Bilan Covid-19 : 91 nouveaux cas et 4 décès    Tunisie – Kais Saied [VIDEO] : « J'appelle les honnêtes patriotes à nettoyer le pays de ceux qui ont altéré ses capacités »    Infos Bourse – Le groupe UADH bloqué par les banques    Tunisie-URGENT : La chaine Hannibal TV suspendra sa diffusion à partir de cette date    Grandes cultures : Signature d'une convention de partenariat entre l'UTAP, l'INGC et la BNA pour accompagner les producteurs    Championnat Arabe Handball : EL MAKAREM 4 sur 4    Il n'y aura plus de Facebook à partir de demain... Il s'appellera Meta !    Ghazi Chaouachi appelle Kais Saied à éclairer l'opinion publique sur ce point    Le président de la République exige un audit minutieux des prêts et dons accordés à la Tunisie    Ghazi Chaouachi : Le discours populiste de Kais Saied ne mènera nulle part    Opportunités : Le marché nigérien tend la main aux businessmen tunisiens    Découverte d'une cellule terroriste féminine    Tunisie- Accidents de la route : 50% des morts sont des jeunes    Le 4ème sommet anti-tabac : Nouvelle ligne de défense contre le fléau du tabagisme    Report de l'affaire de harcèlement sexuel dans laquelle est accusé Zouhair Makhlouf    Le septième congrès électif de l'ODC, aura lieu les 5 et 6 novembre    Violation à grande échelle des données personnelles dans le milieu universitaire tunisien, s'inquiète l'INPDP    Le CA Bizertin annonce officiellement le départ du président Abdessalem Saidani    La Tunisie dispose d'un stock de céréales pour seulement 3 mois de consommation    Le financement des projets d'infrastructure objet de la rencontre entre Samir Saïed et Sarra Zaâfrani    Perturbation de l'approvisionnement en eau potable dans la région du Sahel    Marwen Trabelsi revient avec une première exposition personnelle de peinture "Jardin Intérieur"    Classico ESS-CA : Compos probables et Historique    Augmentation de capital de One Tech Holding : Moncef Sellami tient la promesse faite aux actionnaires    Exposition "Viral" de l'artiste iranienne Yassi Pishvaei à l'espace Mouhit    Samir Dilou : Si les dirigeants du passé étaient mauvais, pendez-les !    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce jeudi    Problèmes de l'environnement à Sfax : Pas de solutions immédiates, assure Leila Chikhaoui    Sfax: Aujourd'hui, grève générale dans le secteur privé [Vidéo en direct]    Foot Européen : Programme TV de jeudi (HT)    CAN 2021 : la CAF autorise 28 joueurs par sélection au lieu de 23    Falsification de titres fonciers à Ben Arous : Quatre agents administratifs impliqués    L'aéroport de Tobrouk reprendra ses vols vers la Tunisie    France : Paris : La gare du Nord évacuée suite à une alerte à la bombe !    Grave accusation contre Bin Salman : il aurait planifié le meurtre du roi Abdallah    CSS vs EST : où regarder le match de la 2ème journée de ligue 1 tunisienne du 27 octobre    Pièce de théâtre "Langar" du 28 au 30 octobre à El Teatro    Ons Jabeur se hisse à la 7ème place mondiale    Le cauchemar de Macron : l'Algérie interdit le français dans les administrations    Métamorphose #2 de Essia Jaïbi et Jalila Baccar en ligne le 29 octobre    Vient de paraître : " Quatrains en déshérence ", un recueil poétique de Abdelaziz Kacem    Les Retrouvailles Musicales avec le CSO autour de Mozart et Saint-Saëns    Tunisie-JCC 2021 : Modalités d'achat et prix des billets    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fardeau ou cadeau?
