La Tunisie enregistre 5 nouveaux cas portant le nombre total actuel à 628 cas confirmés du Coronavirus + 24 morts et 25 guérisons    Prolongement du Confinement au-delà du 15 avril pour la France    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 205 décès    La municipalité de Tunis prédisposée à inhumer les victimes du Covid-19 au Jellaz (vidéo)    Hausse des tarifs de l'eau potable pour l'usage domestique et touristique    Coronavirus [audio] : Le refus de l'enterrement des victimes de coronavirus peut conduire à des poursuites judiciaires    Tunisie: Appel du Parlement à une enquête après des menaces d'assassinat à l'endroit de Zouhair Maghzaoui et Samia Abbou    Bulletin de veille sanitaire COVID-19 du 06 Avril 2020 de l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes à l'issue des 623 cas confirmés    El Mekki : l'objectif de l'application de la quarantaine sanitaire globale, est l'ancrage de la distanciation sociale qui reste le seul moyen pour cerner la pandémie    Covid-19 – STAFIM Peugeot et Groupe Khechine : Don de 13 véhicules « 10 Pick Up et 3 Ambulances »    Tunisie: Deux timbres postaux à l'effigie de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi    Le Qatar réfute les allégations de corruption autour de la Coupe du monde    Coronavirus: Aucun nouveau cas à Sidi Bouzid    Club Africain : malgré le coronavirus, la FIFA menace encore    CA Bizertin : les joueurs impayés depuis 6 mois    La famille de La Presse en deuil : M'Hamed Jaïbi, n'est plus    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 08 Avril à 11H00 :    Le sommet de Tunis de la Francophonie sera-t-il repoussé à 2021 ?    La FIFA dévoile ses recommandations et directives par rapport aux contrats des joueurs    Tottenham avertit Mourinho et plusieurs joueurs vus s'entraîner ensemble    Tunisie-Lutte contre le Corona: La BNA lance une campagne pour le soutien du fonds 1818    Huawei soutient les étudiants tunisiens dans l'enseignement à distance    Elyès Fakhfakh désigne comme "Porte-parole du Gouvernement" la ministre de la Femme Asma Shiri    COVID-19: le fondateur de Twitter donne 1 milliard de dollars    Météo : ciel voilé et températures stationnaires    Covid-19 | Trump menace de suspendre la contribution américaine à l'OMS    «La CAN est toujours fixée à janvier et février 2021»    Nagguez de retour à l'Etoile?    Allagui va rompre son contrat avec Mouscron    Le métier de Président ….    L'ONU s'abstient d'incriminer directement la Russie    Impitoyable « guerre mondiale » des masques    L'INS déplore l'impact du confinement sur son activité    Baisse timide sous fond de contraintes budgétaires et guerre sanitaire    Tunisie Telecom leader des connexions mobiles en Tunisie    Le Calife de Carthage met la main à la pâte !    Repartir du bon pied    Artistes et intellectuels, comment vivent-ils le confinement ?    La poésie, l'amour et les femmes    Hommage à l'un des plus grands écrivains africains    OMS: L'Afrique ne sera pas un terrain d'essai pour les vaccins contre le COVID-19    Michèle Gazier : Il était une fois Leila Menchari    L'ONU appelle à la cessation des hostilités en Libye    Elizabeth II aux britanniques: “C'est un temps de disruption dans la vie de notre pays”    Beit El Hikma se dote d'une cellule de veille pour suivre les données relatives au Covid-19    La Fondation Kamel Lazaar lance l'appel à projets “Culture Solidaire”    Olivier Poivre d'Arvor: Leïla Menchari, ma reine de Carthage    Retour sur le décès de la célèbre décoratrice tunisienne Leïla Menchari, emportée par le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunis capitale de la danse/ « L'ivresse des profondeurs » d'Imène Smaoui: A la recherche d'un équilibre de l'âme
Publié dans Le Temps le 07 - 05 - 2017

Le corps était dans tous ses états dans « L'ivresse des profondeurs », le nouveau spectacle chorégraphique d'Imène Smaoui, l'autre soir à la salle du « Quatrième Art » (Ex-Cinéma Le Paris) à l'ouverture de la seizième édition de « Tunis, capitale de la danse. » Pas moins de neuf danseurs et danseuses traduisaient, par mouvements interposés, l'évolution fragile de l'acteur à partir du point zéro. Il est dans un état d'absence de sens et il crée son chemin, de la surface à la profondeur. Quelques connections s'établissent et l'énergie circule entre les acteurs à travers un fil conducteur invisible pour se surprendre dans un espace exigu.
Faut-il aboutir à dévoiler une réalité complexe ? Il faudrait plonger dans le silence, bouger et bouger encore. Dans ce va-et vient qui envahit la scène. Dans ces mouvements parfois répétitifs, la danse est une marche, un arrêt et invite à la réflexion. Le fond musical qui traduit aussi l'atmosphère quelque peu lugubre dans laquelle évoluent les danseurs-comédiens, devient, par moments, un exercice de style. Les mouvements eux-mêmes sont dans cette perspective. Est-ce là un « work in progress ? » Là où la création chorégraphique semble évoluer au fil des moments et des états d'âme ? Le spectacle finit-il, en vérité ? On était resté sur notre faim, car « L'ivresse des profondeurs », autant qu'elle nous a enivré, autant elle était restée cérébrale, qui s'adresse à la psyché. Aristote désignait le principe vital aussi bien que le principe pensant. C'est une éternelle quête de soi, de l'autre, de l'équilibre de l'âme que semble distiller cette pièce chorégraphique. L'interprétation du spectateur reste libre selon son niveau d'entendement. Créateurs du spectacle et public partent vers une réflexion qui ne va pas dans tous les sens, mais qui suggère des liens et des filiations.
« L'ivresse des profondeurs » se passe dans une atmosphère triste. La lumière faible et tamisée tient à le faire rappeler. Les rencontres entre les artistes sur scène sont fortuites, légères et quelque peu temporaires. Tout semble ne pas finir. Tout reste en pointillé. L'interprétation du public est-elle encore suggérée ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.