Préparatifs de la nouvelle Constitution, délégation de l'Otan, la Ghriba …Les 5 infos de la journée    Lancement de la 15ème édition du Salon International du Bâtiment et de la Construction « Carthage »    Foot : Programme TV des matches de vendredi    Tunisie – Fanara : Djerba est un modèle de tolérance en Méditerranée    Export de l'huile d'olive : l'opacité des autorisations toujours de mise...    Tunisie – Saïed : On va passer d'une constitution qui allait faire imploser l'Etat à une constitution qui traduira la volonté du peuple    Kaïs Saïed : « La nouvelle République défendra l'unité et la continuité de l'Etat »    Roland Garros : Ons Jabeur – Magda Linette au 1er tour    Taoufik Charfeddine reçoit l'ambassadeur de Suisse en Tunisie    Qu'est ce que la variole du singe ou Monkeypox?    Tunisie – Huit ans de prison pour Lazhar Sta    « Le Prix du cinquième jour » de Khaoula Hosni en lice pour le Prix Orange du Livre en Afrique    16ème Congrès du CJD Tunisie : le futur du travail, une révolution silencieuse    La Ghriba de Djerba: un unique endroit où les religions s'accordent    Le référendum et le projet de "La nouvelle République" au cœur du dernier conseil ministériel    Tunisian Investment Forum 2022: Le ministre de l'Economie donne un aperçu sur le programme de réformes structurelles pour la relance de l'économie nationale    Rapport - La Tunisie extrêmement vulnérable aux catastrophes hydrométéorologiques    Parution du sixième et nouveau livre du jeune prodige tunisien Amine Fehri    OTAN : Du beau monde à Tunis et c'est la Turquie qui vend la mèche    La Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurance (STAR) a tenue son Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires    Abir Moussi : il faut que les Etats-Unis apprennent à respecter le peuple tunisien    Talibans: Les femmes journalistes devront se couvrir le visage à la télévision    Paris n'aimera pas le discours de Tebboune chez Erdogan, un ennemi de Macron    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme TV de la 6ème journée    CONDOLEANCES : Lamia ZOUAOUI    La Tunisie accueille 'Phoenix Express 2022'    Appel à candidatures pour la Bourse d'aide à la mobilité AMI : date limite le 31 mai 2022    Play-offs Ligue 1 Pro : Programme TV de la 6e journée    Parution de l'ouvrage "Les dérives contraires en Tunisie" de Hatem M'rad    Tunisie – météo : Temps clair à peu nuageux    Ligue 1 | Play-out – 3e journée : L'OB retrouve son rang de leader    USBG : Dans la peau d'un trouble-fête...    EST :Continuer à faire le plein    Le journaliste Mahmoud Ben Jemâa n'est plus    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    Zied Mallouli : à Sfax, nous avons des sangliers en plus des ordures    Comité de défense de Slim Riahi: Conférence de presse [Vidéo en direct]    Près de 135 mille candidats passeront les épreuves du baccalauréat    Abdelmajid Zar : la tentative de m'écarter de l'Utap est une trahison    Par A.Ben Gamra : Notre banque centrale (BCT) cause elle-même l'inflation de notre économie    Tahar Bekri: Aboulkacem Chebbi et la revue Forge    Ben Slama : le projet de calendrier du référendum a été élaboré par des parties étrangères à l'Isie !    Master International Film Festival : Un nouveau festival cinématographique tunisien en juin à Hammamet    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    L'artiste Mondher Jebabli n'est plus    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    Taïeb Dridi: Toujours à Odessa pour exporter des céréales et des féculents    Des amis d'enfance juifs ouvrent un restaurant de couscous tunisien à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pour un référendum sur les grandes orientations de la Constitution
Opinions
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 09 - 2011


Par Salah AMAMOU*
Un référendum, organisé avec les élections de la Constituante, est vital pour la réussite de notre passage de la dictature à la démocratie.
Pourquoi ce référendum et quelles sont les conditions de sa réussite ?
Raisons justifiant la tenue de ce référendum: Le défaut d'organisation de ce référendum constitue un danger réel pour la démocratie et présente le grand risque de fausser le résultat des élections. En effet, ne pas lier la Constituante par les orientations fondamentales exprimées par la base c'est non seulement lui donner un chèque en blanc, comme l'a bien mentionné notre éminent juriste Monsieur Sadok BELAID, dans son article au journal La Presse du 14 août 2011, mais aussi et surtout assumer le risque majeur que les partis élus ne respecteraient pas leurs promesses quant aux réponses à ces questions, qu'il avaient avancées lors de leur campagne électorale et sur la base desquelles ils étaient choisis par les électeurs et les électrices. Ce risque existe d'autant plus qu'il est clair aujourd'hui que certains partis tiennent un discours dualiste et équivoque en ce qui concerne leurs positions sur les orientations constitutionnelles fondamentales de la Tunisie. A ce jour, aucune raison ne plaide en leur faveur pour leur faire confiance.
Conditions de réussite de ce référendum : Deux conditions essentielles doivent être remplies pour réussir ce référendum :
1. Il est important de limiter le référendum aux questions fondamentales. Les questions évidentes auxquelles tout le monde adhère sont à éviter pour ne pas alourdir le référendum, agacer l'électeur et risquer une perte de concentration sur les questions essentielles,
La première question fondamentale à soumettre au référendum est, à mon avis, la suivante : Etes-vous pour la séparation entre l'Etat et la religion ? Ou êtes-vous pour un Etat laïc ?
D'autres questions fondamentales pourraient être aussi soumises au référendum telles que :
- Etes-vous pour le régime présidentiel ? - Etes-vous pour l'égalité entre l'homme et la femme ?
2. Ce référendum ne réussira que s'il est très bien encadré avant et au cours de son organisation car, comme nous le savons tous, nos électeurs et électrices sont, en grande partie, en apprentissage politique étant politiquement muselés pendant plus de 50 ans d'indépendance et, de ce fait, ne pourront jamais, sans un encadrement serré, comprendre la portée et la pertinence des questions sur lesquelles ils doivent se prononcer. C'est pourquoi j'ai toujours soutenu que la démocratie ne doit pas être, au début, totale en Tunisie et le droit de vote doit être limité à ceux ou celles qui présentent un minimum de maturité politique pour bien assimiler les orientations et les programmes des différents partis candidats. Je noterais au passage que le faible taux d'inscription sur les listes électorales est une bonne chose car elle signifie une élimination naturelle des électeurs et électrices "dangereux" : ceux et celles qui ne voteront pas en connaissance de cause, qui ne voteront pas utilement. Je n'ai pas encore oublié la dame qui a voté, sous Bourguiba, dans des élections législatives en choisissant un parti représenté par une carte de couleur violet et qui a répondu à un journaliste, qui lui demandait pourquoi elle a voté pour ce parti, que cette couleur est à la mode cette année. Doit-on faire confiance à cette catégorie d'électeurs et d'électrices qui n'est pas non négligeable en Tunisie et qui risque de nous jeter dans l'enfer ?
Enfin, pour conclure, cette question de référendum est cruciale, il est temps que le gouvernement tunisien se saisisse de cette question, prenne conscience de son intérêt vital pour la Tunisie et que le texte régissant l'élection de la Constituante soit corrigé dans ce sens.
Tous les Tunisiens aspirant à la démocratie, à la modernité et au progrès doivent agir de concert en vue de faire aboutir cette proposition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.