L'avis du psychologue
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 03 - 2012

Si on analyse l'impact de l'éloignement géographique du couple, du point de vue psychologique, on découvre non sans étonnement un paradoxe frappant, tirant à la fois vers le risque de l'éloignement affectif et la consolidation de la relation conjugale. Selon l'avis de Mme Radhia Halouani, psychologue, cette situation peut être un facteur redoutable à la distance émotionnelle. Pour un couple, vivre éloigné l'un de l'autre est susceptible de favoriser le refroidissement des sentiments fort indispensables au maintien de la flamme amoureuse. «Si l'un des deux conjoints n'est pas bien armé pour résister à l'éloignement géographique, il peut succomber à des séquelles psychologiques, comme la dépression, l'épuisement physique et moral, le stress, l'anxiété ou encore l'angoisse. Se sentant isolé, le conjoint en détresse s'inquiète quant à la fidélité de son partenaire. Il craint d'être trahi, ce qui fait naître une sorte de souffrance», explique Mme Halouani.
Il faut dire que le risque est probable. Dans certains couples, l'éloignement géographique pousse l'un des partenaires à chercher la flamme amoureuse sous d'autres cieux. La déviation affective peut, ainsi, conduire à la rupture affective. «Rien ne vaut la frustration des désirs et des sentiments», note la psychologue.
La situation peut se compliquer davantage lorsqu'il y a des enfants. Ces derniers peuvent atténuer le sentiment de solitude ou, au contraire, poser des problèmes supplémentaires. «Les adolescents sont encore plus difficiles à élever dans de pareilles conditions que les enfants de bas âge, car ils arrivent à une phase où ils recherchent la confrontation et ont besoin des deux parents pour se forger», ajoute la psychologue. Si le parent, qui prend en charge les enfants, a du mal à assumer l'éloignement géographique, il communique, consciemment ou inconsciemment, ses peurs et ses angoisses.
Par ailleurs, dans certaines familles, l'enfant endosse la responsabilité d'un adulte. Il prend en charge la responsabilité psychologique et affective du parent. Dans d'autres cas, il subit la séparation géographique comme une souffrance dure à surmonter. Incapable d'exprimer son malheur, il traduit son inquiétude et son désarroi via des symptômes ou des indicateurs, comme l'échec scolaire, des troubles du comportement, une agressivité remarquable et croissante, mais aussi à travers des manifestations physiques telle la montée de fièvre par exemple. «Le parent, qui garde les enfants, doit assumer la séparation géographique et faire en sorte de maintenir le contact. Il faut dire que le couple est fondé sur une composante essentielle qui est la communication. A défaut de partager le quotidien avec le conjoint, le couple doit veiller à maintenir un contact communicationnel et affectif, à même de maintenir l'affection. Même chose pour le couple qui a des enfants et qui se trouve contraint à être éloigné l'un de l'autre. Le parent qui garde les enfants est appelé à expliquer à l'enfant que la séparation géographique ne conduit pas forcément à la séparation affective et que le parent, qui est loin, aime aussi bien le foyer familial que ceux qui y vivent», ajoute Mme Halouani. La meilleure façon de résister à l'éloignement consiste à le dédramatiser.
Mais l'éloignement géographique des conjoints peut être vu comme étant un avantage : une épreuve susceptible de confirmer l'attachement à une personne. C'est aussi une occasion pour vivre pour soi, pour compter sur soi tout en étant en couple. «L'éloignement géographique peut être une manière de renforcer le couple. Mais cela dépend de la nature du couple en question. Les couples dits partenaires réussissent souvent ce genre de défi», indique Mme Halouani.
Pour le couple partenaire, l'éloignement géographique s'avère consenti, voire apprécié. Il l'est, car il permet aux conjoints de primer la qualité de la relation sur la quantité du temps partagé ensemble. Les retrouvailles s'avèrent ainsi comme des moments exceptionnels ; le communicationnel tout comme l'émotionnel acquièrent une dimension optimale. «L'éloignement géographique est toujours une épreuve dont on ignore l'issue. Le couple y résiste si chacun fait de son mieux pour gérer la sphère privée», souligne la psychologue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.