Zied ghanney : Il faut légaliser le cannabis    Pourquoi les vaccins contre le Covid font flamber les prix du pétrole?    L'indice des prix de l'immobilier se hisse de 10,9% au terme de 2020    L'Europe renonce à son projet de résolution contre l'Iran    Le prix du carburant flambe et attise la colère populaire    Les manifestants pleurent la jeune Kyal Sin et défient la junte    Tunisie Valeurs présente son portefeuille type dans lequel figure une dizaine de valeurs    a quoi ressemble super congélateur où est conservé vaccin anti covid?    Eléments pour une histoire sainte    Semaine Boursière : Le marché affiche une tendance résolument haussière    Les prix de l'immobilier ont augmenté de 11% durant le 4e trimestre de 2020 (INS)    Tunisie-Imed Boukhris : La position de Kais Saied par rapport au remaniement ministériel était basée sur des données de l'INLUCC    Entretien au Caire entre le chef de la diplomatie tunisienne et le directeur général de l'OADA    L'Union interparlementaire s'est saisie de la plainte de Abir Moussi    Analyse statistique : La Tunisie est le dernier pays au monde à vacciner sa population...    Coronavirus: Allègement du couvre-feu du 22h à 05h du matin    Tunisie-Ligue 2 : Les arbitres de la 6ème journée    Une campagne sans logo, le pari osé de l'opérateur Ooredoo Tunisie (Photos)    Tunisie : Une conférence de presse sur les nouvelles mesures sanitaire [Vidéo]    Loi ESS: le 30 juin, date limite pour publier les textes réglementaires    L'ANSI appelle les chefs d'entreprises à faire preuve de vigilance face aux menaces cybernétiques    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 05 MARS 2021 à 11H00    Abdellatif Mekki appelle Hichem Mechichi à rendre les vaccins aux Emiratis    Une autoroute Nord-Sud facilitera à la Tunisie l'accès au marché africain    Abir Moussi est un danger pour la Tunisie, selon Samia Abbou    CONDOLEANCES : M. Tarak Karoui    Rached Ghannouchi : Il faut protéger Seifeddine Makhlouf    Al Ahly d'Egypte : l'international tunisien Ali Maaloul récupère bien de sa blessure au ischio-jambiers    L'OMS félicite le Maroc pour ses performances dans la campagne de vaccination    Personnes malvoyantes | Ecriture braille : Une nouvelle invention voit le jour    Ce soir au théâtre des jeunes créateurs : «Don Quichotte, céder le passage» de Chedli Arfaoui    Boxe | En marge du tournoi de Bulgarie : Prestation encourageante de Khouloud Halimi    CAN U20 | Match de classement pour la 3e place – Gambie-Tunisie (Ce soir à 21h00) : Sur une note positive !…    Ligue 1 | 15e journée – CAB-ST (1-0) : La victoire du cran !    Commission mixte 5+5 entre l'Utap et le gouvernement : Un accord sur divers domaines d'activités    La poésie en questions | Le prisme des herméneutes    Vient de paraître | « Les siestes du grand-père, récit d'inceste » de Monia Ben Jémia : La banalité du mal    Appel à projets 2021 du Fonds d'aide à la coproduction cinématographique tuniso-français    FC Barcelone : touché au genou, Piqué incertain face au PSG en Ligue des champions    Covid-19 : 32 décès et 635 nouvelles contaminations recensés le 3 mars 2021    Noureddine Taboubi : La démission de Hichem Mechichi est une condition pour le début du dialogue national !    Météo: Prévisions pour vendredi 05 mars 2021    Sortie officielle du film documentaire : Je suis ma propre république    Ocres patines du temps fugace    «Om Layoun» un film documentaire tendre et sans compromis        Tunisie: Daily brief du 4 Mars 2021    Ephéméride : Le 1er mars 1924, Mohamed Daghbaji lança la révolte contre l'occupation française    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une expo qui rime avec abondance créative
Le Salon d'Automne international à Tunis
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 05 - 2014

«Il y a une diversité, les artistes venant de tous les horizons, chacun avec sa personnalité, chacun apportant quelque chose de singulier et de beau...»
