Justice-Clan Ben Ali: Six ans de prison ferme à l'encontre de Leila Trabelsi et Nessrine Ben Ali    Tunisie-Maroc: Tunisair lance un programme de rapatriement des tunisiens bloqués au Maroc    Tournoi de Charleston 2 : Ons Jabeur se qualifie en finale    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    Les lieux de culte qui ne respecteront pas le protocole sanitaire seront fermés    Covid-19 : Tous les chiffres de la situation sanitaire en Tunisie    Covid -19 : Suspension des cours et autres mesures annoncées    Covid-19 : Interdiction de circulation aux voitures, motos et transport urbain    Athletic Bilbao – FC Barcelone : sur quelle chaîne voir le match ?    Ligue 1 française : Wahbi Khazri égale Pauleta    384.6 millions de dinars d'investissements agricoles déclarés, à fin mars 2021    L'ANSI recommande l'installation de YouTube Kids    La prochaine mission habitée vers la Lune se fera dans un vaisseau de chez SpaceX    Groupe QNB : Résultats Financiers du premier trimestre 2021    Coupe du monde Qatar 2022: Qatar veut vacciner tous les visiteurs contre le Covid-19    MEMOIRE : Lilia AOUIJ    L'athlète tunisienne Raouaa Tlili remporte la médaille d'or au tournoi de Jesolo en Italie    CONDOLEANCES : Mohamed Aziz Ben DHAHRI    CONDOLEANCES : Feu Wassila CHARFEDDINE    Hausse des services de la dette extérieure cumulés de 10%    Covid-19 : une conférence, samedi, pour annoncer de nouvelles mesures    La balance commerciale alimentaire déficitaire de 251,7 MD à fin mars 2021    Foot-Europe: le programme du jour    L'UTAP réclame un tirage au sort pour l'octroi de permis de pêche du thon rouge    La Tunisie ne respecte pas les normes internationales de détention, accuse Fathi Jarray    La Russie interdit l'entrée sur son territoire de responsables de l'administration Biden    Clôture des candidatures aux élections municipales partielles de Sakiet Eddaier à Sfax    Covid-19 : 86 nouveaux décès et 2401 nouvelles contaminations enregistrés le 15 avril 2021    Météo : Temps pluvieux et températures en baisse    AMEN BANK 2020 : solidité et résilience    Habib Mellakh - Tunisie : La vaccination contre la covid-19 telle que je l'ai vécue    Othman Kechrid, une école (Album photos)    Tunisie-Enseignement : La Fédération Générale des Surveillants appelle à la suspension immédiate des cours    Tunisie – Les priorités du plan du gouvernement pour une sortie de crise !    FTDES -Immigration clandestine: Augmentation du nombre de cadavres retrouvés après le naufrage d'un bateau    Sfax | 3 migrants clandestins secourus et 21 corps repêchés    Tunisie – Projets d'attentats terroristes et d'assassinats politiques pendant Ramadan    Tataouine, le nouveau roman de Fawzi Mellah: la description des péripéties d'une randonnée dans le grand sud tunisien sans tomber dans le piège de l'orientalisme    Tunisie: Vers l'inscription de deux sites Tunisiens dans le patrimoine mondial de l'Unesco    Europa League : Les résultats des quarts de finale retour et les qualifiés    Vers l'inscription des sites d'el Magtaa et Sbeïtla au patrimoine mondial de l'UNESCO    Décès d'un citoyen dans l'explosion d'une mine à Kasserine    L'Agora abrite l'expo-vente Ramadan'ART By le collectif des créateurs    Zellige, l'un des piliers de l'artiste Slim Gharbi    400 éditeurs tiendront en septembre 2021 à Tunis les états généraux du livre francophone    Appel à des mesures efficaces en faveur des professionnels des arts dramatiques    L'entreprise autrement | Processus grippé, rêve brisé (*)    Militant des droits de l'homme et farouche critique des états unis, Ramsey Clark est mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La joie de vivre
Point de mire
Publié dans La Presse de Tunisie le 31 - 03 - 2013


Par Abdelhamid GMATI
Il semble que les Tunisiens s'inquiètent pour leur sécurité et celle de leur famille. C'est du moins ce que révèle un sondage réalisé récemment (entre le 25 et le 28 mars) par le cabinet Tunisie Sondage, filiale de la société TBC Partners. 81% des sondés ont exprimé ce sentiment. Ils estiment que la hausse de la criminalité s'explique par le sentiment d'impunité qu'éprouvent les criminels vu l'insécurité et la lenteur de la justice, la grâce des détenus et le retard dans la rédaction de la Constitution.
