L'UGTT examinera ce dimanche les développements survenus sur la scène politique et électorale    Me Kamel Ben Messaoud invite tous les avocats à défendre les libertés et le droit à la suite de l'arrestation de Nabil Karoui    Tunisie – Nizar Ayed : Qui peut être derrière une affaire qui rend autant service à Nabil Karoui ?    Tunisie – Le parti « Au cœur de la Tunisie » accuse Chahed et lave de tout soupçon la justice et la police    Ligue 1 : formation rentrante de l'Espérance de Tunis contre l'US Tataouine    La Poste Tunisienne revient sur les perturbations survenues dans certains de ses bureaux de poste    Ligue 1 : formation probable du Club Africain contre le Stade Tunisien    Ligue 1 : Programme TV de la première journée    La Télévision tunisienne transmettra les matchs de la première journée de la Ligue 1 Pro    Arrestation de Nabil Karoui : L'Association des Magistrats Tunisiens réagit et appelle à clarifier la situation à l'opinion publique    Corée du Nord- Pyongyang effectue de nouveaux tirs de missiles    Tunisie: L'arrestation de Nabil Karoui s'est déroulée en toute légalité, selon le Parquet    Plusieurs arrestations à Kairouan    Extrémisme Violent, Ouverture de l'Appel à propositions pour le financement de projets de recherche    Par Chokri Azzouz : Empêchement provisoire ou abandon volontaire ? Propos sur le la délégation de ses pouvoirs par le Président du Gouvernement    En photos : Découvrez les trois nouvelles gammes Love Nature d'Oriflame    En photos: les jeunes de Ras Jebel honorent l'histoire de la ville    Ondes électromagnétiques : Le magazine 60 millions de consommateurs épingle trois fabricants de téléphones portables    Météo du Weekend : Des chutes de grêle par endroits, aujourd'hui    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Programme TV du vendredi 23 août    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Nouvelle composition de l'ARP    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moisson d'or pour la Cité nationale sportive
Boxe : Championnat de Tunisie de boxe féminine
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 04 - 2013

D'abord un simple rappel : la boxe féminine dans sa version amateur existe en Tunisie depuis 2005 (date du premier combat officiel sur le ring d'El Menzah). Depuis, elle a connu des hauts et des bas, plutôt des bas que des hauts. Mais tant bien que mal et grâce à la volonté des athlètes, la Tunisie a pu réaliser quelques exploits sur le plan africain et mondial avec notamment la médaille de bronze remportée par Rym Jouini lors des championnats du monde de Barbados. La dernière participation des Tunisiennes fut lors des Jeux olympiques de Londres avec la même Rym Jouini et Marwa Rahali, parties sur fond de conseil de discipline et d'incompatibilité de caractère avec le staff technique et, du coup, rentrées bredouilles. Victimes de leurs caractères et d'un manque de communication flagrant, Rym et Marwa ne font plus partie des «boxeuses étoiles» ni dans leur club ni en équipe nationale. Et c'est dans ce sens que le championnat de Tunisie de boxe féminine, qui vient d'avoir lieu, devient intéressant car c'est là qu'on va pouvoir constater si la relève est assurée.
Onze clubs venant de toute la Tunisie ont donc participé à ce championnat sous forme de tournoi géré par le délégué Hassan Boughanmi, qui a donné à cette rencontre des allures de festival. 26 boxeuses se sont affrontées sans flancher jusqu'au bout. Résultat des courses : 6 médailles d'or pour la Cité nationale sportive, encadrée par Ridha Jaâfar et Taoufik Guedri et qui décroche la première place, suivie à la deuxième place du club militaire de Béja, encadré par Lazhar Atouani. La troisième place sera occupée par le club Badr El Aïn, encadré par Ali Trabelsi. Selon l'entraîneur national Khemaïs Refaï, le niveau a été globalement plus que moyen, «mais on a vu des éléments féminins qui se sont vraiment distingués et qui peuvent avoir de l'avenir dans ce sport». Selon Hammadi Chargui, ex-entraîneur de l'équipe nationale, «le niveau des jeunes filles a effectué un saut en termes de qualité. Cela prouve qu'il y a un travail de fond dans les clubs, mais c'est lorsque ces boxeuses arrivent en équipe nationale que leur niveau commence à baisser. Pourquoi? Parce que c'est le paradoxe de l'équipe nationale féminine». Paradoxe ? Effectivement, car selon l'entraîneur de boxe féminine de la Cité nationale, principal pourvoyeur de l'équipe nationale, il y aurait un problème d'encadrement technique à résoudre: l'équipe nationale féminine n'a jamais existé de manière indépendante et a toujours été attelée à l'équipe masculine ! En fait, il n'y a jamais eu plus de deux boxeuses dans l'équipe en question et qui s'entraînent avec les garçons alors qu'on devrait avoir les dix poids requis pour la boxe féminine... Les autres boxeuses inscrites dans l'élite, on ne les voit qu'à l'occasion des stages organisés à la maison du Rugby. Certains poussent le bouchon jusqu'à dire que l'équipe nationale féminine est une équipe «fantôme», mais cela reste à vérifier. Les mêmes reprochent au président de la fédération de ne pas avoir assisté à la finale de ce championnat ô combien important pour la boxe féminine. Une absence très remarquée et très critiquée dans le milieu de la boxe qui commence à formuler des réserves et des interrogations par rapport au travail de la fédération qui, semble-t-il, est en train de vivre une crise interne qui serait le résultat d'un malentendu entre le président et certains membres. Nous vérifierons cela dans un prochain article où nous poserons le problème de la version APB et WSB de la boxe professionnelle dont l'avenir n'est pas encore clair en Tunisie. Pour revenir à la boxe féminine, nous dirons que ce championnat a permis de découvrir des talents, mais après ? Continuera-t-on à gérer la boxe féminine sans lui donner son indépendance, la place qui lui sied et le staff technique qu'il lui faut ? Car à tout prendre, qu'est-ce qui manque à nos boxeuses ? Un canal de communication qui ne soit pas de haut en bas. Des entraîneurs qui ne cultivent pas une relation froide de «formateur-formé» mais qui construisent le rapport sur la passion du noble art et qui mettent ces boxeuses dans des conditions qui leur permettent de réaliser leur rêve de devenir championnes. Bref, des entraîneurs capables de fédérer ces jeunes filles au lieu de les diviser. Et pour couronner le tout, multiplier les compétitions internationales. Pour le moment, nous attendons.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.