Tunisie – Le candidat d'Ennahdha aux présidentielles sera connu le 14 juin prochain    Tunisie – Attention aux financements étrangers lors des prochaines élections    L'UGTT n'a pas émis d'avis de grève relatif aux stations-service et l'UTICA déclare à son tour ne pas avoir reçu d'avis de grève    Avertissement aux propriétaires de véhicules du groupe Renault : Plusieurs centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon    Tunisie – AUDIO : On devrait interdire à Sihem Ben Sedrine de quitter le pays    Nigéria : Plusieurs morts dans l'attaque terroriste d'un convoi de militaires et civils    Tunisie – VIDEO : Pas d'affolement… Il n'y aura pas de grève des stations services !    Tunisie – Al Badil se félicite des nombreuses compétences qui viennent grossir ses rangs    Tunisie – Jendouba : Intempéries : Inondations et plusieurs axes routiers coupés    Coupe de la CAF : une finale à suspense entre le Zamalek et la RS Berkane    Roland Garros : Malek Jaziri et Ons Jabeur éliminés d'entrée    Mouiine Chaabani dévoile son souci avant la finale retour contre le WAC    Arrestation de « مكارتي » principal suspect dans l'agression commise à Radés ainsi que ses deux compagnons    Le Wydad joue le jeu de la « victime » et adresse à la CAF une plainte contre l'arbitre égyptien Jihad Greicha demandant l'ouverture d'une enquête    La Finale-retour de la Ligue des Champions d'Afrique à Radés sera arbitrée par le Gambien Bakary Gassama    Programme TV du dimanche 26 mai    Démarrage de la 1ère Edition du Festival du film social et de la créativité à Menzel Bourguiba    Incendie du café de Radés : Le Ministère de l'Intérieur dément l'implication d'extrémistes religieux    Tunisie : Saîf-Eddine Khaoui est forfait pour la Coupe d'Afrique des Nations    Conférence de presse autour du séminaire « Vers un développement local durable et inclusif : Valorisation des ressources locales et emplois décents »    LdC: Gassama dirigera la finale retour entre l'Espérance et le Wydad    Tunis- Maarouf : l'ATI n'est pas le concurrent de Tunisie Telecom et il n'y aucun lien avec le changement de management opéré en 2017    Le fondateur de Huawei, M. Ren Zhengfei répond à Donald Trump    La Tunisie, premier fournisseur de l'Italie en pantalons-jeans    Flat6Labs annonce les startups de son 4ème cycle d'accélération    La Libye, plus que jamais, plongée dans le chaos    Kamel Morjane : Je n'ai pas encore décidé de briguer la présidence    Tunisie – météo : Températures en baisse et pluies les 25 et 26 mai 2019    Facebook désactive les pages et profils d'hommes politiques et journalistes palestiniens    Photo du jour : A 300 millimes le kilo de gros d'abricots, qui arnaque donc les agriculteurs?    Tunisie: Les Agriculteurs dénoncent l'importation de pommes de terre d'Egypte    Le maire de Sousse démissionne    Alerte météo, Pluies orageuses et températures en baisse    Youssef Chahed charge Mohamed Fadhel Mahfoudh et Abdelbasset Ben Hassen de configurer l'initiative visant à établir un CODE de conduite politique    Grande Bretagne: Theresa May annonce sa démission ce vendredi    En photos... Souhir Ben Amara à Cannes, son deuxième look fait beaucoup parler…    Le 1er Juin une Version de Layali Tunivisions sera à Hammamet au Restaurant Baia    Un jour, une étape, une carte postale : Performance marchée – 3000 km pour relier Paris à Sousse de l'artiste Ridha Dhib    En vidéo : Tous les détails sur l'événement Lamet El Khir 1.0    J-2 avant la clôture de l'appel à projets Village 2019 d'Orange Tunisie, avec l'appui de la Fondation Orange    Violence(s) Jalila Baccar et Fadhel Jaibi    Tunisie: Sauvetage de trois marins pêcheurs à Sousse après deux jours d'errements en mer    Nasser Al-Khelaïfi mis en examen pour corruption    JCC 2019 : Un avant-goût du festival et 3 nouveautés révélées à Cannes    En photo : Habillée par Ali Karoui, la compagne de Cristiano Ronaldo fait sensation au festival de Cannes    Le rappeur franco-Tunisien Swagg Man édite un clip “5alina n3ichou” qui fait le buzz (vidéo)    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les scénarios possibles
Crise de l'enseignement secondaire
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 12 - 2018

Comment évoluera la situation dans le secteur de l'enseignement secondaire et quels seraient les scénarios possibles pour surmonter le boycott de la Fges? Devant cette impasse, les parents redoutent de plus en plus la menace d'une année blanche.
