Saïed-Macron : deux communiqués, deux versions    Imed Ghabri : le tribunal administratif vient de trancher en faveur de certains juges révoqués    Quel visa faut-il avoir pour aller à Kerkennah ?    Météo du mercredi 10 août 2022    Le secrétaire américain à la défense : le rêve de la Tunisie d'un gouvernement indépendant est en danger    UEFA CL : Ferencváros et Laidouni largement dominés et éliminés    Coupe de la CAF : Le tirage complet du tour préliminaire    USA, Saïed, Macron … Les 5 infos de la journée    Tunisie – Trois enfants et trois femmes morts dans le naufrage d'une barque de clandestins    Au 8 août, 66462 tunisiens ont reçu une 4ème dose de vaccin anti-Covid    Entretien téléphonique entre Kais Saied et Emmanuel Macron    Le secrétaire américain à la défense : les USA soutiendront leur amis en Tunisie    Siliana: 223 infractions économiques relevées    Macron a écouté Hollande : il revalide les plans de Saïed et mieux encore…    Jeux de la solidarité islamique : 20 athlètes tunisiens en Turquie    Une marque lance un ''sac poubelle'' à 1700 euros    Tunisie : Mandat de dépôt contre une maire    Monde : Daily Brief 09.08.22 Ukraine : Le président ukrainien Volodymyr Zelensky brandit le spectre de la catastrophe de Tchernobyl    En Tunisie, faciliter l'accès à l'eau et l'émancipation des femmes    Les Britanniques perdent leur flegme face à l'inflation : ils ne veulent plus payer les factures    Tunisie-Officiel: Approbation de l'accord de prêt de 130 M$ avec la BIRD    West Hunt, le jeu tunisien avec 82% de feedback positif sur Steam    SBS Informatique s'allie à Banque Zitouna pour offrir de meilleurs équipements aux gamers    Annulation de plusieurs vols en provenance de Bamako : Tunisair est-elle responsable ?    Spectacle Lotfi Abdelli : La polémique va-t-elle mettre fin au one man show de l'humoriste Tunisien?    Lotfi Abdelli dénude les Tunisiens    « Orchestre du Bal de L'opéra de Vienne » au Festival international de musique symphonique d'El Jem : Un retour gagnant !    «The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael    Galaxy Unpacked 2022 de Samsung : L'évènement de reveal en livestream le 10 août    Tunisie : Arrestation pour adultère d'une actrice de télévision connue...du nouveau    Culture et politique : Faut-il une révolution des esprits ?    ''Le Tunisien aime son pays mais n'aime pas l'Etat,'' selon Zargouni    3 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu'à fin juillet 2022    Kasserine: Concert de l'artiste Faia Younan (Vidéo)    Tunisie : la jeune handballeuse Ibtihel Soltana n'est plus    Tunisie: Les extraits de naissance pour les enfants seront numériques    Play-out | La commission nationale d'appel prononce son verdict aujourd'hui : Quelle planche de salut pour la FTF ?    Météo : Températures élevées et mer peu agitée    ESS | Mohamed Mkacher, nouvel entraîneur : L'appel du cœur !…    Kais Saied : Même les pauvres sont prêts à faire des dons au profit de l'Etat    Prix au marché municipal de Gafsa [Vidéo]    Un nouveau virus inquiétant détecté    Kyle Benson: A Commitment Mentor Emphasizing Intentional, Passionate & Safe Bonds Between Committed Partners    Chokri Hamada menace de ne plus sécuriser les spectacles portant atteinte au goût public    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Tribune | Mon message d'Hiroshima    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Priorité absolue à l'emploi
Publié dans Le Temps le 14 - 10 - 2017

Un budget en augmentation de 4,3% avec un déficit ne dépassant pas les 5%
Un taux d'endettement ne dépassant pas 70% du PIB d'ici l'an 2020 et un service de la dette de 7 951 millions de dinars (MD) en 2018 contre 7 090 MD en 2017.
La masse salariale de la fonction publique de 14 milliards de dinars sera ramenée à moins de 14% du PIB
Un budget de développement de 5 743 MD, en plus d'une enveloppe de 500 MD pour le PPP
1 570 MD seront alloués à la Caisse générale de compensation (CGC).
Le Temps - Le projet de loi de Finances et de budget de l'Etat pour l'année 2018 s'est fait désirer, et il a fallu attendre son approbation
en conseil des ministres, jeudi, et l'intervention du ministre des Finances, Ridha Chalghoum, sur les ondes de la radio Express FM, hier, pour connaître les grandes lignes de ce plan directeur du gouvernement.
