Tunisie – Comment le vote de 9alb Tounes a renversé la donne    Le président de la République Kais Saïed en visite inopinée à Ouardanine    Barça – Real Madrid : la date du Clasico connue    Vote pour déterminer qui des 4 candidats en lice remportera la Présidence du Parlement : L'opération est toujours en cours !    Rendez-vous avec la première du spectacle « Sûkûn » de Noômen Hamda, dernière création du Théâtre National Tunisien au Le 4ème Art !    Pour Zine El Abidine c'est sa première et son ultime qualité...    Un record du monde et une médaille d'or pour Raoua Tlili aux mondiaux de para-athlétisme de Dubaï 2019    L'ANETI, L'Agence Nationale pour l'Emploi et le Travail Indépendant, présente sa vision 2030    8 mille dinars la part de chaque Tunisien dans la dette publique en 2020    Tunisie: Liste définitive des candidats au poste de président de l'ARP    Un compromis aurait été conclu entre Ennahdha et Qalb Tounes pour que ce dernier vote en faveur de Rached Ghannouchi    Fayçal Tebbini ne votera pas pour Ghannouchi    Quelles indemnisations pour les retards de vol TUIfly ?    Un patient se jette du deuxième étage de l'hôpital de Jendouba    Les députés du PDL prêtent serment en petite communauté    Airbus présentera le « Futur de l'aviation » au Salon aéronautique de « Dubaï Airshow 2019 »    SONEDE : perturbation et coupure de l'eau courante à Nabeul    Finale de « The Pluri'Elles Pitch Competition » après les demi-finales de Béja, Tabarka et Le Kef    Tunisie [Vidéo]: Prestation collective de serment des députés effectuée dans la cacophonie    CAN 2021 (Qualifications) : Programme de ce mercredi    David Villa annonce sa retraite    Forum Esprit, 1ère édition le 20 novembre 2019 à école Esprit sis Pôle Technologique El Ghazela    Ligue 1 : un autre club suit le Club Africain pour collecter les dons    Etoile du Sahel-AGE élective : Aucun postulant à l'expiration de la date de dépôt des candidatures    Kais Saïed invité par le président turc Recep Tayyip Erdoğan à se rendre en Turquie    PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU : Un film de Céline SCIAMMA – Au cinéma à partir du 13 Novembre    Crise de la CPG : Masse salariale plus importante et production plus faible    Club Africain – Ooredoo Tunisie : le contrat de sponsoring prolongé    Présidence du parlement, le mouvement Echaab et le courant démocratique ne vont pas soutenir Ghannouchi    Températures relativement en hausse, aujourd'hui    A Gafsa, des munitions pour mitrailleuse VAL saisies    Ooredoo et le Club Africain : Un renouvellement de l'engagement gagnant-gagnant    Les cours s'arrêtent dans d'autres gouvernorats : Voir liste    Soutenons Aya Bouteraa, la Tunisienne finaliste de l'Arab Reading Challenge (vidéos)    Intox : La BCT ne lance pas de crypto-monnaie    Après le succès de la première édition, la Fondation Orange a choisi de renouveler en 2020, avec le soutien de l'Institut Français, le Prix Orange du Livre en Afrique.    Pour la première fois, les Africains peuvent voyager en moyenne, vers plus de 27 pays sans visa ou avec un visa à leur arrivée    La lettre poignante du fils de Chiraz Laatri : J'accuse    Palestine: Israël annonce l'assassinat d'un dirigeant du Jihad islamique à Gaza    Par Abdelaziz Gatri : Chassés de Raqqa et Dir Ezzour, « nos enfants » sont de retour    Démission ou limogeage, Chiraz Latiri répond    Crash d'un petit avion à la Soukra : Décès du pilote !    Aujourd'hui, c'est la journée internationale des célibataires    Le Transit de Mercure, phénomène rare observable ce lundi 11 septembre 2019    La Turquie va renvoyer, à partir de demain lundi, les daéchiens chez eux, y compris en Tunisie    Fête du Mouled 2019 : Quelque 12298 activités au programme en Tunisie    Exposition SHIFT, à mi-chemin entre bandes dessinées et récits de vie du 8 au 18 novembre à Central Tunis    Affaire Cactus Prod et Prod Caméléon: Le Contentieux de l'Etat saisit la Justice    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La récupération devient flagrante
Publié dans Le Temps le 19 - 12 - 2018

Ce jeudi 13 janvier 2011, à la veille de la journée historique de vendredi 14 janvier 2011, avec le couvre-feu instauré, tout le monde, dans le Grand Tunis, chargé de lourdes provisions, rentrait en hâte, chez eux, se mettre en sureté. Tout près, des jeunes tunisiens anonymes, cagoulés et à visage découvert, affrontaient avec des pierres et des projectiles divers, aux alentours du Parc Habib Thameur, en plein Centre-ville de la capitale, les policiers armés de fusils d'assaut de l'ancien régime, qui tiraient sur eux à bout portant.
C'était l'un des derniers carrés de ces jeunes tunisiens révoltés, sortis, spontanément, un peu partout en Tunisie, en cette fin de l'année 2010, combattre, à eux seuls, les mains nues, l'injustice et la tyrannie à travers leurs symboles représentés par la police et la gendarmerie.
En l'espace d'une vingtaine de jours, tout l'édifice qu'on croyait imprenable s'était écroulé.
Mais, voilà qu'aussitôt rassurés du départ forcé du maître des lieux, les charognards à l'affût se sont précipités de partout pour se partager les restes.
Au début cynique, la récupération de l'historique révolution tunisienne du 14 janvier 2011 par la nouvelle classe d'arrivistes est devenue, aujourd'hui, flagrante. L'un des plus grands bénéficiaires, le mouvement islamiste Ennahdha vient de le déclarer, ouvertement, prétendant dernièrement en être le ferment et le détonateur.
Ce mouvement ne pouvait pas s'attribuer une quelconque participation active. Ses leaders se la coulaient alors douce dans des hôtels et des résidences de standing à l'étranger, tandis que leurs troupes étaient emprisonnées, suite à des condamnations par la justice pour complot et atteinte à la sureté de l'Etat.
Ironie du sort ! Par ce renversement des valeurs fréquent dans l'histoire humaine, le président de la république, Béji Caïd Essebsi, à qui revient le mérite incontestable, en tant que premier ministre à l'époque, d'avoir canalisé pacifiquement le soulèvement populaire tunisien vers l'instauration d'un Etat démocratique, est aujourd'hui «diabolisé». Ce fut l'espace d'une année. On lui devait aussi l'endiguement de la tentation totalitaire montrée par Ennahdha, au lendemain de son triomphe dans les premières élections générales réellement démocratiques en Tunisie, organisées fin 2011.
Quoique totalitariste, Bourguiba avait néanmoins raison de se méfier de la démocratie formelle électoraliste se fondant sur la manipulation démagogique des peuples, mais à ces défauts, la démocratie tunisienne naissante, outre la dilapidation des richesses nationales, a su cultiver, avec un art particulier, l'immoralisme et la médisance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.