Nouveau gouvernement | Hichem Mechichi se concerte avec quatre de ses prédécesseurs à la tête de l'exécutif    Gafsa | Reprise de l'approvisionnement des clients en phosphate    Tunisie - Droit et révolution : quelle relation ?    Habib Khedher démissionne de son poste de chef de cabinet du président de l'ARP    Trump contre TikTok, ou la guerre froide du Web    Un vaccin avant la présidentielle US    Yaâcoubi et Coulibaly de retour, Bousu et Chaâlali avec le groupe    Prime royale promise aux joueurs !    Un glacier du Mont Blanc menace de se détacher    Tollé et appels au boycott    Rencontre avec Yosra Nafti    A Sousse, Bizerte à l'honneur    Nouri Lajmi invite l'ARP à préserver l'essence du projet de loi sur la communication audiovisuelle    Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu'ambassadeur de l'ALECSO    Tunisie: 44% de taux de réussite dans la session de contrôle du bac 2020    2 nouveaux cas de coronavirus à Tataouine    18e journée: Al Watania diffusera le match USBG -EST (Photos)    "Les défis de l'industrie financière face aux nouvelles chaînes de valeur mondiales", thème d'une conférence-débat de l'ATUGE    BMW, le constructeur automobile le plus recherché sur Google    Bourse de Tunis : Amélioration de 10% du résultat global des sociétés cotées en 2019 par rapport à 2018    Nouvelle boutique en ligne de Huawei Tunisie : Avec Huawei, le mall chez vous    Tribune | 15 juillet 1960 : il y a soixante ans, les premiers Casques bleus tunisiens de l'Histoire au service de la paix ( 3°partie)    Ben Sassi: Chute de l'activité du prêt à porter à cause du coronavirus    Kraïem: La situation de Tunisair est très difficile    Armure d'Hannibal : Le vrai du faux    Mini-Football | Finale Coupe de Tunisie : La première coupe pour Tronja    EST | Son absence s'est fait ressentir au dernier match : Coulibaly, ce joueur si indispensable !    POINT DE VUE | Précarité...    « Summer Show », exposition collective à la galerie Selma-Feriani avec Younes Ben Slimane, Dora Dalila Cheffi et Fares Thabet : A découvrir !    Tunisie : Le porte-parole de Qalb Tounes relève plusieurs points communs entre Kais Said et Francesco Cossiga    Les représentants de la filière laitière en Tunisie entament une série de mouvements de protestations les 17, 19 et 21 août 2020    L'Espagne est redevenue une zone rouge à cause des clubs de nuit, selon Nissaf Ben Alaya    Salma Ennaifer réaffirme l'engagement de la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé    La commission des litiges résilie le contrat d'un joueur du CSS    41 cas de contamination par le coronavirus dont 7 cas locaux    Liste des membres de la Commission d'encouragement à la production cinématographique pour l'année 2020    Le groupe Ecobank annonce les finalistes du Concours Fintech 2020    Tunisie – Mechichi s'entretient avec les anciens présidents et chefs de gouvernement    Météo: Prévisions pour vendredi 07 août 2020    Sousse: Le nombre de contaminations locales au coronavirus passe à 16    Des rencontres au TOP prévues par Hichem Mechichi ce vendredi : 4 anciens Chefs de gouvernement et 2 ex Présidents de la République !    ''Ne donnez pas d'argent à notre gouvernement corrompu''    Liban: Dr Imed Halaq s'exprime sur l'état des bléssés [audio]    Nouveau partenariat entre les Affaires culturelles et la Municipalité de La Marsa    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    La Tunisie envoie des aides au Liban    Festival de Sfax 2020 et Festival de Sousse 2020 reportés    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moncef Rajhi: La Méditerranée se réchauffe plus vite que le reste de la planète
Publié dans Leaders le 05 - 07 - 2020

Par Moncef Rajhi, Ing Météo/Climat/Exper CC - Les résultats préliminaires rendus publics du rapport de l'équipe du réseau méditerranéen d'experts sur les changements climatiques et environnementaux (MedECC), révèlent que la Méditerranée sera la région du monde la plus touchée par le réchauffement climatique. En effet, malgré des divergences dans les scénarios proposés par les différents modèles numériques, ces derniers sont d'accord sur la teneur du réchauffement auquel toute la zone serait exposée, elle serait durement touchée par les changements climatiques plus qu'une autre partie du monde.
