Manifestation «Ena zeda : Le harceleur ne légifère pas» : Mercredi 13 Novembre à 9h à la Place du Bardo    Par Abdelaziz Gatri : Chassés de Raqqa et Dir Ezzour, « nos enfants » sont de retour    Démission ou limogeage, Chiraz Latiri répond    Tunisie: Baisse de 8% des braquages, selon le ministère de l'Intérieur    Prévu pour le 28 novembre, L'ESS veut reporter son match contre Al Ahly    Un séisme de magnitude 5,4 s'est produit dans le sud de la France    Il y a 15 ans, la flamme de la résistance s'est éteinte    Table ronde de l'ICE/ITA : « La valeur des indications géographiques (DOP, IGP, etc.) et des certifications dans les secteurs agroalimentaire et biologique »    Hafedh Zouari : Le limogeage de Zbidi dénote d'un régionalisme anti-sahélien    Tunisie- Report de la grève de l'établissement de la radio tunisienne    Les avocats de Tunis interdits de travailler aux médias    Chiraz Laatiri limogée, Nejib Belkadhi choqué    Sonia Ben Cheikh supervise à Nabeul l'ouverture officielle de la saison de la cueillette des olives    Crash d'un petit avion à la Soukra : Décès du pilote !    Kais Saïed dépêche Youssef Chahed à Paris et à Rome où il remettra une lettre du Chef de l'Etat aux présidents Emmanuel Macron et Sergio Mattarella    Le Conseil de la Choura d'Ennahdha déterminé à présenter la candidature de Rached Ghannouchi pour la «Présidence du Parlement»    Equipe nationale : les joueurs locaux renforcent le groupe    Aujourd'hui, c'est la journée internationale des célibataires    Tabib : Des corrompus ont publié des documents officiels de ma femme    Tunisie : Bientôt lancement de l'application mobile Codeonline pour comparer les prix des aliments frais    La Tunisie manque à son engagement de baisser la masse salariale    Ouverture du Festival National du Théâtre Tunisien à Tunis: Session Moncef Souissi    La tunisienne Aya Bouteraa qualifiée pour la finale du Défi de la lecture arabe à Dubaî    La Tunisie élue pour organiser le CAJEF Business Forum Tunis 2020    Tunisie – Libye : Quand Faouzi Benzarti défie la Tunisie !    Un événement astronomique rare aura lieu aujourd'hui    Club Africain : la plus belle entame de saison depuis 21 ans    La 5e édition du Tunihack :Trust and Social media    Ouverture du Forum de Paris sur la Paix : Des solutions de gouvernance mondiale face à un système international en crise    Pluies temporairement orageuses et chutes de grêle par endroits    Tunisie: Début des chutes de neige à Makthar à Siliana    La Banque Nationale Agricole confirme sa reprise et réalise une croissance de son produit net bancaire de 19,8%    Tunisie-Ligue 1 (8è J) : les résultats complets el le classement    Ouverture prochaine d'Azur City, le nouveau centre de commerce et de loisir à la banlieue sud de Tunis    Tunisie-Ligue 1 (8è Journée): les matches du dimanche    Walid Ktila remporte la médaille d'Or des 400m au Championnat du monde à Dubaï et se qualifie pour les Jeux Paralympiques Tokyo 2020    BOXE AVEC LES ETOILES : Ahmed EL MOUSSAOUI … dans la cour des grands et Elhem MEKHALED … en route vers le monde    TUNIS VILLAGE «izbat Tunis» dans le Fayoum en Egypte célèbre le 9ème anniversaire de la poterie et de l'artisanat    La Turquie va renvoyer, à partir de demain lundi, les daéchiens chez eux, y compris en Tunisie    La MODE se marie aux arts plastiques pour Baccara by MOOD TALENT    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Azur City, le nouveau centre de commerce et de loisir à la banlieue sud de Tunis ouvre ses portes bientôt    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    Iran : Six morts dans un séisme de 5,6° de magnitude    Cycle Kaligula de Fadhel Jaziri les 8,9 et 10 Novembre 2019 au 4ème Art de Tunis    Conférence-débat le Désenchantement des jasmins avec M. Radhi MEDDEB    Affaire Cactus Prod et Prod Caméléon: Le Contentieux de l'Etat saisit la Justice    Effondrement d'une carrière à Enfidha : Les ouvriers coincés ont été secourus avec succès !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UGTT : Le corps parajudiciaire revendique l'indépendance
Publié dans Le Quotidien le 19 - 04 - 2011

Les 4000 greffiers, agents de juridiction, administrateurs de greffe, corps communs, techniciens, ouvriers... de la justice crient à l'injustice! Et revendiquent un statut indépendant.
