Youssef Chahed se réunit avec une délégation du Congrès américain    Arrivée à l'aéroport international d'Enfidha des premiers contingents de touristes britanniques venus des plus grandes villes du royaume    Libye: Hausse du bilan à 220 morts et 1066 blessés    En photo…Outia de Ramla et Alaa Chebbi, que pensez-vous du look de Sonia Dahmani ?    Tunisie: L'UGTT appelle à un plan d'urgence pour freiner la hausse vertigineuse des prix    Tunisie- Les distributeurs de bouteilles de gaz domestique en gros maintiennent leurs grève    En vidéo : SODEXO TUNISIE désigné Meilleur service Client 2019    Béji Caïd Essebsi – Rached Ghannouchi : Entre craintes et concertations !    Tunisie- Les habitants du Kef en colère contre la détérioration du pouvoir d'achat    Les examens du troisième trimestre de la 6ème année de l'enseignement de base seront conformes aux standards des examens nationaux    L'Académie diplomatique tunisienne sera construite avec un DON de la République de Chine estimé à 72 millions de dinars    En photos : Les plus beaux looks de la cérémonie de clôture de Gabès Film Festival    Programme TV du samedi 20 avril    Sami Fehri dévoile le salaire de Faycel Lahdhiri    Programme des matchs du weekend et des rencontres à transmettre directement à la télé    Tunisie-Youssef Chahed reçoit les rapports annuels des instances nationales    Egypte: Référendum pour prolonger le mandat du président al-Sissi    Tunisie- Le ministre de l'agriculture inaugure la première forêt urbaine    Tunisie- L'UGTT n'a pas encore pensé à préparer des listes syndicales indépendantes pour les élections    Météo du Weekend, orages et pluies isolés attendus dimanche    Tunisie-Le concours de CAPES n'a pas été annulé    Tunisie: Intervention du ministère du Transport pour résoudre le problème de carburant de la société régionale de Béja    Tunisie-Ligue 1 (J20): les matches de samedi et programme TV    CAN 2019 : 56 arbitres africains en stage de préparation du 28 avril au 05 mai à Rabat    Tunisie: Les bus de la société régionale de transport de Béja paralysés faute de carburant    La Tunisie, l'Algérie et l'Egypte examinent la question libyenne à Tunis    La famille du berger égorgé à la montagne bloque la route entre Gabes et Gafsa    Libye : Trump s'entretient par téléphone avec Haftar sur la sécurisation des sources du pétrole    La Tunisie à Toulouse du 19 au 24 Avril : une 4ème édition des Journées culturelles et économiques !    Tunisie : Campagne de vaccination contre le pneumocoque à partir du 24 avril    Tchap, la messagerie gouvernementale française, aussitôt lancée, aussitôt piratée !    Claudia Cardinale très entourée à Djerba – Elle jouera dans le film de Ridha Behi « L'île du pardon »    Les combats en Libye au cœur d'une rencontre entre Essebsi et Ghannouchi    Les enfants sur les Traces des Carthaginois à la découverte du Quartier Didon dimanche 21 avril    Film Avengers Engame dès le 25 avril 2019 au Cinéma en Tunisie (Trailer et Synopsis)    UIB : Des résultats en forte progression au cours du premier trimestre 2019    TOPNET et Be Wireless Solutions signent un accord de partenariat pour le développement de solutions IoT    Tunisie – Alerte Météo : Vents forts à très forts, sur les régions côtières et le sud, de vendredi à dimanche    Salon International du Livre de Sousse, 6ème édition du 19 au 28 Avril 2019    « Hors Lits Tunisie » se déroulera en 2019 à Mahdia, Sfax, Sidi Bouzid, Siliana et Tunis    L'Etoile Sportive du Sahel s'assoit sur le trône du Football arabe aux Emirats arabes unies    Ligue 1 : Programme de la 20ème journée    L'ESS sacrée championne de la Coupe arabe    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    Les entreprises des réseaux sociaux sanctionnées par l'Union Européenne    Omar el-Béchir : Du palais présidentiel…à la prison Kober à Khartoum, mais pas devant la Cour pénale internationale    Les blessés Libyens pourront se faire soigner en Tunisie, selon le consulat libyen    L'opération sécuritaire menée minutieusement au Kef confirme l'inexistence de terroristes dans la région ratissée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bras de fer se poursuit
Ministère de l'éducation-Fges
Publié dans La Presse de Tunisie le 29 - 11 - 2018

Dans les 1.500 établissements préparatoires et secondaires, ce sont près d'un million d'élèves qui sont pris dans le tourbillon et qui sont impuissants, ainsi que leurs parents, d'entreprendre quoi que ce soit pour surmonter l'obstacle du boycott des examens de fin du premier trimestre.