Allure du réchauffement climatique
Le Bassin Méditerranéen
• Se réchauffe de 20% plus que sur le reste du monde où le réchauffement est actuellement établi autour de +1,1 °C, mais des températures de 1,5 °C environ au-dessus des moyennes d'avant la Révolution industrielle (1880-1899) sont signalées. Si des actions concrètes n'ont pas été mises en place les experts du MedECC révèle que « sans mesure d'atténuation supplémentaire, la température régionale augmentera de 2,2 °C - par rapport à la période préindustrielle - d'ici 2040, pouvant dépasser 3,8 °C dans certaines régions d'ici 2100. »
• Région où l'augmentation des températures régionales serait de 2.2°C d'ici l'an 2040 avec les politiques en vigueur, à rappeler que l'accord de Paris(Cop21,en 2015) exige une augmentation de 1.5°C
Santé et Sécurité
Parmi les résultats importants à savoir par les décideurs publics ce sont les impacts négatifs des périodes estivales notamment, des vagues de chaleur et des canicules plus fréquentes et plus intenses comparés aux événements du passé récent. En Europe 2003 et en Russie en 2010 avec un bilan très lourd de plus de 70.000 décès dont plus de 20.000 dans les villes.
• Augmentation de la fréquence,intensité et durée des périodes de canicule avec des conséquences gravess pour la santé(des populations vulnérables particulièrement dans les villes)
• Augmentation de la fréquence des périodes de sécheresse (depuis les années 1950 a joué un rôle important dans les crises régionales actuelles).
• Les conflits concernant les ressources naturelles limitées peuvent augmenter les mugrations humaines à grande échelle.
Ressources en eau
La tendance vers la réduction des précipitations sur la zone Médit est affichée par tous les modèles climatiques, avertissement devant résonner aux oreilles des décideurs et à prendre en compte le vécu à travers l'augmentation sensible de la fréquence et de l'intensité puisque des épisodes des sécheresses depuis 1950.
Cette Constatation est bien décrite par les experts MedECC en cette phrase« Dans le sud et à l'est de la Méditerranée, les précipitations pourraient diminuer de 20 % si nous parvenons à contenir le réchauffement à 2 °C et de 40 % si nous ne faisons rien ». En 20 ans, plus de 250 millions de personnes en stress hydrique seront classées comme « pauvres en eau »,une baisse de la disponibilité en eau douce pouvant aller jusqu'à 15%,un des taux les plus grands dans le monde.
Niveau de la mer
Le niveau de mar Médit est en continuelle élévation puisque s'élevait de 0.7 mm/an entre 1954 et 2000, de 1.1mm/an entre 1970 et 2006 et de 3mm /an les dernières décennies. Ainsi:
• L'élévation du niveau de la mer pourra dépasser un mètre d'ici 2100 ,impactant 1/3de la population de la région.
• La moitié des 20 villes mondiales qui soufriront le plus de la montée des eaux d'ici jusqu'à 2050 sont situées en Méditerranée.
Sécurité alimentaire
La demande alimentaire va augmenter alors que ls rendements des cultures du poisson et du bétail déclinent. 90% des poissons d'intérêt commercial sont déjà surexploités avec leurs poids moyens maximuns succeptibles d'être réduit de moitié d'ici 2050.
Ecosystèmes
En résumé, c'est un tableau virant progressivement vers une situation difficile à supportée par l'homme de la région, le tableau clignote au rouge annonçant que non uniquement les populations sont au bord d'un grand danger mais aussi les berceaux dans lequel continue la vie que sont les écosystèmes.A retenir les alertes suivantes :
• Le Bassin Méditerranéen est l'une des zones à risque majeur en face des changements climatiques et environnementaux, plus de 700 espèces non-indigènes ont été enregistrées en raison de conditions plus chaudes. L'augmentation de l'acidification de l'eau provoque la mortalité massives des espèces marines.
• Les méga-incendies ont détruit des zones de forêts en raison des changements climatiques.
Avec le réchauffement climatique, les rendements des cultures devraient baisser. En Egypte, par exemple, la production de légumes pourrait accuser une chute de 40 % d'ici 2050.
Image: © congerdesign, Pixabay License
En résumé, c'est un tableau virant progressivement vers une situation difficile à supportée par l'homme de la région, le tableau clignote au rouge annonçant que non uniquement les populations sont au bord d'un grand danger mais aussi les berceaux dans lequel continue la vie que sont les écosystèmes.
Moncef Rajhi
Ing Météo/Climat/Exper CC


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.