Tunisie: Anas hammadi s'exprime sur le mouvement dans le corps des magistrats [vidéo]    Tunisie: Arrivée du 1er vol charter de Pologne à l'aéroport Djerba-Zarzis    Tunisie-Mouvement des magistrats : Le président de l'AMT dénonce des critères de deux poids deux mesures    L'Evolution de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes se poursuit toujours et s'est aggravée dans certains d'entre eux    A Kairouan, l'eau qui donne soif    Ces femmes tunisiennes, tireuses d'élite, qui sécurisent les prisons    Quand Facebook nie avec constance les droits des palestiniens    Tennis – Tournoi de Lexington : Ons Jabeur affronte la 53e mondiale en quarts de finale    Ligue des Champions (Quarts) : Leipzig-Atletico, les compos probables    Tunisie: Le SNJT met en garde le ministère de l'Intérieur contre les excès de ses agents    Fête nationale de la femme | Saïed se rend à Mraïdeya et rencontre les ouvrières agricoles    6 nouveaux cas de coronavirus à Mornag    Tunisie : Kais Said accorde la grâce présidentielle à 73 détenues    Tunisie: La présidente de l'association des femmes démocrates se déclare contre la célébration de la fête de la femme    Un décès dû au coronavirus à Gabès    Algérie : Secousse tellurique à Blida    Tunisie: BicyClean: Opération Mer Propre    Le Président Buhari finalise l'adhésion du Nigeria à l'Agence pour l'Assurance du Commerce en Afrique (ACA)    Tunisie-Ligue 1: programme de la 20è journée    Programme TV du jeudi 13 août    Météo | Températures en hausse    Ligue 1 — 19e journée: Favorable à l'ESM et à l'UST    Hand — expatriés: La déferlante du Golfe    1499 nouveaux cas confirmés et 23 décès en 24 heures au Maroc    CONDOLEANCES: Tarak BEN AISSA    Tribune: Les droits de la femme sont les droits de l'homme    Technopole de Gabès: Aménagement de la zone industrielle de Matmata    Nouvelles frappes israéliennes sur Gaza    EST-CSS : 0-0: Il ne manquait que les buts !    « Certified Mail » de Hisham Saqr à Cinémadart et Ciné Amilcar: La dépression post-partum en toile de fond    Ministère de la santé – mise au point sur l'épidémie de Covid-19: « La situation épidémiologique sous contrôle mais... »    Tunisie: 38 infections locales au coronavirus enregistrées à Gabès    GEOPOLITICUS | Le drame du Liban profitera-t-il aux intérêts de la France ?    Les Libanais réclament le départ de la classe politique tout entière    Le torchon brûle entre Athènes et Ankara    EST-CSS    Un huis clos féminin    Un Orient meurtri    MAHMOUD DARWICH, la Palestine et les terres spoliées...    BCT : Hausse de la masse salariale de l'administration 13,5% en 2019    Tunisie: 600 millions de dinars de manque à gagner pour la SNCFT    Salon International de la Bande Dessinée de Tazarka 2020: 24e édition digitale du 13 au 16 Août    Economie tunisienne : Le diagnostic de Marouane El Abassi    « Sahriyet été 2020 à Hammamet » | Spectacle «Lamis» de Abderrahmane Ayadi : Toujours aussi authentique...    Tunisair : Nécessité de mise en place d'un plan de sauvetage    Prix Zoubeida Bchir 2019 : Quatre œuvres lauréates dont un roman en français    Radio : Hommage à l'œuvre de Mokhtar Hachicha    Frappes israéliennes sur Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus qu'un simple acte d'achat
Consommation — Grandes surfaces
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 12 - 2018

Dans les modes de consommation des Tunisiens, s'approvisionner dans les grandes surfaces n'est pas seulement un simple acte d'achat, mais aussi un comportement motivé par d'autres facteurs.
Ce mercredi 26 décembre, l'Institut national de la consommation a organisé un atelier de réflexion sur «l'évolution des grandes et moyennes surfaces en Tunisie», une occasion pour mettre la lumière sur les approches économiques et sociales qui permettent de comprendre l'activité de ces chaînes de grande distribution.
Essayant d'expliquer les raisons selon lesquelles ces grandes surfaces ont pu s'imposer dans la culture et les modes de consommation des Tunisiens, le sociologue Adel Ayadi a affirmé que s'approvisionner dans une grande surface n'émane plus d'un besoin réel mais s'avère être un comportement parfois ostentatoire pour pouvoir s'approprier de nouveaux statuts sociaux. «Les consommateurs n'achètent pas des produits, mais plutôt des statuts sociaux, car le fait d'aller s'approvisionner dans une grande surface n'est plus simplement une réponse à un besoin réel mais serait motivé par d'autres besoins correspondant essentiellement à des intentions d'ascension sociale», a-t-il expliqué.
Le sociologue, qui s'appuie sur un point de vue critique envers les nouvelles formes de consommation, a «accusé» notamment les stratégies publicitaires qui visent à créer de nouveaux besoins fictifs et non réels dans un seul objectif purement économique. «Le Tunisien ne consomme plus en fonction de ses revenus, ce qui explique le taux d'endettement très élevé des ménages tunisiens. Les grandes surfaces ont pu renforcer cette culture de consommation irrationnelle, qui a rendu les consommateurs éternellement insatisfaits, toujours en quête d'un nouveau statut social», a-t-il encore expliqué.
Défendre le consommateur
Mettant l'accent sur les dépassements faits par ces espaces de grande distribution, le président de l'Organisation pour la défense du consommateur (ODC), Slim Saâdallah, a précisé qu'à cet égard : «Le rôle de son organisation consiste à soulever les dépassements enregistrés dans les grandes surfaces qui concernent essentiellement le non-affichage des prix, l'absence d'agents pour prodiguer des conseils aux consommateurs». Et d'ajouter que «l'ODC n'adhère pas aux appels au boycott des grandes surfaces lancés par certaines parties. De tels appels peuvent menacer 13.500 emplois».
M.Saâdallah a, en outre, plaidé pour «une ouverture du marché de distribution à d'autres enseignes de distribution pour favoriser la concurrence loyale entre les opérateurs du marché, ce qui permettra une meilleure maîtrise des prix».
Le directeur général de l'Institut national de la consommation (INC), Tarek Ben Jazia, a précisé, pour sa part, que «la part de la grande distribution dans le commerce en Tunisie est passée de 15% en 2006 à 25% en 2017. Cette part devrait atteindre 40% durant la prochaine décennie».
Le chiffe d'affaires global des grandes surfaces est passé de 800 millions de dinars en 2006 à 3.000 MD en 2017. La Tunisie compte 430 points de vente appartenant aux enseignes de grandes surfaces. Ce secteur offre 13.500 postes d'emploi», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.