FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Cession de Goulette Shipping Cruise (GSC) : Le come-back des croisières à la Goulette après 5 ans d'inactivité    Le Ministère de l'Intérieur s'explique sur l'incident survenu à un poste frontalier avancé « التعمير » à Hezoua    Application Samsung Health: un coach santé dans votre poche    Tunisie: Aïd Al Adha, quantité disponible, prix et préparatifs du ministère de l'Agriculture    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Cafouillage et manque de sérieux autour de la loi électorale    Hyundai Tucson gagne du terrain sur le marché tunisien    Tunisie- Perturbations et coupure d'eau dans ces régions à Bizerte    Club Africain : Yassine Chammakhi manquera le début de saison    Nouveauté Instagram : les ‘Like' ou mention ‘J'aime' masqués dans 6 pays    CAN 2019 (Finale) : Entrée gratuite pour les supporters algériens    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    Al Badil Ettounsi présente les caractéristiques de son programme économique pour le gouvernorat de Mahdia    Faute de place, le blé dépérit en plein air    Métros, le trafic des lignes 3, 4 et 5 sur une seule voie à partir de ce soir    Postulez pour des bourses d'études en Grandes Ecoles françaises au titre de 2019    Eto'o et Drogba deviennent collaborateurs officiels d'Ahmad Ahmad    Avec les « trophées Tounsidumonde », les Tunisiens de l'étranger veulent être mieux compris et donner plus !    Les agents de la poste en grève générale    D'importants prix octroyés aux articles traitant des relations sino-tunisiennes    BILAN de la participation des Aigles de Carthage à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 : Parcours !    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Tunisie-Une séance plénière pour l'élection des membres de l'Instance de la bonne gouvernance et ceux de la cour constitutionnelle    Températures jusqu'à 38°C, aujourd'hui    CAN (finale): Alioum Néant au sifflet    Orange signe un accord Groupe monde sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec UNI Global Union    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Tunisie – Tabib : La direction des douanes choisie comme meilleure administration dans la lutte contre la corruption    Tunisie: Le Parlement sursoit au vote sur le projet de loi relatif à Halk El Menzel    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Khémaïes Jhinaoui à New York et Washington à la tête d'une importante délégation de hauts responsables tunisiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    282 interpellations en France après la qualification de l'Algérie    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De la scène à l'écran
« La fuite » de Ghazi Zaghbani
Publié dans La Presse de Tunisie le 27 - 01 - 2019

Passer de la scène à l'écran est une entreprise qui demande du cran, une bonne dose de courage et un esprit d'équipe infaillible ; et c'est bien le cas pour «La fuite», la toute dernière création de Ghazi Zaghbani, qui se joue à guichets fermés depuis déjà une année. D'après «La P …savante», de Hassen Mili.
Après une cinquantaine de représentations et un couronnement par le prix Najiba-Hamrouni pour la liberté d'expression du Snjt lors des dernières Journées théâtrales de Carthage, la pièce se transforme en film par les soins d'une équipe soudée et motivée.
«L'idée du film existait même avant la pièce et j'en avais déjà parlé avec Mohamed Grayaâ et Nadia Boussetta depuis le début de cette aventure», nous raconte Ghazi Zaghbani. «Le fait d'avoir travaillé cette œuvre depuis le début en ayant le film en tête nous a permis de prendre conscience des choses, des possibilités cinématographiques qui s'offrent à nous. Tout en maintenant le principe du huis clos comme décor principal, le cinéma m'a permis les ouvertures que je voulais. C'est comme si nous regardions par la fenêtre ce qui se passait à l'extérieur ; ce que le théâtre suggère, le cinéma le montre», explique-t-il.
Rappelons un peu le synopsis de la pièce : le lieu : une maison close. L'époque : indéterminée. Les personnages : une jolie femme légèrement vêtue et un homme barbu. C'est une mise à nu de deux personnages qu'en apparence tout oppose ; une prostituée et un extrémiste religieux. Cette rencontre, a priori improbable, se déroule dans l'intimité de la chambre de la prostituée où l'extrémiste religieux trouve refuge pour échapper aux policiers. Le temps d'une nuit, l'espace d'un huis clos incongru, deux personnages, deux corps, deux esprits vont se confronter verbalement. Débat d'idées, lutte des corps, et rencontre des âmes.
Quatre semaines de tournage ont suffi à toute l'équipe de tourner 80% de ce long métrage, les comédiens principaux ont bien les personnages dans le corps, la réplique devenue une seconde nature et le metteur en scène lui-même acteur couvait bien son scénario depuis un long moment.
Et quand, côté image et lumière, on fait équipe avec Mohamed Maghraoui, un de nos meilleurs directeurs photo, et que le décor choisi, un immeuble désaffecté du quartier Lafayette, offrent de belles perspectives pour ce huis clos, la mayonnaise ne peut que prendre.
D'autres personnages viennent s'ajouter à l'ensemble avec quelques séquences d'extérieur entre Porte de France, rue Zarkoun et Sidi Béchir.
Pour Ghazi, le changement d'optique donnera au spectateur encore plus le sentiment de l'immersion dans l'intimité de ce duo, la caméra, qui devient par moments subjective, permet une introspection dans l'âme des personnages. «C'est un parti pris de mise en scène pour ne perdre de vue aucun instant de ces 24 heures de la vie d'une fille de joie».
Le film, beaucoup plus que la pièce, s'alimente de l'intime et se nourrit de l'émotion et la proximité de la caméra non seulement fixe l'instant mais aussi explore la psychologie des personnages.
Financé à compte d'auteur, «La fuite» n'a, bien évidemment, pas bénéficié d'une quelconque aide ou subvention. Mais c'est une aventure en laquelle toute l'équipe croit et spécialement Ghazi Zaghbani, qui ne cache pas son penchant pour le cinéma. «Le cinéma m'a toujours attiré, nous avoue-t-il, et j'ai déjà un scénario prêt… L'adaptation du théâtre au cinéma me fascine, ces différentes manières d'écriture, de concevoir l'espace et le temps… ce que le théâtre condense, le cinéma développe, ce que la scène suggère, l'écran révèle ; pour moi, le théâtre joue avec le leurre, alors que le cinéma explore l'intime».
Il reste encore deux jours de tournage en extérieur et le film sera bouclé, «La fuite» sera prêt au mois d'avril, entretemps la pièce continue à se jouer à l'Artisto, pour ceux qui ne l'ont pas encore vue, ne ratez pas les prochaines dates : les 1er et 2 février.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.