Loin de ce qui a été véhiculé, au cours des derniers jours et de certaines
rumeurs faisant craindre le pire, le projet de loi de Finances (PLF) donne la priorité aux équilibres
financiers de l'Etat, en termes de déficit et d'endettement. Il a été conçu dans le cadre des priorités spécifiées dans l'accord de Carthage
et de la politique menée par le chef du gouvernement a précisé le ministre. Et d'expliquer que l'augmentation du budget sera circonscrite
au niveau de 4,3% avec un déficit ne dépassant pas les 5%, tout en veillant à ce que l'endettement
ne dépasse pas le taux de 70% d'ici l'an 2020 et à ce que le service de la dette soit à hauteur de 7 951 millions de dinars (MD) en 2018 alors qu'il était de 7 090 MD en 2017.
Le casse-tête de la masse salariale
Il a également précisé que la masse salariale de la fonction publique sera ramenée à moins de 14% du PIB et que le budget de développement prévu en 2018 sera de 5 743 millions de dinars, en plus des 500 MD prévus dans le cadre du partenariat public-privé (PPP), alors que des fonds de l'ordre de 1 570 MD seront alloués à la Caisse générale de compensation (CGC).
Il a, dans ce sens, insisté sur la réduction de la masse salariale qui est actuellement de plus de 14 milliards
de dinars soit une des plus fortes au monde avec 14% du PIB. Volet social, Ridha Chalghoum, a déclaré que des fonds seront alloués à la restauration des écoles et des hôpitaux endommagées mais aussi à la construction de routes et d'autoroutes.,
tout en soulignant que l'économie nationale était en phase de relance, mais que plusieurs entreprises n'ont pas pu en profiter.
Pour ce qui est des taux de la TVA, ils seront, apprend-on, augmentés
d'un point (de 6 à 7%, de 12 à 13% et de 18 à 19%). L'Etat espérant par ailleurs obtenir en 2018 500 MD de la vente des sociétés
et autres biens confisqués.
Viabilité et pérennité
des entreprises
Ridha Chalghoum a consacré une bonne partie de son intervention à la viabilité et la pérennité des entreprises
en général, plus particulièrement
les petites et moyennes d'entre elles et qui forment le gros du tissu économique dans le pays. Il a annoncé que des mesures ont été prises pour venir en aide à ces PME à travers la mobilisation d'une enveloppe
de 400 MD tout en les faisant bénéficier d'un régime fiscal spécial.
Et d'ajouter que pour encourager
les investissements, il a été décidé d'exonérer tout investisseur, créateur d'emplois et exportateur, d'impôts pendant trois ans. Cette durée passe à dix ans pour ceux qui investissent dans les régions intérieures
du pays, sans oublier les décisions arrêtées pour faire face aux importations anarchiques, surtout
en provenance de pays avec lesquels la Tunisie n'est pas liée par un traité de libre échange à l'instar de la Chine, ce qui est de nature à alléger la pression sur certains secteurs
dont notamment celui des textiles
et habillement.
Les professionnels du tourisme, principalement les agences de voyage, bénéficieront d'une levée des droits de consommation et d'une baisse de la TVA sur l'achat de véhicules. Le ministre a confirmé également l'institution d'une taxe par nuitée sur les hôtels.
D'autres mesures ont été évoquées
dont le règlement des dettes de près de 30.000 artisans pour leur permettre de se refinancer auprès des banques ainsi que le paiement par l'Etat des cotisations CNSS dans les projets créés dans les zones de développement régional.
Pas de privatisation
des entreprises publiques
Le ministre des Finances a également annoncé que les taxes douanières à l'importation seront augmentées sur certains produits à l'instar des vêtements, de l'électroménager et de certains produits agricoles, avec pour objectif de protéger la production nationale dans ces secteurs.
M. Chalghoum a évoqué la réforme du régime forfaitaire en fixant une moyenne de bénéfices sur laquelle seront calculés les impôts. Il a ajouté que cette moyenne prendrait en considération la taille du commerce ou du projet et son emplacement géographique de sorte à protéger les petits commerces.
Il a également déclaré que PLF propose une peine de 3 à 5 ans de prison contre les contrebandiers de toute sorte.
Il a conclu en soulignant qu'il n'est pas question de privatiser les entreprises publiques tout en annonçant la réservation d'un enveloppe
globale de 6200 MD pour réaliser des investissements dans le cadre du partenariat entre le public et le privé (PPP), soit 5700 MD (du Titre 2) auxquels vient s'ajouter une allocation supplémentaire de 500 MD pour des projets de développement.
Des mesures qui visent toutes à encourager la création d'emplois, une priorité absolue de la démarche du gouvernement


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.