Le ministère affirme qu'il y a eu des avancées dans les négociations du 23 novembre. Il assure qu'il a apporté des réponses concrètes à toutes les demandes en proposant son approche et les montants qu'il est prêt à accorder. C'est ainsi qu'il aurait proposé d'augmenter de 50 % la prime de rentrée scolaire et celles des examens et de la correction des copies au lieu de leur doublement comme l'exige la Fges
La Fges soutient que les discussions étaient un échec
Mais qui peut avoir raison dans ce énième bras de fer entre le ministère de l'Education et la Fédération générale de l'enseignement secondaire (Fges) ? Jusqu'à quand va durer cette insoutenable épreuve ?
Personne, oserions-nous dire, n'est en mesure de prévoir l'issue de cette crise qui se renouvelle chaque année sans qu'on sache si les revendications de la Fges auront une fin. Dans les 1.500 établissements préparatoires et secondaires, ce sont près d'un million d'élèves qui sont pris dans le tourbillon et qui sont impuissants, ainsi que leurs parents, d'entreprendre quoi que ce soit pour surmonter l'obstacle du boycott des examens de fin du premier trimestre.
L'opinion publique suit avec une grande inquiétude le développement de la situation et ne constate, pour l'heure, aucune percée. Chaque partie campe sur ses positions. Le peu que l'on sait, c'est qu'il y un dialogue de sourds. La lutte continue, pourtant, par communiqués interposés.
D'ailleurs, chacun fait référence à la dernière réunion du 23 novembre qui a regroupé toutes les parties concernées par le conflit. Alors que le syndicat affirme que ce round de négociation n'a été qu'un pur échec, la partie ministérielle soutient qu'il y a eu des points positifs et qu'il y a eu, également, engagement de poursuivre les discussions.
La Fges considère qu'il y a eu revirement sur tous les accords et promet qu'elle continuera de mener un long combat jusqu'à la réalisation de ses objectifs et ce, quelles qu'en soient les conséquences. Elle considère que c'est le ministère qui est la cause de cette impasse et que c'est lui qui cherche à ce que la situation empire.
De son côté, le ministère de l'Education a publié un communiqué, le 27 novembre, dans lequel il rappelle, point par point, les différents sujets des négociations.
Au total, il s'agit de neuf axes ayant trait à l'amélioration de la situation des enseignants, l'entretien des établissements scolaires, la criminalisation des agressions contre les enseignants, les primes (de correction et des examens nationaux, spécifiques, de la rentrée scolaire) ainsi que d'autres points soulevés au cours des discussions.
La partie ministérielle assure qu'elle a apporté des réponses concrètes à toutes ces demandes en proposant son approche et les montants qu'elle est prête à accorder. C'est ainsi qu'elle aurait proposé d'augmenter de 50 % la prime de rentrée scolaire et celles des examens et de la correction des copies au lieu de leur doublement comme l'exige la Fges.
Pour ce qui est du roulement, le ministère propose des barèmes précis quant à son octroi aux bénéficiaires sans pour autant accéder à l'exigence du doublement de la prime de roulement. Sur un autre plan, le ministère ne voit aucun inconvénient à accorder des primes de fonction pour les censeurs et les directeurs. Le coût de cette augmentation atteindrait 1.4 milliard de millimes.
L'impasse
Au sujet du doublement de la prime mensuelle spécifique (qui est de 240 D/mois), il coûterait environ 285 millions de dinars supplémentaires par an au budget du ministère. Aussi, un tel sujet devrait-il figurer à l'ordre du jour des négociations salariales de la Fonction publique. Car il semble que la Fges cherche à faire d'une pierre deux coups. D'un côté, elle obtient de nombreuses augmentations pour les enseignants et de l'autre garantir des majorations de salaires dans la Fonction publique.
Quant à la question de la retraite anticipée après 32 ans de service et à l'âge de 57 ans, il faut savoir que la Cnrps a évalué le coût de cette opération à près de 2.000 millions de dinars. Le débat sur ce point reste ouvert.
Toujours est-il que la Fges ne l'entend pas de cette oreille. Selon des calculs publiés sur la page de son S.G, la majoration de 50% de la prime spécifique signifie un coût global de 18 milliards de millimes. Avec une imposition de 30 %, elle reviendrait à 12.4 milliards à partager sur près de 100.000 enseignants. Du coup, chaque professeur ne toucherait que 10 dinars/mois.
Pour la prime de correction des examens nationaux, elle est, en moyenne, de 70 dinars/enseignant. Son montant global n'excéderait pas les 7 milliards. Cela entraînerait, au minimum, une augmentation de 6 dinars pour chaque correcteur.
En tout cas, la Fges promet de publier un autre communiqué dans lequel elle assure répertorier « tous les mensonges du ministère ».
Mais au-delà de toutes ces considérations techniques, le citoyen ne sait plus comment va se dénouer cette grave crise, ni quel sort sera réservé à nos enfants. Un ancien enseignant et syndicaliste de base (aujourd'hui à la retraite) nous a assuré qu'au cours de sa carrière, il n'avait jamais assisté à des situations aussi extrêmes. Selon lui, jamais les intérêts des élèves n'avaient été mis en jeu. C'était une ligne rouge que chaque syndicaliste avait respecté.
Les choses ont changé et, aujourd'hui, il paraît que l'élève est devenu une monnaie d'échange.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.