Gafsa : Aucune route bitumée depuis 2017, l'argent ira ailleurs…    CAN 2022 : Match à suivre ce soir, Nigéria – Tunisie, sur chaînes TV et en Live streaming    EN : trois renforts prennent la direction de Garoua    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Justice transitionnelle — Abdallah Kallel et d'anciens cadres sécuritaires interdits de voyage: La lenteur de la justice bafoue les droits des victimes et ceux des accusés    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Foot-Europe: le programme du jour    CAN 2021 : L'historique des matches en CAN opposant les Aigles aux Super Eagles    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00) : Sauver la face    Coronavirus : 10 décès de plus et 10031 contaminations en 24h    Tunisie-coronavirus : Plus de 14 mille vaccinés en 24H    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    On a vu pour vous : « Are you Lonesome Tonight ? », de Shipei Wen : Thriller chinois    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Médecins, dentistes et pharmaciens de la santé publique en grève, le 25 janvier    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Récupération politique    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    La Fédération Nationale des Urbanistes Tunisiens (Fnut) lève le voile sur les défis de l'urbanisme en Tunisie: Un chantier en cache un autre...    Des astuces pour protéger les plantes du froid    Les perroquets    Migraine : la covid-19, un facteur déclencheur    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    Urbanisme et planification urbaine    Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l'avoir zappée    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Assassinat de Faouzi Houimli : l'auteur condamné à mort avec une peine de sûreté de 36 ans    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Les membres du CSM pleurent-ils pour leurs privilèges ou pour l'atteinte au pouvoir judiciaire ?    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    BNA Bank réalise un PNB en hausse de 20% en 2021    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La neige et après ?
Opinions
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 03 - 2012


Par Abdelkrim HIZAOUI*
Mieux vaut tard que jamais. La réflexion stratégique sur l'avenir de la région d'Aïn Draham est désormais prise en charge par les acteurs de la société civile locale.
A l'initiative du Centre de réflexion stratégique sur le Nord-Ouest de l'ingénieur et activiste social Kamel Ayadi, près d'une centaine de citoyens et de cadres de la région se sont réunis dimanche dernier au club Aboul Kacem Chebbi de Aïn Draham pour faire entendre le même mot d'ordre : «Ni assistance, ni charité, nous voulons notre droit au développement».
L'élan de solidarité nationale dont Aïn Draham a bénéficié ces dernières semaines est encore dans tous les esprits, mais le bilan des intempéries est catastrophique. Après une tempête de neige record suivie de pluies torrentielles, la Kroumirie offre un paysage bien dévasté: glissements de terrains par centaines, habitations condamnées, routes et pistes défoncées, arbres déracinés ou endommagés, cheptel partiellement décimé. La maigre infrastructure distillée au compte-gouttes au cours des cinquante dernières années est partiellement détruite et la modeste économie familiale est bien compromise.
Les reportages diffusés sur les chaînes de télévision ou sur les réseaux sociaux sur les conditions de survie des familles de l'arrière pays montagneux d'Aïn Draham ont choqué les plus indifférents.
Comment une région associée dans notre imaginaire collectif à la beauté de la nature peut-elle révéler autant de misère sociale ?
Les participants ont apporté quelques réponses à ce questionnement fondamental.
Ce début de réflexion stratégique prend d'abord appui sur un constat démographique alarmant : le Nord-Ouest se dépeuple régulièrement. Alors qu'il avait l'un des taux les plus élevés de concentration démographique du pays jusque dans les années soixante-dix, la Kroumirie subit un exode rural accéléré. Les effets sont classiques : perte des élites et des éléments les plus dynamiques, qui répondront à l'appel des grandes villes du littoral et qui perdront progressivement le lien avec leur terre de naissance et fixation des moins qualifiés à la périphérie des agglomérations de la région, provoquant une «ruralisation des communautés urbaines» porteuse de toutes les violences.
«Le réel est étroit, mais le possible est immense»
Pourtant, la misère n'est pas une fatalité inscrite dans l'histoire et la géographie de cette région. Le potentiel naturel et humain de la région Tabarka-Aïn Draham a été rappelé au cours de cette rencontre, il est réel et ne demande qu'à être activé pour enclencher la dynamique du développement. Les composantes de ce potentiel sont connues : ressources hydriques générées par la plus forte pluviométrie du pays, potentiel touristique diversifié, à la fois balnéaire, thermal, montagnard, écologique, archéologique..., artisanat varié, élevage et agriculture et une flore pouvant générer des industries de transformation (liège, plantes pharmaceutiques, tabac, champignons, etc). Le tout pouvant être conçu et mis en valeur par une expertise et une main-d'œuvre locales, en partie formées sur place, à l'Institut sylvo-pastoral, à l'Ecole de tourisme ou à l'université de Jendouba.
Mais alors que manque-t-il à ce bel ensemble pour qu'il fonctionne ? Que faut-il pour que le possible devienne réel ? A l'unisson, les intervenants répondent : c'est l'infrastructure qui fait défaut et cela relève de la responsabilité de l'Etat.
La société civile locale, longtemps jugulée par la dictature, se réveille, prend confiance et se met en ordre de marche. Pour accompagner le mouvement, une session de formation sera bientôt offerte par le Centre aux activistes sociaux de la région.
A l'issue des travaux, une antenne locale du Centre a été créée et rendez-vous a été donné à la fin du mois de mars pour une seconde rencontre qui sera réservée notamment à l'actualisation de projets prioritaires, tels que celui de la création de la zone touristique du Col des Ruines (Fejj El Atlal) à Aïn Draham. Après de longues décennies d'hibernation forcée pour le Nord-Ouest, l'espoir d'un printemps proche est ravivé, pourvu que les fruits tiennent la promesse des fleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.