Ivanka Trump honore Raoudha Laabidi à Washington    Ce que l'on sait sur la rencontre entre Béji Caïd Essebsi et Nabil Baffoun    Un détenu pour terrorisme agresse deux surveillants en France    Mercato : Le Stade Tunisien annonce sa cinquième recrue    Polémique au Maroc autour de la vidéo officielle de la CAN    Tunisie- L'Hôpital universitaire Habib Bourguiba à Sfax installe un PET scan, détectant les cellules cancéreuses    Topnet lance un Grand Jeu spécial Egypte 2019    Tunisie : La Fête de la Musique sera célébrée avec 179 concerts le 21 juin    Nabil Kouki poursuit l'aventure avec Al-Hilal soudanais    Tunisie-L'ISIE valide dix listes indépendantes et partisanes pour les élections municipales partielles du Bardo    Tunisie: Amendement de la loi électorale, 39 députés contestent sa constitutionnalité    Deux banques Françaises envisagent de quitter la Tunisie    DKM & JEC II 2019    La Tunisie accueille le sommet « EFS Africa Agriculture Summit » les 24-25 Juin à Gammarth    Entreprise et Pérennité : les Clés d'une stratégie gagnante – 1er Learning MeetUp de Souk At-tanmia et la South Mediterranean University    Madeleine Albright qualifie l'expérience de la Tunisie en matière de démocratie d'exemplaire    Mise en échec d'une tentative de contrebande d'une quantité de médicaments psychotropes vers l'Algérie    Le train ne s'arrête plus à Friguia    Participation des Entreprises Tunisiennes à la 6ème Edition du Forum International Ouest-Africain de Rendez-vous d'Affaires AFRICALLIA 2019    Les Aigles de Carthage sont déjà au Caire pour participer à la CAN 2019 en Egypte    Tunisie: 14,2% estimation de la contribution du tourisme au PIB en 2019    Manchester United: Juan Mata prolonge son contrat (Officiel)    Programme TV du jeudi 20 juin    CAN 2019 : Tunisie-Angola à guichets fermés !    Un Fonds des Fonds pour le financement des startups verra bientôt le jour    Nabil Karoui retrousse ses manches et….déclare la guerre à ses « détracteurs » !    Tunisie- Le ministère des affaires culturelles annonce 179 spectacles dans le cadre de la fête de la Musique    CAN 2019 en Egypte : 2 pauses durant les matchs en raison des fortes chaleurs    Tunisie: Reprise de l'approvisionnement en eau dans ces régions    L'OIM remercie la Tunisie pour son engagement renouvelé pour la vie et la dignité    Tension au Golfe: L'Iran annonce avoir abattu un drone américain    Météo: Prévisions pour jeudi 20 juin 2019    Affaire Khashoggi- Le rapport de l'ONU affirme l'implication de Mohamed Ben Salmane dans l'assassinat de Khashoggi    Festival Carthage 2019 : Le violoniste Zied Zouari au programme le 23 juillet avec “Electro Btaihi”    Les membres du Front Populaire doivent obéir ou partir, déclare Hamma Hammami    France- L'ex président français Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption    Explosion dans une « gargotte » à El Mourouj 5    Chokri Belaid : Report de l'examen de l'affaire de son assassinat au 29 Novembre prochain    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Tunisie – Bac 2019 : examen d'Anglais de toutes les sections    Signature d'une convention de partenariat entre le Festival International de Carthage et Tunisair    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les professeurs remettront-ils les notes ?
Enseignement-Blocage administratif
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 03 - 2018

Les élèves se sont mobilisés. Dans certains établissements (Jendouba, par exemple), ils ont boycotté les cours pour protester contre la non-remise des notes.
