Machrou3 Tounès boycotte les concertations des partis à propos du document de référence proposé par Elyès Fakhfakh    Trump dévoile la carte des Etats israélien et palestinien selon son plan de paix    ADIEU LINA BEN MHENNI…    Tunisie [ vidéo] :Tout savoir sur le coronavirus    Volleyball – Championnat de Tunisie : Un choc entre le CS Sfaxien et l'Etoile du Sahel    SOPAL se repositionne et change d'identité visuelle    En photos : Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de nescafé comedy show    Subventions et transferts sociaux en Tunisie … Petit budget pour grands besoins    Open d'Australie : Federer sauve sept balles de match et file en demi-finale    Tennis- Open d'Australie : Fin de la belle aventure d'Ons Jabeur aux quarts de finale    « Tunisia Star Pack 2020 » et « Tunisian Student Star Pack 2020 » : Ouverture des inscriptions par PACKTEC pour les concours    Malgré l'ampleur des dettes : Exploitation de nouveaux projets à la Rabta    Candidats aux postes ministériels : L'INLUCC prête à informer Fakhfakh de toute suspicion de corruption    Tunisie : Entrée en vigueur du décret interdisant l'utilisation des sacs en plastiques à partir du mois de Mars 2020    Nécessité de rétablir la confiance : Ennahdha dans des mauvais draps    Tunisie: Attachement d'Ennahdha à la participation de Qalb Tounes au gouvernement, justifications de Abdellatif Mekki    20 bourses d'études au Canada en Master et Doctorat    Les puissances mondiales ont jugé bon de l'écarter : La grande mascarade de la Conférence de Berlin… sans la Tunisie !    Djerba : Perturbation dans l'approvisionnement en eau potable à Ajim et Guellala    Elyès Fakhfakh s'est réuni avec un groupe d'activistes et d'universitaires dans le cadre de ses consultations    Ennnahdha n'est pas contente de Fakhfakh    Football : Programme des plus importants matchs de ce mardi 28 janvier 2020    Hand – CAN 2020 [Vidéo] : La défaite contre l'Egypte jette une ombre sur le public sportif    Merci Ons Jabeur juste pour ces belles images    8 blessés dans un accident de la route à Takelsa    Karim Koundi    Les entreprises tunisiennes innovantes dans les domaines de la ville et les territoires durables invitées à participer au « Challenge des 1000 »    Tunisie – Météo : Températures maximales comprises entre 16° et 21°C    Air France consolide ses vols sur Djerba et Tunis    Décès du sexologue Dr Hichem Cherif    Ligue 1 : Heythem Guirat dirigera le mach ES Tunis-CS Chebba    Ons Jabeur quitte l'Open d'Australie avec tous les honneurs !    Tunisie: Kaïs Saïed reçoit une invitation officielle à visiter les Emirats arabes unis    Algérie: Crash d'un avion militaire en Algérie    Le point sur l'épidémie au coronavirus : Mise à jour du 28-1-2020 à 08H00. L'épidémie s'emballe    La famille de La Presse en deuil Bady ben Naceur n'est plus : Adieu Bady, on t'aimait bien    Le 40e jour du décès du professeur Abdelwahab Mahjoub : Abdel, l'olivier…    Rencontre Tebboune-Erdogan : une équipe de sécurité canine turque inspecte la salle de conférence    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    « Kasr Essaada » : Une nouvelle œuvre et une autre expérience qui s'ajoutent aux expériences précédentes du jeune réalisateur, Nizar Saïdi    L'ancien joueur légendaire Kobe Bryant décédé    Tribune des lecteurs : Je pleure Tahar Labbassi et la Tunisie par Abdelaziz Gatri    Libye - Des pays signataires de l'accord de Berlin déversent armes, munitions et combattants attisant la guerre Sarraj - Hafter    Tunisie – Gafsa : Découverte d'une grande quantité de mines et de produits entrants dans la fabrication d'explosifs    Le sexagénaire, blessé par mine jeudi au mont Chaambi, succombe à ses blessures    Séisme en Turquie: Hausse du nombre des victimes à 20 morts et 1000 blessés    Les 101 tortues de l'atelier Driba 93, une magnifique exposition à découvrir à l'hôtel Dar El Jeld Tunis    Ahmed Laâjimi, le gagnant de la saison 5 de « NESCAFE COMEDY SHOW », et son « Faux profil » sur scène    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le terrorisme frappe au cœur de la capitale
Publié dans Le Temps le 30 - 10 - 2018

La terroriste morte sur le coup et huit policiers et un civil blessés
Vent de panique au centre-ville et arrestation d'un suspect qui aurait des liens avec l'attentat
Le Temps - La vigilance était bien de mise et le centre-ville de la capitale est toujours bien gardé, mais, personne ne peut jurer de rien, surtout qu'avec le terrorisme, on peut s'attendre à des frappes criminelles, partout et à tout moment. Cela s'est passé, dans les capitales des plus grandes puissances du monde, et le risque était permanent, aussi, en Tunisie, avec des kamikazes ayuant subi des lavages de cerveau, et embrigadés par les extrémistes.
L'acte était inattendu, surtout vu les circonstances, avec une manifestation de citoyens innocents qui demandaient justice pour la mort d'un jeune, à la suite d'une descente des services de douanes dans un entrepot de contrebande, dans leur localité.
Coïncidence, l'attentat a été perpétré au moment où le ministre de l'Intérieur devait répondre aux questions des députés concernant la « Chambre noire » dans son département. Il était revenu, rapidement à son département, afin de pouvoir superviser les opérations sécuritaires et de secours.
