Candidature au patrimoine mondial de l'Unesco : L'île de Djerba répond aux critères requis    L'industrie automobile frappée de plein fouet par le Coronavirus    Gouvernement de Fakhfakh : Ghannouchi rencontre les ministres d'Ennahdha    Un été torride annoncé en Tunisie    Selon Faycel Derbal: L'application des normes IFRS exige un nouveau texte de loi    En vidéo :Pendant une réunion secrète sur le S17, Mohamed Affes se filme et publie sur Facebook    Exposition : « Raffaello, le portraitiste », Reproduction en HD des plus célèbres portraits du peintre italien de la Renaissance    BakchicheLand, le dernier roman satirique de Abdelaziz Belkhodja    Foot-Coupe de Tunisie : Programme des 16èmes de finale    Fakhfakh reçoit Karoui pour discuter des Règles du Jeu…    Le gouvernement Fakhfakh en chiffres : 15 portefeuilles pour des indépendants dont 6 femmes    Coronavirus, trois italiens contaminés en Lombardie    CONDOLEANCES    Ligue 2 : programme et arbitres de la 14e journée    Inclusion financière (I) : Privilégier les catégories marginalisées    Industries pharmaceutiques : La SIPHAT lutte pour retrouver une santé financière    Augmentation de capital de Carthage Cement : La souscription atteint 80%    Gouvernement Fakhfakh : Al Karama juge que le problème n'a pas été résolu    Les priorités du nouveau gouvernement, selon Hichem Elloumi    De plus en plus de Libyens arrivent en Tunisie    En vidéo : Azza Filali lève le rideau sur son nouveau roman    Chemins de l'herméneutique : Le tournant heideggerien    «Queen & Slim» de Melina Matsoukas actuellement dans les salles : Le récit d'une cavale meurtrière    France | Décès de Jean Daniel à l'âge de 99 ans : Le 4e pouvoir perd l'une de ses plus belles plumes    Affaire terroriste de Mnihla : Peines allant de deux ans de prison à la perpétuité    Rien ne va plus à l'USM : La dégringolade!    Renouvellement de l'appel pour effectuer صلاة الاستسقاء    Boxe | Tournoi qualificatif aux J.O de Tokyo : Tokyo via Dakar    Triathlon | Coupe d'Afrique : Cap sur le Zimbabwe    Au travail !    AGRICO.TN : Une place de marché agricole gratuite en Tunisie    La Tunisie condamne la double fusillade près de Francfort    Le stock de médicaments à la pharmacie centrale suffisant pour trois mois    Jean Daniel, le Tunisien, par Guy Sitbon    Vaccin anti-coronavirus : la Chine prévoit des tests sur l'homme dès avril    Décès d'un tunisien en Libye    Une maman filme la détresse de son fils pour dénoncer le harcèlement scolaire    Orange Tunisie et l'association SHANTI annoncent le lancement de la plateforme elmensej.tn de mise en valeur des produits des artisanes de la région de Nefta    Ligue des champions d'Asie/ Al Sadd : l'algérien Bounedjah suspendu 2 mois par l'AFC    Météo : brume et brouillard le matin    Wadii Jary renouvelle sa candidature pour la présidence de la FTF    Un grand ami de la Tunisie n'est plus    La justice suisse inculpe Nasser Al-Khelaïfi    Avec Eloquence, Mohamed Zinelabidine tire sa révérence    Découvert par les forces sécuritaires et militaires : Un camp de terroristes sur les hauteurs de Kasserine    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les jeunes médecins dénoncent l'état catastrophique des hôpitaux
Publié dans La Presse de Tunisie le 12 - 03 - 2019

Un groupe de jeunes médecins a lancé hier une campagne sur les réseaux sociaux pour dénoncer l'état «catastrophique» des hôpitaux publics, via le hashtag, #Balancetonhopital, à la suite du décès de 12 nourrissons au service de réanimation de l'hôpital Rabta à Tunis.
Cette campagne a pour objectif de dévoiler les carences dans les hôpitaux publics en Tunisie à travers des images réelles et des posts que les médecins et le staff médical s'attelleront à publier sur les réseaux sociaux.
Ces jeunes médecins ont publié des posts mettant à nu la situation déplorable de l'infrastructure des hôpitaux publics, le manque flagrant d'hygiène et d'équipements et le faible budget alloué aux hôpitaux dans les régions.
La campagne a montré dans son premier jour de lancement, des exemples édifiants. Tel le cas de l'explosion des canaux d'égout dans une salle d'opération, accompagnée d'une coupure de courant, obligeant les médecins à recourir à la respiration artificielle rudimentaire pour finir l'opération.
A cet effet, le vice-président de l'association tunisienne des jeunes médecins a publié sur son compte facebook que «le transfert d'un patient d'un département à un autre dans un hôpital universitaire oblige de passer par un amas d'ordures. Sans parler du fait que le patient doit effectuer la tâche du transfert lui même étant donné le manque de personnel, résultat du gel des recrutements dans le secteur sanitaire».
« La situation à l'hôpital Ibn Al Jazzar à Kairouan est encore pire», selon lui : «Lors du transfert des nouveau-nés du service de maternité au service de néonatalogie, le médecin se trouve dans l'obligation de porter les nouveau-nés dans ses bras et de traverser un terrain de fortune où les chiens errants font la loi».
Le directeur de l'hôpital Ibn Jazzar à Kairouan a indiqué dans un post relayant la teneur d'une réunion avec les médecins de l'hôpital: «Nous ne disposons pas de budget, le ministère ne peut, ou alors, ne veut pas fournir une rallonge budgétaire, nous devons donc choisir entre se procurer quelques médicaments, ou bien des produits de consommation de tous les jours ou remplacer le personnel mis à la retraite».
Il a indiqué à cet effet que «les médecins, les infirmiers et les techniciens n'ont pas encore touché leurs primes pour les permanences qu'ils ont assurées des mois durant», a-t-il dit, et d'ajouter que «les factures d'eau et d'électricité restent également impayées durant plusieurs mois. «La date ultime est pour le mois prochain et en cas de non-payement, l'électricité et l'eau seront coupées dans tout l'hôpital», a-t-il relevé.
Un jeune médecin a souligné à cet égard que le générateur électrique de l'hôpital universitaire Farhat-Hachad à Sfax est tombé en panne, provoquant une coupure d'électricité au département de maternité où des nouveau-nés étaient en réanimation et au même moment où se tenaient des interventions chirurgicales».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.