«C'est depuis cinquante ans que dure le déni du rôle, pourtant capital, du corps général de la Justice. Un déni aussi bien issu du statut actuel que de l'attitude du ministère de la Justice», regrette Mohamed Ali Amdouni, SG du Syndicat général de la Justice.
«Les greffiers des tribunaux exercent un travail d'assistance réel des magistrats dans le cadre de la mise en état des dossiers et des recherches de commentaire ainsi que dans l'authentification des actes juridictionnels. Ils exercent également les fonctions d'accueil et d'information du public. D'autres aussi sont des techniciens de la procédure et tout ceci est prévu par les Codes, mais la marginalisation persiste», ajoute-t-il.
Briser le joug des magistrats
En prenant position de la sorte, M. Amdouni est soutenu par les 4000 membres du syndicat général de la Justice que sont les greffiers, les agents de juridiction, les assistants-greffiers, les greffiers principaux, les administrateurs de greffe, les administrateurs-conseillers, les administrateurs en chef, les administrateurs généraux, en plus des corps communs et du corps des techniciens et des ouvriers.
«Ce déni du rôle d'authentification de tout acte judiciaire et la mise sous la tutelle des magistrats touche à l'indépendance de la Justice, car le greffier perd son statut de témoin et d'authentificateur alors qu'il est de l'intérêt de la justice et de son intégrité que les greffiers gardent ce rôle; mais ceci n'est possible que par l'évolution du statut actuel vers un corps parajudiciaire indépendant. Les membres du syndicat en sont convaincus et demandent de «briser le joug» du corps des magistrats ainsi que de celui du procureur public», souligne-t-il.
Grèves ouvertes et sit-in
Depuis 2009, il y a eu un accord entre le ministère de la Justice et le syndicat général pour faire évoluer ce statut en partant de la spécificité de ces métiers. Malheureusement, tous les ministres ont fait volte-face. Le syndicat estime donc de son devoir de défendre les greffiers par tous les moyens syndicaux possibles, y compris des grèves ouvertes et des sit-in.
Ils ont ainsi mené un mouvement de contestation et de sit-in dans tous les tribunaux et les établissements du ministère de la Justice où 100% des greffiers ont participé. La réaction du ministère s'est paradoxalement faite par médias interposés, pour dire qu'ils ont constitué une commission de révision de nos statuts. Mais M. Amdouni, en qualité de SG du syndicat, affirme qu'à cette heure, il n'y a aucune preuve de cette initiative, car il n'a reçu aucune information officielle dans ce sens; il n'a pas été invité ni consulté, à tel point qu'il considère cette attitude du ministère de la Justice comme une simple «fin de non-recevoir».
De plus, la révision des statuts n'est pas la seule revendication du syndicat, même si elle est la principale. Les autres revendications concernent l'application de tous les accords signés entre les deux parties, la promotion sur dossier (car elle est «insoutenable et injustifiable» au moment où certains n'ont pas bénéficié de promotion depuis trente ans et d'autres n'ont jamais eu cette promotion), une indemnité de procédure qui soit plus juste et plus incitative (entre 13 et 43 dinars seulement malgré le rôle capital qu'ils ont dans le système judiciaire) en plus du fait que les corps communs et le corps des techniciens et des ouvriers ne bénéficient pas de cette indemnité alors que ces métiers sont indivisibles au sein du syndicat général.
Manoubi AKROUT
Relations syndicat/magistrats/avocats
Alors que le Syndicat général de la Justice revendique son indépendance, quelles sont ses relations avec les magistrats et les avocats ? Selon M. Amdouni, ses relations avec le juge Ahmed Rahmouni, président de l'Association des magistrats, sont construites sur un respect mutuel quant à l'indépendance de chaque corps et surtout avec le point commun que les deux structures militent pour l'indépendance de la justice et son affranchissement de toute forme de corruption. Quant à ses relations avec Me Abderrazzek Kilani, le bâtonnier, il nous affirme que chacun fait son devoir de son côté et que la relation est supposée être faite de respect mutuel ! Avez-vous noté la nuance ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.