Tunisie – Marzouki base sa campagne électorale sur sa « crainte de la falsification » des résultats des élections    Tunisie – Nidaa Tounes : Khaled Choukette accuse les éléments perturbateurs du parti de tout faire pour continuer à bénéficier d'une immunité parlementaire    Qatar : IMAGES : La face du mondial de foot que l'Emirat veut cacher au monde    Un bus de transport en commun s'encastre dans la façade d'une maison à El Menzah 6 après avoir percuté deux voitures    Tunisie – Monastir : Un candidat au Bac meurt dans un accident lors des festivités du Bac Sports    Tunisie – L'ordre des avocats se plaint à l'international des « dépassements » du pouvoir exécutif    Les jeunes à coeur ouvert avec Monsieur le Chef du Gouvernement    Il est encore temps d'arrêter les affrontements, annonce Jhinaoui    Sodexo digitalise le Chèque Restaurant    La Game Boy de Nintendo, première console portable de l'histoire, fête ses 30 ans    Jeux vidéo: La Nintendo Gameboy fête ses 30 ans    La Tunisie condamne la vague d'attentats ayant frappé Sri Lanka    Des associations appellent à généraliser la vaccination contre la rougeole    Les surdoués tunisiens seront bien cadrés, promet le ministre de l'Education    Ramadan 2019 : Participez à Saha Chribtek, les nuits festives du Ramadan au Goethe Institut Tunis    Tunisie: Initiative de Youssef Chahed de mettre une charte d'éthique en Politique, réaction de Zouhair Maghzaoui    Algérie: Décès de deux personnes dans l'effondrement d'un immeuble    Lancement de la caravane nationale des villes intelligentes « Smart Cities of Tunisia »    Programme TV du lundi 22 avril    Youssef Chahed annonce à la CNAM la mise en application de la carte électronique de soins « لباس »    Alerte météo, vents très forts avec phénomènes de sable et de poussière    Ils ont malmené la Tunisie, accuse Mehdi Jomaa    Libye: 254 morts et 1128 morts, nouveau bilan des affrontements à Tripoli    Joyeux Jour de la Terre! Un doodle pour découvrir des spécimens uniques en ce 22 avril    En Algérie, l'homme le plus riche de l'Afrique du nord a-t-il été arrêté ?    Coupe de la CAF : L'ESS pour enchaîner la belle série    Absent au mariage de Ramla et Alaa Chebbi, Samir Elwafi explique les raisons…    Monastir : des affrontements entre le public de l'USMo et les forces de l'ordre    Annulation de la grève de 3 jours des distributeurs en gros des bouteilles de gaz domestique    Ils veulent changer la constitution pour justifier leur échec, déclare Mohammed Abbou    Tunisie: Perturbation partielle des cours à Tataouine en raison d'une grève du secteur de transport    Grâce au vote des jeunes de moins de 25 ans, l'humoriste Volodymyr Zelensky est devenu Président élu de l'Ukraine    2ème Edition de l'évènement « Tfanen Tunisie-Créative » ce 26 Avril au Ramada Plaza – Gammarth    Tunisie: Pas encore de répercussion de la baisse des prix au niveau des détails, selon Slim Saadallah    Ligue 1: Programme de la 21è journée    Abdelfattah al-Sissi remportera-t-il son référendum lui permettant de diriger l'Egypte jusqu'en 2030 ?    Trois églises et trois hôtels de luxe ciblés par des attaques terroristes au Sri Lanka lors de la « messe de Pâques » : Bilan provisoire 156 morts et plus de 300 blessés    Europe: Le programme de ce dimanche 21 avril    BCE s'entretient avec une forte délégation du Congrès américain conduite par le Sénateur Lindsey Graham, président du Comité judiciaire    En photo…Outia de Ramla et Alaa Chebbi, que pensez-vous du look de Sonia Dahmani ?    Béji Caïd Essebsi – Rached Ghannouchi : Entre craintes et concertations !    En photos : Les plus beaux looks de la cérémonie de clôture de Gabès Film Festival    Programme des matchs du weekend et des rencontres à transmettre directement à la télé    La Tunisie à Toulouse du 19 au 24 Avril : une 4ème édition des Journées culturelles et économiques !    Claudia Cardinale très entourée à Djerba – Elle jouera dans le film de Ridha Behi « L'île du pardon »    Les enfants sur les Traces des Carthaginois à la découverte du Quartier Didon dimanche 21 avril    Salon International du Livre de Sousse, 6ème édition du 19 au 28 Avril 2019    Coupe du Monde de football 2022 au Qatar : les inquiétudes européennes !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arabie saoudite: Confirmation de l'assassinat de Khashoggi au consulat d'Istanbul
Publié dans Le Temps le 21 - 10 - 2018

Selon la télévision publique saoudienne, les premiers résultats de l'enquête sur la disparition du journaliste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul montrent que ce dernier est mort. L'Arabie saoudite a annoncé que 18 de ses ressortissants ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire.
