 - 2018

La situation de nos hôpitaux publics ne cesse d'inquiéter patients, médecins et société civile. Lenteur des services, saleté et même travaux de maintenance en pleine activité. Parfois, le laisser-aller est inadmissible. C'est le cas de l'hôpital Aziza Othmana, à Tunis...Reportage.
Un mardi matin à l'hôpital Aziza Othmana pourrait se transformer parfois en un véritable cauchemar pour certains patients, en raison des services jugés très lents par les malades. Pourtant, à 11h00, aucune forme d'encombrement n'est à observer à l'exception du service d'accouchement qui connaît une grande affluence, étant donné qu'il s'agit de la spécialité de cet hôpital.
C'est notamment au service des consultations des maladies vasculaires que les choses sont vraiment désolantes. La salle d'attente est en cours de travaux en pleines heures de consultation comme le montre la finition inachevée d'un mur qui vous interpelle dès votre entrée en salle. Ce qui vous interpellera également, ce sont les formes de pollution omniprésentes dans cette salle : odeurs nauséabondes, poussière, mégots de cigarette, déchets... Inutile de décrire davantage l'état de cette salle, vous l'aurez imaginé . Mais le plus dangereux c'est l'existence de déchets médicaux mis à la portée de tout le monde, même des enfants, dans les toilettes de ce service. Des déchets délicats, qui ne devraient en aucun cas tomber entre les mains des étrangers, surtout les enfants.
Les rendez-vous, un casse-tête pour les patients
«Nous nous sommes habitués à de telles conditions, on n'y peut rien. Ce n'est pas la saleté qui nous dérange le plus, mais plutôt la lenteur des services et les rendez-vous très éloignés pour pouvoir se faire opérer», témoigne une patiente qui peine à avancer la date de son opération chirurgicale. «Je dois attendre des mois interminables pour me faire opérer, mais avec ces douleurs atroces, je ne peux plus patienter», explique-t-elle.
Si certains malades comprennent les conditions et les difficultés du secteur de la santé publique, notamment des hôpitaux tunisiens, ils ne comprennent pas pourquoi ils devraient en payer le prix. C'est le cas d'une patiente qui a été contrainte de retirer son dossier médical pour chercher d'autres alternatives dans les cliniques car elle n'a pu obtenir de date pour se faire opérer. «Nous sommes pleinement conscients de la situation du service public, mais ce sont toujours les patients qui en payent les frais, ni les médecins, ni l'administration, ni l'Etat, seulement les citoyens qui doivent toujours payer le prix», explique-t-elle, pour exprimer le désarroi de certains patients de cet hôpital.
Pour ne pas voir le verre qu'à moitié vide, certaines patientes du service d'accouchement ont salué le rendement des médecins et du staff médical qui, selon leurs témoignages, ne manquent pas de professionnalisme, ni de bonne volonté pour alléger cette expérience douloureuse que doivent vivre les femmes enceintes avant de mettre leurs bébés au monde.
En tout cas, entre le désarroi des patients face aux conditions de cet hôpital et leurs attentes de voir la situation s'améliorer, des réformes doivent être opérées non seulement à l'hôpital Aziza Othmana mais aussi dans tout le secteur de la Santé publique, comme l'a souligné, récemment, le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux, réclamant une hausse du budget consacré à ce secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.