Ce n'est visiblement pas l'avis de Mme Meherzia Laâbidi, vice-présidente de l'ANC, qui, rejoignant l'avis du salafiste Hizb Ettahrir, pense que «ce sont les ennemis de la Révolution et ceux qui veulent la faire échouer qui sont derrière les vagues de viols, des agressions à l'encontre des politiciens et des profanations des tombeaux des saints en Tunisie». Pourtant, les enquêtes policières ont établi qu'un grand nombre de ces crimes ont été commis par des brigands récemment graciés. Elle n'est pas la seule responsable, représentant tout le peuple, à lancer ce genre de déclarations incompréhensibles. Le président de la République provisoire et le président de l'ANC s'adressent aux médias arabes pour attaquer et insulter l'opposition tunisienne et lui attribuer tous les maux. Ces mêmes responsables changent de discours quand ils s'adressent à des médias occidentaux et parlent de démocratie, de libertés, de consensus, d'ouverture. Avec les dictatures du Golfe, ils s'en prennent à l'opposition, flattant les islamistes et eux-mêmes, parlant ainsi le langage de la dictature. Des propos d'irresponsables, créant le pessimisme et la désunion.
Les Tunisiens ne suivent pas, gardent le sens des réalités et expriment toujours leur joie de vivre. Même lorsqu'ils manifestent pour s'exprimer sur un sujet sérieux, ils le font avec une teinte d'humour, de dérision. Ainsi, les milliers qui voulaient crier leur désapprobation pour le comportement inqualifiable de la ministre de la femme, suite au viol d'une fillette, ont choisi de lancer devant son ministère des chaussures, en référence au goût exprimé par la ministre pour les chaussures de Leïla Ben Ali et aussi pour l'inviter à «dégager». Sur la couverture du nouveau livre, Les Tunisiens de notre confrère et ami Tahar Fazaâ, on peut lire... «Souriez, vous êtes en Tunisie, le pays de la joie permanente». Il s'en donne à cœur joie, croquant ses compatriotes avec ironie, dérision et humour et avec une note de tendresse et de complaisance. C'est que même dans la morosité et l'incertitude qui sévissent ces temps-ci, les Tunisiens restent optimistes et résolument désireux de s'en sortir et de vivre.
On l'a vu à maintes reprises à l'occasion de ce Forum social mondial auquel les représentants de la société civile et d'autres ont fortement participé, multipliant les interventions, les propositions et ont manifesté leur goût de la vie, en chantant, en dansant, en rigolant. Il est significatif que parmi les activités prévues, le Campus universitaire de Tunis ait proposé un atelier de discussion autour du thème «Créer c'est résister, résister c'est créer». Et créer, les Tunisiens savent le faire et ils ne cessent de le faire et de se distinguer, même (et surtout) en l'absence des gouvernants, trop occupés à dénigrer et à s'octroyer des «butins». Ainsi, tout récemment, une jeune Tunisienne de 28 ans, Hajer, a, à Paris, soutenu brillamment une thèse de doctorat en chimie organique traitant d'un sujet très pointu. Le jury, composé de plusieurs éminents disciples de prix Nobel, a fortement apprécié la performance de l'avancée scientifique accomplie par la jeune Tunisienne, qui, par ailleurs, a reçu plusieurs propositions pour des contrats de recherche et des postes d'enseignement en Europe et en Amérique du Nord. A noter que pas un seul officiel tunisien n'était présent. Une autre jeune Tunisienne, Hayet Omri, a remporté la médaille d'or des Olympiades jeunes inventeurs de l'Université américaine Barry University. La chercheuse et professeure Selima Ben Mrad a remporté le «prix de la volontaire de l'année», octroyé par le Lycée franco-américain international, à Cooper City. Des dizaines d'autres chercheurs et chercheuses tunisiens travaillent en Tunisie et à l'étranger, obtenant des résultats d'un grand intérêt et sont salués...dans le silence de nos officiels.
Et la joie de vivre est présente dans la multitude de manifestations socioculturelles et économiques qui sont organisées chaque jour à travers la République et même à l'étranger par diverses organisations. Il y a eu les Journées du cinéma des droits et libertés qui avaient commencé à Thala et au Kef pour être clôturées à Tunis. On pourrait aussi citer la «Soirée Poésie Jazz», au Palais Ennejma Ezzahra, le «Boat Expo», le Salon tunisien de la plaisance et de la croisière, le concours «Miss Tuning Tunisie» dont le casting a commencé à Sfax, le «Salon de l'image et du son», «le Festival national de l'image numérique», «le Tun Art Day», les rendez-vous culturels tunisiens qui ont commencé à Paris le 17 mars et se prolongeront jusqu'au 26 mai ; et bien d'autres projections cinématographiques, des pièces de théâtre, des expositions...
Comme quoi, la vie est plus forte que la mort, n'en déplaise aux adeptes de la mort, des niqabs, des barbes hirsutes, des harams, des interdits, de la pensée unique...et de la désunion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.