Tunisie – L'inflation grimpe à 9.1%… Comme partout dans le monde    Analyse : La Tunisie parmi les pays exposés au risque d'insoutenabilité de la dette    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA en force et qualifié devant le Zamalek    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Programme des quarts de finale    UEFA CL : Les résultats complets de la soirée de mercredi    Redmi A1+ : un smartphone des plus abordables de la marque Xiaomi    Kaïs Saïed, conseil supérieur des armées, André Parant… Les 5 infos de la journée    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Football | La CAF suspend l'entraîneur tunisien Rafik M'hamdi    USA : Un mensonge d'Etat, Biden relance "le mur de la honte"    Tunisie : Création d'un tribunal pour la résolution des conflits sportifs    Crise énergétique et énergies renouvelables : la Tunisie rate encore une transition    Signature d'un accord de partenariat entre Mattel et Huawei    Rached Ghannouchi ou l'arnaque politique de la Tunisie    Béja: Négociations entre le ministère de l'Education et la fédération générale de l'éducation de base (Vidéo)    Ukraine : il n'aurait pas 6000 mais 9000 têtes nucléaires, le patron de la CIA avertit    Les journalistes organiseront un rassemblement à la place de La Kasbah    La Tunisie accueille le forum Africain du LIONS CLUBS International    La nouvelle Première ministre britannique: ''Je suis très sioniste''    Coronavirus – Vaccination : Plus de 69 mille personnes ont reçu quatre doses    OPPO dévoile les trois matchs les plus inspirants de la UEFA, tels que votés des fans    L'ambassadeur de France: Je suis optimiste pour l'avenir de la Tunisie    Soutien aux femmes d'Iran : des artistes se coupent les cheveux en direct sur instagram    Mali, Burkina Faso… : Poutine pactise avec Goïta, l'Occident a un problème de plus    Vidéo : Un rappeur russe de 27 ans se suicide pour échapper à la mobilisation en Ukraine    Crash d'un avion militaire au Mali: le bilan s'alourdit    Leila Hadded : Les parrainages se vendent à 10 dinars    L'Ugtt face à l'approche d'un imminent accord avec le FMI : Pas de chèque en blanc pour le gouvernement    Candidatez pour la 5ème saison d'Orange Fab, accélérateur corporate de start-up d'Orange Tunisie    Recette : Recette assida zgougou de maman    Kasserine : Deuxième taux d'analphabétisme le plus élevé sur le plan national    Pourquoi | Profiter du changement climatique    Bientôt à la Galerie Kalysté : Hamda Dniden raconte Sidi Bou Saïd    «The Transformation of Silence» de Héla Ammar et Souad Mani à la Chapelle de Saint-Monique à Carthage : Mémoires, archives et traces    37e édition du festival international du film francophone de Namur : Du réel à l'abstrait    Tennis- Open Jasmin Monastir : Résultats des rencontres disputées mardi 04 octobre 2022    Olfa Hamdi appelle au report des élections (Live)    WTA Open des Jasmins : Ons Jabeur qualifiée en 8e de finale, les moments forts (vidéo)    Saisie de 1900 kilos de pâte dissimulés dans une étable pour l'élevage des moutons    Danses lascives et tenues dénudées : le festival de la Fête du Mouled s'excuse    Tunisie: La production nationale de médicaments couvre 75% des besoins    1er forum Afrique-France de la transition écologique et énergétique | Des enjeux et des solutions    Météo en Tunisie : Des pluies attendues l'après-midi sur le centre, le sud et le nord ouest    L'UBCI Partenaire Officiel de l'extended sessions de Jazz à Carthage    JCC 2022 : Des films restaurés et inédits de la fin des années 60 dans le focus Palestine    L'Union islamique des avocats accuse la Faculté de Sciences juridiques de "propager" l'homosexualité    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    L'insupportable arrogance des Occidentaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une âme à préserver
Publication : Al Qods, une cité, une culture, un destin, publié par l'Alecso
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 06 - 2011

Al Qods (Jérusalem), une cité, une culture, un destin, ouvrage édité par l'Alecso (Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences), regroupe une série d'études en arabe, en français et en anglais, fruit des actes du colloque international organisé par l'Alecso à l'IMA (Institut du monde arabe) les 4 et 5 mars 2010. Un colloque organisé à l'Alecso à titre de contribution à l'événement Al Qods, capitale culturelle arabe. Cet ouvrage scientifique et culturel s'inscrit dans les efforts de soutien de l'Alecso à la cause palestinienne et à la ville d'Al Qods, cela dans les domaines de ses spécialités culturelles, éducatives et scientifiques.