L'annonce a été faite dans la nuit de vendredi à samedi par le biais de l'agence de presse officielle saoudienne SPA lors du journal TV de la télévision publique. Riyad a diligenté une commission chargée d'enquêter sur la disparition de Jamal Khashoggi au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Cette commission, composée notamment du ministre saoudien des Affaires étrangères et de celui de l'Intérieur, a un délai d'un mois pour produire ses conclusions.
«Bagarre»
L'Arabie saoudite a déclaré qu'une bagarre avait éclaté entre Jamal Khashoggi et les personnes qui l'ont rencontré au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, ce qui a conduit à son décès selon Riyad. « Les discussions entre Jamal Khashoggi et ceux qu'il a rencontrés au consulat du royaume à Istanbul [...] ont débouché sur une rixe, ce qui a conduit à sa mort », indique le communiqué de l'agence SPA.
La télévision publique saoudienne a également annoncé qu'un haut responsable des services de renseignement avait été limogé. « Ahmad al-Assiri, vice-président du service général de renseignement, a été renvoyé de sa fonction », ont annoncé les médias officiels, citant un décret royal. Un conseiller de haut rang à la cour royale a lui aussi été limogé, selon la même source.
Outre qu'elle intervient après plus de deux semaines de dénégations fermes - Riyad ayant soutenu jusque-là que Jamal Khashoggi avait quitté son consulat d'Istanbul sain et sauf - et que le communiqué saoudien ne dit pas ce qu'il est advenu du corps du journaliste après cette supposée bagarre qui aurait mal tourné, la version de Riyad est à mille lieues du scénario vers lequel semble se diriger l'enquête de la justice turque, relève notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer : celui d'un assassinat de Jamal Khashoggi, d'un guet-apens dans lequel serait tombé le journaliste en se rendant ce 2 octobre au consulat saoudien.
Ces derniers jours, les autorités turques ont laissé fuiter dans la presse des allégations faisant état d'un enregistrement sonore censé prouver l'assassinat de Jamal Khashoggi, ou encore des images de vidéosurveillance retraçant les allées et venues d'un groupe de 15 officiels saoudiens arrivés de Riyad le jour de la disparition du journaliste et repartis tout aussi vite. Vendredi, les enquêteurs turcs fouillaient encore une vaste forêt d'Istanbul à la recherche du corps de Jamal Khashoggi.
Riyad «contraint» de reconnaître
Côté turc, la première réaction d'une personnalité haut placée sur la mort de Jamal Khashoggi est venue de la vice-présidente du parti au pouvoir AKP, Leyla Sahin Usta. Chargée des questions de droits de l'Homme dans sa formation, elle a estimé que les autorités saoudiennes avaient « été contraintes » de faire cette déclaration après que la police et la justice turques ont mis au jour « certaines preuves » de la mort du journaliste.
La responsable politique n'a pas précisé à quelles preuves elle faisait référence, mais elle a assuré que celles-ci seraient bientôt dévoilées.
Le porte-parole de l'AKP, Omer Celik, a été le second à s'exprimer, pour affirmer qu'Ankara ferait éclater la vérité quelle qu'elle soit, qu'il s'agissait pour la Turquie d'une question d'honneur et de la volonté du président Recep Tayyip Erdogan. « Nous n'accusons personne d'emblée », a précisé Omer Celik, ajoutant toutefois qu'Ankara n'accepterait pas que subsistent des zones d'ombres autour de la mort du journaliste saoudien.
Des explications crédibles selon Trump
«Nous sommes attristés d'apprendre que la mort de Jamal Khashoggi a été confirmée, a affirmé de son côté la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders. Les Etats-Unis prennent note de l'annonce par le royaume d'Arabie saoudite que l'enquête sur le sort de Jamal Khashoggi progresse et qu'il a entrepris des actions à l'encontre des suspects qui ont été pour l'instant identifiés».
Le président américain Donald Trump a affirmé qu'il considérait les explications saoudiennes sur la mort du journaliste comme étant crédibles. « Encore une fois, il est tôt, nous n'avons pas fini notre évaluation ou enquête mais je pense qu'il s'agit d'un pas très important », a-t-il ajouté.
En fait, Donald Trump ne le cache pas : la relation diplomatique avec l'Arabie saoudite est l'un des piliers de sa politique. C'est à Ryad qu'il avait réservé son premier déplacement présidentiel à l'étranger, et il souhaiterait certainement que cette affaire se tasse.
Depuis le début, le président navigue à vue chaque jour pour gérer ce que la Maison Blanche qualifie avec délicatesse de « tragique incident ». Désormais, le président américain dit qu'il préférerait ne pas avoir à sanctionner l'Arabie saoudite, calculant que cela pénaliserait aussi les Etats-Unis, qui ont passé des contrats militaires pour plus de 100 milliards de dollars avec le royaume.
Mais comme les services de renseignements américains sont eux convaincus que Ryad est bien davantage responsable que ce qu'il prétend, et comme plusieurs élus du Congrès - et même des proches du président - comptent eux aussi se faire entendre, l'affaire ne devrait pas s'arrêter là. Et au-delà de toutes les conséquences diplomatiques, voire économiques, elle pourrait aussi perturber la politique intérieure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.