Une femme kamikaze d'une trentaine d'année et originaire du gouvernorat de Mahdia a profité de cette occasion, pour se faire exploser en plein centre-ville de Tunis, hier aux environs de 13H55 à l'avenue Habib Bourguiba devant le théâtre municipal de Tunis, a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sofiène Zaâg.
«Huit policiers et un civil ont été blessés à la suite de cet acte suicidaire», selon la même source.
Les blessés ont été transportés en urgence à un hôpital de la capitale.
Vent de panique
Un contrôle des effets personnels et des sacs des citoyens a été engagé, au niveau des rues ouvrant sur l'Avenue Habib Bourguiba, à Tunis, à la suite de l'attaque-suicide.
Un état de panique s'est emparé des citoyens, a relevé la journaliste de l'agence TAP, qui a relevé que la plupart des magasins et centres commerciaux situés sur l'Avenue Bourguiba ont été fermés.
Une paralysie totale du trafic sur les lignes du métro léger, passant par l'Avenue Bourguiba, a été enregistrée et un «laboratoire mobile» se trouvait sur les lieux.
Les militaires, sécuritaires et ambulanciers, présents sur les lieux, ont refusé de faire des déclarations.
Près d'une patrouille sécuritaire
L'explosion s'est produite à proximité d'une patrouille sécuritaire déployée près du Théâtre municipal, a indiqué un femme qui était témoin oculaire du lâche attentat. Une forte explosion a été entendue (...) deux policiers gisaient au sol, a-t-elle ajouté.
Elle a relevé qu'une femme d'âge moyen s'est fait exploser. Juste après l'explosion, les citoyens ont été dispersés et le périmètre a été bouclé, a-t-elle relevé.
Selon cette femme, l'attentat-suicide s'est produit juste après la fin d'un sit-in observé par la famille du jeune homme, décédé la semaine dernière, à Sidi Hassine (Séjoumi).
La femme est morte sur place, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Selon un communiqué du département, la kamikaze, 30 ans, n'est pas connue par les services de sécurité pour son radicalisme.
Selon un autre témoignage, la kamikaze aurait crié « Allahou Abkar », avant de commettre son forfait. Son nom serait Mouna Gebla, née en 1988, soit âgée d'une trentaine d'année et originaire de la délégation de Sidi Alouane (Gouvernorat de Mahdia). Elle n'est pas fichée par la police et n'était pas connue comme ayant des activités extrémistes.
Les unités sécuritaires ont, d'autre part, arrêté un suspect qui aurait des liens avec l'attentat, d'après Assabah online
Un attentat expérimental
L'expert en recherches sur les mouvements islamistes et analyste politique, Alaya Allani a expliqué à Assabah news que les cinq finalités de cet attentat terroriste confirment les mise-en-garde des médias américains qui affirment que le terrorisme s'est déplacé vers l'Afrique du nord.
La deuxième éventualité est que cette attaque pourrait être une réaction à l'élimination du terroriste Mourad Ghazlani, abattu par les forces sécuritaires, avec la possibilité que le mouvement Daech ou celui de « Jound Al Khilafa » (Les soldats du Khalifat) soient derrière cet attentat, comme il est possible qu'il soit l'œuvre d'autres mouvements extrémistes.
La troisième signification est que c'est la première fois, en Tunisie, qu'un attentat est commis par une femme portant le Hijab, surtout que les extrémistes savent qu'une femme fait, rarement, l'objet d'une fouille approfondie, sur la voie publique. Il affirme que l'attaque entre dans le cadre de la politique des «loups solitaires», avec la possibilité que de nouvelles attaques terroristes vont avoir lieu sous la même forme, au cours de la prochaine étape, ce qui nécessite d'améliorer l'efficacité des services de renseignements et de sécurité, parce que le terrorisme urbain réapparait, pour montrer que le terrorisme est toujours actif et qu'il est difficile de l'éradiquer.
L'analyste a, en outre, affirmé que cet attentat a l'allure d'une attaque expérimentale et qu'à première vue, elle avait été commise à l'aide d'une bombe et non d'une ceinture explosive, sinon elle aurait fait davantage de victimes, ce qui est le but de ces mouvements terroristes. Il a, dans ce sens, appelé les services de sécurité à ne pas baisser leur vigilance et à prendre en considération cette éventualité.
Par conséquent, il est, aussi, nécessaire, affirme-t-il, de réactualiser les bases de données sur le terrorisme, pour permettre aux forces sécuritaires et militaires qui ont démontré leur efficacité, de prendre les mesures nécessaires contre ce fléau.
L'UGTT condamne
Le secrétaire général de l'Union Générale Tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a été le premier à condamner, dans une déclaration aux médias, l'attentat-suicide.
Tabboubi a insisté, en marge de l'ouverture à Hammamet d'une rencontre syndicale organisée par le département de la femme, des jeunes travailleurs et des associations, sur l'impératif de faire preuve de vigilance, estimant que les tiraillements entre les partis politiques ont balisé la voie devant ces individus.
Il est impératif de faire preuve d'unité nationale et de traiter les causes qui ont généré ces tensions, a-t-il encore ajouté, soulignant que ce courant obscurantiste sera éradiqué grace à la force des institutions sécuritaires et à la volonté du peuple.
Les mouvements Nidaa Tounès et Ennahdha ont condamné, pour leur part, l'attentat, affirmant que le terrorisme n'a pas de place dans ce pays. Ils ont appelé les Tunisiens et les Tunisiennes à s'attacher à l'unité nationale, les pressant de porter main-forte aux forces sécuritaires et militaires, dans leur lutte contre l'extrémisme et le terrorisme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.