Les parents, essentiellement, commencent à perdre patience face à l'évolution de la crise entre le ministère de l'Education et la Fédération générale de l'enseignement secondaire (Fges). Ils y voient, déjà, une impasse. Ils se demandent comment les deux parties vont faire pour trouver une issue (si issue il y a).
Bien sûr, il est évident que chacun campe sur ses positions et il semble qu'aucun compromis ne soit possible. Propositions et contrepropositions sont sur la table mais aucune rencontre n'a pu, pour l'heure, désamorcer la crise.
Les divergences sont tellement profondes qu'il est devenu presque impossible de rapprocher les points de vue. A cela s'ajoute la «bataille» des déclarations médiatiques de part et d'autre. L'un accusant l'autre d'être derrière le blocage. Ni la médiation timide de l'Arp à travers la Commission de l'éducation ni la prise de position du BE de la Centrale syndicale opposée à l'action de la Fges n'ont pu avoir raison de l'intransigeance des deux parties.
Pendant ce temps, les espoirs qu'une solution soit trouvée dans l'immédiat pour ce premier trimestre s'évaporent. Ni le ministère ni la Fges ne veulent dévoiler leur botte secrète quant à la suite à donner aux événements.
De nombreux scénarios se profilent à l'horizon. Comme plusieurs élèves n'ont pas pu passer les devoirs de synthèse, l'administration pourrait prendre en considération, uniquement, les notes disponibles. Autrement dit, si un élève n'a que les notes des devoirs de contrôle ce sont celles-ci qui seraient prises en compte dans le calcul de la moyenne trimestrielle. Dans le cas où l'élève aurait obtenu les notes de contrôle et de synthèse, le calcul de la moyenne se ferait normalement. De toute évidence, ce «passage en force» de l'administration ne va pas plaire à la Fges qui tentera par tous les moyens de le faire avorter. Or, la question qui se pose ici est la suivante : les chefs d'établissements adhéreront-ils, tous, au processus ? On sait que certains de ces responsables ont pris fait et cause pour la Fges et ses consignes de respecter le boycott. D'ailleurs, selon le syndicat du secondaire, un grand nombre de directeurs et de censeurs auraient signé des pétitions réaffirmant leur soutien à leur base syndicale. D'autres, aussi, auraient menacé de présenter des «démissions collectives». C'est ce qui rend la tenue des conseils de classe improbable vu l'attitude des enseignants boycotteurs. Toujours est-il que le ministère pourrait passer outre cette étape et envisager d'envoyer les bulletins avec les différents résultats obtenus par les élèves.
Ce qui inquiète davantage, c'est le reste de l'année scolaire. Comment le ministère de l'Education va-t-il se comporter si le syndicat prône, de nouveau, le boycott des deux prochains trimestres ? Cette hypothèse est, sérieusement, envisagée dans le cadre de ce que la Fges qualifie d'escalade. Les troupes de ce syndicat sont très mobilisées pour aller dans cette voie. C'est ce qui nous amène à évoquer le spectre d'une année blanche. Et, justement, personne n'exclut cette triste éventualité. Il est vrai que le ministère n'a pas cessé de rassurer les parents quant à un déroulement normal de l'année scolaire. Toutefois, les parents restent sur le qui-vive d'autant qu'ils voient que l'autre structure syndicale du primaire affûte ses armes pour entrer en scène et exiger des «droits» tout en se positionnant aux côtés de la Fges. Quand on voit, aussi, ce qui se passe dans l'enseignement supérieur, on comprend mieux que c'est le secteur de l'enseignement qui est visé. Située, en outre, dans un contexte plus global, à savoir les différents mouvements de grève et de protestation, la crise actuelle du secondaire ne peut que se compliquer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.