Une vraie première —un événement de taille— est venue s'ajouter à notre calendrier culturel, celui du Salon d'Automne International, auquel la Tunisie prend part grâce à la belle initiative des membres de l'association Connect‘Art et de la coopération des organisateurs du SAI français.
Cette première édition a été inaugurée, vendredi dernier, avec le vernissage d'une magnifique exposition abritée par le Palais Kheireddine, en présence des 111 artistes-peintres participants, tunisiens et étrangers.
«Le Salon d'Automne de Tunisie se tient dans un cadre magnifique», selon Noël Coret, président du SAI français et du SAI international, également écrivain d'art et commissaire de l'exposition internationale du Salon. «Le SAI français, créé en 1903, était la vitrine de l'art contemporain, qui accueillait les artistes de tous les pays du monde, avec pour concept la fraternité des arts et des artistes», ajoute-t-il.
Respectant cette éthique de «fraternité des arts et des artistes» du SAI, l'exposition a réuni peinture, sculpture, photographie, dessin, gravure et installations.
Autour d'œuvres, de techniques et de genres confondus, les artistes, en pleine possession de leur art, instaurent un climat qui révèle toute la force et la puissance de l'instinct et de l'instant. Ici, l'art est une machine à émouvoir.
«Les œuvres des 111 artistes exposant au SAI de Tunisie sont placées dans plusieurs salles du Palais Kheireddine et classées selon les couleurs, les formats et les genres», explique la Commissaire de l'exposition, Houda Ajili. «Pour chaque artiste, une seule œuvre est exposée : 30 artistes français, 60 tunisiens et les autres, venus de différents pays arabes et étrangers, exposent avec un hommage particulier à certains grands artistes tunisiens et étrangers, présents au SAI de Tunisie».
Sur les deux étages du Palais, le visiteur peut apprécier, à travers plusieurs salles communicantes, la variété des couleurs et des disciplines artistiques qui dialoguent entre elles. Voilà bien des images à voir et à écouter!
Une impressionnante exposition, où l' abondance créative est admirable, les techniques d'expression plastiques sont aussi riches que variées, allant de la sculpture au dessin, du collage à la peinture, de la céramique à la photographie. Et on y trouve de tout : l'abstrait, le figuratif, la technique mixte, le poétique, le pop Art, le graphisme, le numérique, etc.
Chacun de ces artistes nous offre une vision singulière du réel, son «ressenti» pictural de la réalité, du monde. On est confronté à différentes cultures, à une multitude de richesses émotionnelles et intellectuelles, toutes rapprochées et magnifiées par le biais de l'art .
«Dans ce que je vois, il y a des choses très poussées et d'autres qui correspondent à une écriture un peu différente», déclare, pour sa part, Monique Baroni, doyenne des artistes- peintres français, également présidente d'honneur du SAI international. Elle avoue avoir été séduite par cette exposition «parce qu'il y a une diversité, les artistes venant de tous les horizons, chacun avec sa personnalité, chacun apportant quelque chose de singulier et de beau», ajoute-t-elle.
Le génie de cette artiste de 83 ans —dont les œuvres sont présentes un peu partout dans le monde— se situe dans sa capacité à saisir l'instant unique dans sa richesse émotionnelle. Elle est venue en Tunisie avec une belle œuvre «abstraite», baignant dans une richesse d'harmonie ; où des voix colorées se répondent et se racontent, créant un dialogue émotionnel assez fort.
Michela Sarti, artiste autodidacte, italo-tunisienne, estime que ce salon est «une grande opportunité pour faire connaître les artistes tunisiens qui n'ont pas les moyens d'exposer à l'étranger».
Une exposition à voir de près, du côté de la Médina, jusqu'à la fin du mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.