Enfin ! Le ministère de l'Education commence à bouger. Il a fixé un dernier délai pour la remise des notes par les professeurs à l'administration. Le lundi 12 mars sera le délai final pour rendre les bordereaux des notes ou les autres supports numériques. Le mercredi 14 débuteraient les conseils de classe à l'issue desquels les bulletins seraient envoyés aux parents le plus tôt possible. Mais la Fédération générale de l'enseignement secondaire (Fges) ne l'entend pas de cette oreille.
Entêtement
Ce syndicat s'en tient, toujours, à ses mots d'ordre : rassemblement devant le ministère le 22 mars, grève générale le 28 du même mois et boycott administratif sur les notes des élèves. Ceci sans parler d'autres menaces d'escalade « des méthodes de lutte ». le S.g adjoint de la Fges a écarté l'idée de la remise des notes à la date fixée par les autorités de tutelle. Car, selon lui, cette décision est du ressort de la Commission administrative sectorielle de l'enseignement secondaire. C'est elle qui a décrété cette mesure.
Pour certains syndicalistes, ce « passage en force » du ministère de l'Education (qui est justement dans son rôle) ne pourra se faire avant que les revendications des enseignants ne soient satisfaites. Ainsi, on voit que du côté des militants syndicalistes, la tendance est au durcissement des actions. Parallèlement, le S.g de l'Ugtt souffle le chaud et le froid. Il vient, en effet, d'affirmer qu'il n'y aurait pas d'année blanche. Toutefois, il serait bon de trouver une solution au plus vite aux demandes sociales des enseignants.
Ces positions semblent inconciliables. Elles montrent, néanmoins, qu'il existe des différends entre la Fges et la hiérarchie à propos de la démarche et des mesures excessives brandies toutes en même temps à l'encontre de la partie gouvernementale. Cette énième confrontation est fort préjudiciable au secteur de l'éducation puisqu'elle n'a pas manqué de susciter une vive réprobation des parents, des élèves et de la société civile. D'ailleurs, une association de protection des élèves a envisagé d'attaquer en justice la Fges. Des juristes vont plus loin en estimant que la rétention des notes est illégale car elle constitue une entrave contre les données personnelles.
Le poids de l'Ugtt
De leur côté, les élèves se sont mobilisés. Dans certains établissements (Jendouba, par exemple), ils ont boycotté les cours pour protester contre la non-remise des notes. C'est ainsi qu'une atmosphère lourde règne dans les différentes institutions scolaires entre les professeurs et leurs élèves, d'un côté, et entre les professeurs et les parents, de l'autre.
La cause est simple : tout tourne autour des notes et des moyennes. Aujourd'hui, la tension est à son comble. Il devient urgent de trouver l'issue favorable. Le S.g de l'Ugtt a beau rassurer tout le monde. Mais les parties concernées veulent des actes concrets. Il n'est plus possible de continuer sur la même lancée. La Fges ne peut plus poursuivre dans cette voie en jouant sur les nerfs des élèves et des parents.
Même les enseignants sont dans la gêne la plus totale. Ils ne peuvent plus gérer une situation qui les dépasse et qui a fini par avoir raison de leur patience face à une pression constante des parents et des élèves. A cela est venue s'ajouter la note du ministère de l'Education qui exige d'eux de rendre les notes, au plus tard, lundi prochain pour permettre la tenue des conseils de classe dès le mercredi suivant.
Les menaces qui planent au-dessus de la tête de près d'un million d'élèves n'ont pas leur raison d'être. Le bon sens veut que les parties impliquées dans cette action prennent conscience de la gravité de la situation et trouvent la solution qui s'impose sans trop tarder. Les protestations des syndicats même si elles sont «légitimes» doivent avoir des limites. Chacun doit connaître les lignes rouges qu'il ne faut pas franchir.
La réunion du 11 mars du Bureau exécutif de la Centrale syndicale aurait à débattre, entre autres, de cette impasse dans le secteur de l'enseignement. Le S.g de l'Ugtt pourra-t-il imposer son point de vue et pousser le S.g de la Fges à assouplir sa position ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.