Les communications et études se sont focalisées sur Al Qods, au présent et au futur. Une ville confrontée à la judaïsation et à l'éliénation de son identité arabe.
D'où l'appel à l'arrêt des agressions répétées et programmées par l'occupant israélien contre les habitants de Jérusalem-Est qui agit par diverses pressions pernicieuses pour les obliger à quitter leur ville, afin d'en changer les traits dans toutes leurs caractéristiques démographiques, sociales et religieuses.
La Ville de Paris a été choisie par l'Alecso pour accueillir ce colloque dans le but d'éclairer l'opinion publique française et européenne sur la situation actuelle d'Al Qods, tout en braquant la lumière sur son histoire, l'architecture, la civilisation et les religions qui l'ont imprégnée au fil des siècles. Cela outre la mise en relief de l'apport de la civilisation arabo-islamique en matière de tolérance et de coexistence des religions 12 siècles durant, ainsi que des merveilles architecturales.
L'ouvrage comporte les communications présentées par un groupe de spécialistes des plus importants de l'histoire d'Al Qods et de son patrimoine culturel et social, soit des chercheurs connus pour leur haut niveau scientifique et leur objectivité se souciant, certes, des normes de la recherche scientifique, mais sans être déconnectés des préoccupations et des souffrances quotidiennes des Palestiniens et à leur tête les citoyens d'Al Qods occupée.
Les interventions des participants se fondent sur des études de terrain et des documents historiques, ainsi que sur le droit international qui considère que Jérusalem-Est est une ville occupée et qu'il n'appartient pas aux autorités israéliennes de changer sa situation tant historique que géographique et humaine.
Mieux, l'occupant israélien est tenu de préserver les caractéristiques de la ville et de protéger ses habitants, conformément aux conventions internationales et aux décisions des Nations unies, alors qu'Israël commet toutes sortes de dépassements et d'irrégularités lui permettant de judaïser la ville et de changer ses caractéristiques dans des tentatives répétées d'annexer les sites patrimoniaux arabes à la liste du patrimoine israélien. Cela est refusé par la communauté internationale qui exige que la Ville Sainte soit ouverte aux adeptes des trois religions, et que soient préservées ses particularités civilisationnelles, architecturales et humaines.
agressions menaçant la paix mondiale
Le livre se ventile, ainsi, en cinq parties. Premièrement les allocutions d'ouverture, entre autres, du directeur général de l'Alecso, M. Mohamed El Aziz Ben Achour, et de l'ambassadeur, observateur permanent de la Palestine auprès de l'Unesco.
Deuxièmement, les actes du colloque portant sur quatre intitulés:
— «Une histoire d'un patrimoine» animé, entre autres, par Oleg Grabar, historien et professeur émérite des universités de Princetown et de Harvard, et Mounir Bouchenaki, archéologue, directeur général de l'Iccrom.
— «Une société qui résiste et qui persiste», sous-thème présenté notamment par Youssef Gurbage, démographe
— «Quel avenir pour Jérusalem ?», acte présenté par Yves Aubin de la Messuzière, président de la mission laïque française, et Elias Sanbar.
Enfin, les allocutions de clôture signées M. E. Ben Achour et Francesco Bandarin.
Documents, tableaux et cartes des caractéristiques et des changements subis par Jérusalem-Est depuis 1947 jusqu'à 2008, illustrent cet ouvrage destiné, selon l'Alecso, «aux Arabes d'Al-Qods qui luttent courageusement pour préserver l'âme de leur cité, ses valeurs et son patrimoine universel», cela d'autant que dans son introduction, le directeur général de l'Alecso met en garde contre les agressions israéliennes que subit la Ville Sainte et qui constituent un grand danger pour son patrimoine universel historique, architectural et civilisationnel, ainsi que pour l'ensemble du peuple palestinien.
Et de conclure : «Ces agressions répétées menacent la paix mondiale», tout en soulignant que la politique de l'occupant à Al Qods met en danger une ville historique dont le patrimoine figure au premier rang planétaire.
«Ce qui constitue une atteinte aux valeurs humaines qui particularisent la culture arabe, fondée sur la tolérance et le respect des religions».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.