Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les routes de Cervantès
Publié dans Le Temps le 12 - 11 - 2016

Au coeur de la mémoire invisible des villes, le photographe espagnol José Manuel Navia retrouve les traces de Miguel de Cervantès et rend hommage aux parcours de l'écrivain en sublimant les lieux qu'il a traversés. Une démarche fondamentalement contemporaine pour un hommage à un grand Méditerranéen...
La galerie des Arts du Belvédère accueille depuis le 10 novembre et jusqu'au 2 décembre une exposition de photographies dédiées au grand écrivain espagnol Miguel de Cervantès.
Cette exposition de photographies retrace les parcours et itinéraires de Cervantès, permettant ainsi de retrouver les lieux de sa vie et les traces qu'il a pu laisser. Oeuvre du photographe José Manuel Navia, cette exposition n'a pas la sécheresse documentaire d'une démarche qui consisterait à cataloguer les routes empruntées par la vie de l'auteur de Don Quichotte.
En effet, il s'agit d'une démarche beaucoup plus contemporaine, d'un regard d'artiste qui entremêle sa propre subjectivité avec les chemins de vie de Cervantès. José Manuel Navia capture ainsi en 45 photos l'essence d'un parcours et parvient à suggérer la présence de Cervantès à travers des clichés à l'esthétique sobre et dont la vocation est de rendre la beauté plastique des villes et des lieux par lesquels a cheminé Cervantès.
Subtils filigranes, immanence et transcendance
Ce faisant, Navia nous projette dans la vie de l'écrivain qui, comme en filigrane, restructure chaque photographie, s'empare de chaque lieu. Cette méthode inductive dédouble en quelque sorte les photographies, les rend simultanément expressives d'une réalité palpable et d'une autre virtuelle. A travers ces photos, nous voyons ces villes visitées dans leur vérité et aussi dans celle, impalpable, subreptice et reconstruite de Miguel de Cervantès.
Le photographe confirme sa vison et l'élargit grâce à un ensemble de citations littéraires et de textes choisis qui offrent un autre contrepoint, élargissant davantage encore la réception des images et établissant un réseau de sens qui se déploie sur trois niveaux: celui de la photographie proprement dite, celui de la présence suggérée et diffuse de Cervantès et celui des textes d'accompagnement qui ouvrent un autre réel, une nouvelle perception.
José Manuel Navia a entrepris ce projet d'art contemporain à l'occasion du quatrième centenaire de Cervantès et rend ainsi un bel hommage à l'écrivain emblématique de la littérature espagnole. En effet, dans cette exposition, Cervantès est partout sans être nulle part et cela fonde l'exploit de l'artiste qui nous signifie qu'un écrivain, un artiste ou une oeuvre sont à la fois une immanence et une transcendance qui se jouent du temps et de l'espace. Le Cervantès de Navia est invisible mais paradoxalement, il n'a pas besoin d'être vu pour imprégner le monde.
Les territoires successifs de Cervantès
Avec cette exposition, Navia réussit à transformer ce qui aurait pu être une simple collection d'images en une série photographique qui témoigne d'une vie, ses méandres et ses territoires successifs. Le photographe nous emmène sur les traces de Cervantès, le retrouve à Naples ou en Sicile, à Tunis ou Alger, à Madrid ou en Andalousie. Ces traces de vie demeurent toutefois invisibles car seuls les lieux sont figurés, le reste devenant une affaire de dispositif et de convention tacite entre le photographe et celui qui regarde l'oeuvre, entre le lieu figuré dans la photographie et la présence assumée de l'écrivain à la quête duquel Navia entreprend son périple symbolique.
Belle démarche - assurément contemporaine - d'un photographe qui connait aussi la Tunisie pour l'avoir photographiée dans le cadre du projet Kairouan, la résidence d'artistes organisée il y a trois ans par l'Union européenne.
Brillant retour en Tunisie pour José Manuel Navia qui nous invite à découvrir ses oeuvres et sa démarche à la Maison des Arts pour une exposition organisée en amont par l'Institut Cervantès, Accion Cultural Espanola et la coopération culturelle espagnole en Tunisie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.