Ons Jabeur passe au second tour du tournoi de Wimbledon 2022    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Cyber-sécurité : L'ANSI met en garde contre une nouvelle technique d'hameçonnage    Auto: 16 industriels se sont associés dans le cadre du projet 5G    Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Mourad Messaoudi : les magistrats continueront à faire grève !    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    Une centrale solaire flottante installée au Lac de Tunis    Quid de la campagne référendaire ?    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Les sympathisants de 5 partis politiques affirment avoir été agressés par les " milices de Kais Saïed"    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Lancement new Opel Mokka en Tunisie, tout sauf normal !    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdelkader Maalej: La Gazette du Sud, une belle histoire
Publié dans Leaders le 12 - 02 - 2018

Empêché par la maladie depuis presqu'un an, je me suis malheureusement trouvé dans l'incapacité de continuer à écrire les articles que j'ai eu l'habitude d'envoyer à ma revue préférée La Gazette du Sud avec ses deux versions arabe et française, et ce depuis la fondation en 1975 par notre grand ami Ali Baklouti de cet important pionnier de la presse régionale en Tunisie. La Gazette du Sud est aujourd'hui presque le seul journal régional qui continue à paraître malgré vents et marées, et en dépit des difficultés financières que le magazine a dû confronter durant de nombreuses années. Ce sont ces mêmes difficultés qui ont obligé toutes les autres revues régionales à disparaître, l'une après l'autre. C'est la lecture de l'article intitulé il y'a 44 ans La Gazette où j'ai été cité parmi les premiers collaborateurs du journal qui m'a incité à reprendre ma plume pour rédiger cet article. J'espère pouvoir être en mesure de revenir à mes premieres amours.
Mais avant d'entrer dans le fond du sujet, je vais me permettre de présenter aux respectables lecteurs de notre journal aimé quelques informations à propos de ce que j'ai personnellement écrit sur l'histoire de la presse en Tunisie et particulièrement la presse régionale. En effet depuis que j'ai entamé ma carrière administrative au Ministère de l'Information en 1965 je me suis fixé une idée dans la tête, écrire l'histoire de la presse tunisienne depuis ses débuts jusqu'à nos jours. Dieu merci, je pense que j'ai réalisé presque tout ce projet. A ma connaissance, aucun autre écrivain n'a publié autant de livres traitant de l'histoire de la presse en Tunisie, excepté peut être Dr Mohamed Hamdane, ex directeur de l'IPSI et professeur de l'enseignement supérieur, sachant que j'ai lu tout ce qui a été écrit à ce sujet J'ai en fait publié jusqu'ici six livres consacrés à l'histoire de la presse en Tunisie, dont notamment trois livres consacrés à la presse de Sfax, ma ville natale pour laquelle j'éprouve un amour sans bornes. Et pour ce qui est de Sfax je considère que j'ai fait tout ce qu'il fallait faire à ce propos. les générations futures trouveront toutes les informations dont ils auront besoin concernant la presse écrite sfaxienne et tous les vétérans journalistes sfaxiens avant et après l'indépendance du pays en 1956. Je vais maintenant fermer cette longue parenthèse en signalant que les deux derniers livres que j'ai publiés en 2017 sont justement intitulés la presse régionale tunisienne et Les journalistes sfaxiens après l'indépendance du pays.
Revenons maintenant à notre sujet. Certes La Gazette du Sud n'est pas le seul journal auquel j'envoyais les articles et les nouvelles que j'ai commencé à écrire depuis que j'étais encore élève au Lycée de garçons de Sfax. En effet, j'ai fait publier mes écrits par presque tous les journaux paraissant en Tunisie et particulièrement Assabah, Al Amal, Al Horriya, Array Al Am, Assarih, Alosbou , Le Maghreb, Dialogue, L'observateur avec ses deux versions arabe et française en plus de la RTT et plus exactement l'émission intitulée Amateurs de lettres produite par feu Mustapha Khraief etc. Mais c'est à La Gazette du Sud que j'ai pu publier la plupart de mes articles aussi bien littéraires que politiques. Tous ces articles sont conservés dans ma bibliothèque. Je confie à mes enfants le soin de les rassembler et d'en faire ce que bon leur semblera par respect à la mémoire de leur père.
Parallèlement aux 18 livres que j'ai déjà publiés en arabe et en français je n‘ai pas cessé de rédiger des articles que j'envoyais aux divers journaux tunisiens dont surtout La Gazette du Sud et Chams Aljanoub. Les sujets traités sont très variés. Parmi les artiles publiés par La Gazette du Sud je voudrai surtout citer la série d'articles que j'ai consacrés aux pionniers de la presse sfaxienne. Cette série a été très appréciée par les lecteurs du magasine et les figures présentées qui étaient encore en vie à cette époque dont notamment Mohamed Chàbouni célèbre, chroniqueur à Radio Sfax et auteur lui-même d'un livre intitulé La presse écrite à Sfax ainsi que de plusieurs articles publiés par divers journaux tunisiens et traitant de divers sujets allant de la biographie d'un grand nombre d'écrivains et journalistes tunisiens à la présentation d'un grand nombre d'associations culturelles tunisiennes. Actuellement j'ai dans mon ordinateur un livre tout prêt consacré à Mohamed Chàbouni et à son œuvre. J'espère pouvoir le publier un jour.
En guise de conclusion, je voudrai adresser mes sincères félicitations à mon grand ami Ali Baklouti tout en lui souhaitant davantage de succès et de bonne santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.