Ghannouchi : En Tunisie, on ne gère pas la politique par les moyens militaires    Qui est Mohamed Fadhel Kraiem, nommé ministre des TIC et de la Transition numérique ?    La Tunisie achète des avions militaires aux Etats-Unis    RESTART: Economie sociale et micro-entrepreneuriat pour les jeunes de 5 régions tunisiennes    Football : Programme TV de ce jeudi 27 février 2020    Immigration clandestine : L'effet dissuasif du… coronavirus !    Kasserine | Mort de cinq institutrices dans un accident de la route : Un tas de gravier serait à l'origine du drame    L'Arabie saoudite suspend « temporairement » l'entrée sur son territoire pour effectuer la OMRA et suspend le déplacement par visa touristique et CIN    Tunisie: un défilé unique à l'FT “Over fifty… et alors ?” avec des personnalités tunisiennes et françaises    Seif Eddine Makhlouf à Kais Saied : n'outrepassez pas vos limites    Ligue 1 | Classement des buteurs : Okpotu prend le large    Coupe arabe (U20) : programme des quarts de finale    Coupe arabe des nations U20 : La Tunisie vise les demi-finales    Mini-Football | Championnat arabe en Egypte ( 7-13 MARS) : Objectif, le sacre arabe    Une confiance en sursis    À l'issue d'une plénière décisive : Un consensus mineur pour des enjeux majeurs    Le Président du Parlement transmet au Président de la République les résultats du vote de confiance au gouvernement Fakhfakh    Le Phare de l'Entrepreneuriat : un concours entrepreneurial en Tunisie par JEY Entrepreneuriat    La cinéaste canadienne d'origine tunisienne HEJER CHARF annonce que son film « BEATRICE UN SIÈCLE » sera projeté au Théâtre auditorium Poitiers    Patrimoine | Oudhna : Les promesses d'un bel avenir        Samia Abbou accuse Ghannouchi de tenter de dominer la direction de l'ARP    La CTA et la CORP s'invitent à Sfax    Tournoi de Doha : Ons Jabeur s'est qualifiée pour les quarts de finale, en sortant la numéro 3 mondiale, la Tchèque Pliskova    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 27 février à 07H00    Arabie saoudite: Interdiction temporaire d'accès au territoire des pèlerins de la Omra    Météo: Prévisions pour jeudi 27 février 2020    Tunisie-Urgent: Le gouvernement d'Elyès Fakhfekh obtient la confiance du Parlement    Le gouvernement d'Elyès Fakhfakh obtient la confiance de l'ARP    Fakhfakh obtient une confiance à minima de l'ARP : Et pourtant, il doit réussir    WTA – Doha : La merveilleuse Ons Jabeur élimine la 3ème mondiale Karolína Plíšková    Un divan à Tunis : la Tunisie se livre sur ses tourments post-révolutionnaires    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Entreprises publiques en difficulté | Livre Blanc : La réforme, une obligation de taille    Samsung Blues Festival du 06 au 10 mars 2020 au palais Ennejma Ezzahra (les artistes en vidéos)    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale    Progrès technologique : Un retard de 20 ans pour la Tunisie et deux points de croissance en moins    Prévisions météorologique de l'INM : Retour des pluies au début du mois de mars        Coronavirus : un Français est mort à Paris    L'Espagnol Garrido nouvel entraîneur du Wydad de Casablanca    Un deuxième terroriste abattu à Kasserine    Décès de l'ancien « Raïs » égyptien Hosni Moubarak    Décès de l'ex président égyptien, Hosni Moubarak    Hosni Moubarak n'est plus    «La conférence des oiseaux» de Naoufel Azara à El Teatro : Une élévation par le texte et la mise en scène    L'humoriste Samia Orosemane en tournée internationale fait une pause au Royal Thalassa Monastir    Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau plan d'action pour redynamiser le Sud
Publié dans Le Temps le 04 - 10 - 2018

Le Sahara, un mot magique, qui fait rêver et voyager. Le désert en tant que tel est très émouvant on ne peut rester insensible à sa beauté et tout son charme qui incite beaucoup de touristes à y venir. Le Sud tunisien avec plus de 11 000 lits ne cesse d'attirer un nombre important de touristes malgré le peu d'avions mis à la disposition des hôteliers.
A l'instar du tourisme balnéaire le tourisme saharien vit actuellement au rythme d'une nette reprise. D'ailleurs pour la seule région de Kébili le nombre de touristes a atteint au cours des huit premiers mois de 2018 plus de 105 000 touristes, enregistrant ainsi une évolution de 38% par rapport à 2017 sachant que cette réalisation a dépassé le score de 2017 dans sa totalité.
Le Sud tunisien offre à ses invités de belles images et tous les ingrédients de l'aventure et des sensations fortes. La saison approche .Les hôteliers se préparent pour accueillir leurs touristes. L'administration bouge et c'est dans ce cadre qu'une séance de travail tenue au ministère du tourisme Tunis consacrée aux préparatifs de la haute saison du tourisme saharien et des festivals du sud tunisiens en présence du gouverneur de Kébili, Sami Ghabi, des Députés de la région, des présidents des comités d'organisation des festivals et des professionnels du secteur dans la région.
Apres un aperçu sur la situation du tourisme saharien et des exposés sur les différents festivals et autres manifestations internationales qui vont accompagné la saison touristique du Sahara, la ministre du Tourisme, Salma Elloumi, a mis en relief l'importance du tourisme saharien dans la diversification de l'offre touristique tunisienne tout en soulignant la nécessité de faire de ces événements des leviers de croissance du tourisme saharien au plans national et international.
Elle a également réitéré l'engagement du ministère du Tourisme à soutenir toutes les manifestations culturelles en vue de leur garantir les meilleures conditions de déroulement et de réussite notamment le Festival des dattes (1er au 4 novembre 2018), le festival des courses de Méharis (20 au 23 décembre 2018), le Festival du Sahara de Douz (20 au 23 décembre 2018), la Journée mondiale de la culture africaine (26 décembre 2018) et le Semi-marathon international (21 octobre 2018).
Nul doute que ces événements boosteront l'activité touristique à Kébili et Tozeur. L'économie des festivals engendre certes des retombées économiques directes, reflétées par le budget de l'événement, et des retombées indirectes dans les secteurs suivants: hôtellerie, restauration, transport, nettoyage, sécurité, alimentation et commerce en général, santé et action sociale, Poste et télécoms, associations socioculturelles.
À Avignon et à Lorient, le chiffre de l'économie induite par la présence du public festivalier serait de plus de 7 millions d'euros (sans le festival "off" à Avignon) ; à Edimbourg, de près de 9 millions d'euros ; à Salzbourg, de près de 15 millions d'euros ; à Wexford, de 850 000 euros.
Les retombées sur la ville et la région sont nombreuses et vont bien au-delà des seules retombées économiques. Il convient de souligner, aussi, les bénéfices en termes de communication et d'image, qui contribuent au développement touristique du Sud tunisien et du tourisme saharien en particulier.
L'organisation de ces festivals, contribue, en effet, à la valorisation de l'image de ce produit saharien, et donc au développement de l'attractivité touristique du Sud. Ces manifestations sahariennes permettent de remplir nos hôtels et l'atténuation des effets de la saisonnalité du tourisme tunisien et un étalement de la saison touristique.
Le Sud tunisien est une région stratégiquement importante pour un tourisme durable qui permet le passage d'un tourisme balnéaire, basé sur un seul produit, au tourisme saharien développant de multiples sous-produits et valorisant d'autres richesses naturelles et patrimoniales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.