Baisse de 16% des indemnités accordées par les compagnies d'assurances, au premier semestre 2020    Abir Moussi organise une importante Conférence de presse autour des subtilités de la « pieuvre du terroriste » en Tunisie    Programme TV du mardi 22 septembre    Tunisie: Un nouveau décès et 19 infections au coronavirus à Gabès    Tunisie: Abir Moussi [vidéo]: Il est inadmissible que le Chef du gouvernement reçoive des représentants du bloc Al Karama quelques heures après "la marche des libres"    Saisie d'un million de dinars en devises près de la frontière tuniso-libyennes    Foire du Meuble, de l'Ameublement et de la Décoration au Palais des Expositions du Sahel du 24 septembre au 5 octobre 2020    Naissance annoncée d'un nouveau parti centriste    Tennis – Classement WTA : Ons Jabeur perd une place (35e)    Un nouveau décès à Sousse    Mercato : Un nouveau joueur algérien débarque au Club Africain    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Présentation de l'essai d'histoire "Wassila Bourguiba la main invisible" de Noureddine Dougui à la BNT    Une formation en ligne gratuite (MOOC) pour favoriser l'action citoyenne en Afrique francophone    Championnat d'Angleterre – 2e journée : les résultats complets    Grippe saisonnière : Ce croisement potentiel avec le coronavirus    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Rentrée culturelle de l'Institut Français de Tunisie : De belles rencontres au menu    Club Africain : Les sponsors alertés à cause d'une saisie sur les comptes de l'équipe    CONDOLEANCES    Tunisie: CTN: Des modifications apportées aux départs à bord du car-ferry « Carthage »    Covid-19 : Habib Ammar appelle les banques à débloquer les crédits de soutien au secteur touristique    L'EST remporte la supercoupe après le championnat : La culture de la performance    Handball | Affaire rocambolesque du match CSH –CSM : Le coronavirus est passé par là !    Le SAMU débordé par les appels, ‘' Le 190 n'est pas un numéro vert''    Après l'annonce de Abdessalem Saidani de se retirer de la Présidence du CAB : Que faire ?    CONDOLEANCES : Hassan JLASSI JALLALI    Prix littéraires « COMAR d'OR » : Annonce des résultats aux lauréats, aujourd'hui, au ministère de la Culture    L'ambassadeur d'Arabie Saoudite à Tunis reçu au ministère de la Défense    Par le polytechnicien Hazem Bouzaiane : Quelle couleur nous va...?    La lenteur administrative est pointée par les entreprises, selon l'ITECQ    ITCEQ : le taux d'intérêt est la principale contrainte du financement bancaire    Ooredoo Tunisie | Visite au gouvernorat de Béja    Covid-19 : La Tunisie reçoit un don coréen de 27 300 tests rapides    Météo : Temps partiellement nuageux sur la plupart des régions    Dernière minute – Coronavirus : 5 nouveaux décès et 528 nouvelles contaminations, le 21 septembre    Deux morts et d'importants dégâts    Le parti du président Aoun propose un compromis    Manifestations millénaires à Bangkok    Nabil Naoum : L'Eclipse et autres nouvelles, De l'importance des menus plaisirs    Lancement du projet "Musées pour Tous" au musée archéologique de Sousse    ZAAMA: Un programme de débats télévisés qui transmet les voix des jeunes tunisiens    Exposition "Arkan" du calligraphe Meen One : vernissage officiel le 7 octobre à la Maison de Tunisie à Paris    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    Ammar Mahjoubi: pourquoi le mot manichéisme a-t-il une connotation péjorative ?    Mohamed Larbi Bouguerra: -Deal- du Siècle ou cynisme ehonté ?    La Russie salut la décision libyenne de reprendre le commerce du pétrole    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'appel du Sahara!
Publié dans Le Temps le 20 - 12 - 2018

Le Sud tunisien avec plus de 11.000 lits ne cesse d'attirer un nombre important de touristes malgré le nombre très réduit d'avions mis à la disposition des hôteliers. La diversité des paysages, des cultures et des habitats traditionnels dans ces régions sahariennes explique l'importance de cette forme de tourisme.
A l'instar du balnéaire, le tourisme saharien vit actuellement au rythme d'une nette reprise comme l'atteste l'augmentation du nombre des entrées de 30% de janvier à septembre à Kébili et à Tozeur. Les hôteliers se préparent pour accueillir leurs touristes. L'administration bouge et réitéré son engagement à soutenir toutes les manifestations culturelles en vue de leur garantir les meilleures conditions de déroulement et de réussite,notamment le Festival des oasis de Tozeur et le Festival du Sahara de Douz. Nul doute que ces événements boosteront l'activité touristique à Kébili et Tozeur.
Le Ministre du tourisme René Trabelsi a souligné lors de sa dernière visite à Tataouine "l'importance du tourisme saharienet son rôle dans la réalisation des objectifs de développement et d'investissement dans la région, précisant que l'organisation des festivals engendre certes des retombées économiques directes, reflétées par le budget de l'événement, et des retombées indirectes dans différents autres secteurs.
Les bénéfices en termes de communication et d'image sont énormes et contribuent au développement touristique du Sud et du tourisme saharien, en particulier. L'organisation de ces festivals contribue, en effet, à la valorisation de l'image de ce produit saharien, et donc au développement de l'attractivité touristique du Sud. Ces manifestations sahariennes permettent de remplir les hôtels et l'atténuation des effets de la saisonnalité du tourisme, ainsi qu'un étalement de la saison touristique. Les paysages du Sud sont plus beaux que ceux de Marrakech. Le tourisme saharien est, en effet, un secteur porteur et pourrait jouer facilement le rôle d'une véritable locomotive de développement économique et social dans la région".
Il est vrai que ces festivals sont de nature à booster le tourisme saharien. Tous les hôtels affichent complets. Le taux d'occupation dépasse les 100%. Pas de lits disponibles durant cette semaine. Une vraie métamorphose touristique pour une cité en berne depuis des mois.Les commerces sont pris d'assaut par des centaines de touristes qui font leurs emplettes.
Interrogé, un commerçant de dattes indique que la quasi-totalité des touristes font halte à Degueche et Nafta pour faire leurs emplettes. A partir de Metlaoui, plus nous avançons, plus la majestueuse ville de Tozeur dévoile ses charmes et ses oasis. Déjà les prémices de la fraîcheur et du beau temps s'annoncent.
Lotfi Rahmouni, expert en patrimoine, souligne que "le tourisme dans le Sud permet aux régions sahariennes déshéritées de trouverune solution à leurs problèmes économiques, tout en préservant leur patrimoine culturel et naturel"
Pour Hakim, «c'est le troisième week-end de suite que le site enregistre une affluence record. Les hôtels affichent complet. Les restaurants et les cafés sont bondés de monde». Les randonneurs sont armés d'appareils photo pour immortaliser les sites de la ville. «La nature a merveilleusement bien fait les choses"
Nedra ne rate pas le Sud en hiver "je viens pour me ressourcer et m'oxygéner les poumons", dit-elle. Ahmed, un agent de voyage estime que le Sud offre un paysage touristique fabuleux, de plus en plus sollicité par des touristes étrangers, achetant leurs packages de TO également étrangers. Mais bien que le produit saharien soit prisé, il demeure insuffisamment exploité. Les atouts dont dispose ce Sud, réputé pour ses traditions séculaires en matière d'hospitalité, ne manquent pourtant pas"
Bref, le Sud tunisien est une région stratégiquement importante pour un tourisme durable qui permet le passage d'un tourisme balnéaire, basé sur un seul produit, au tourisme saharien développantde multiplessous-produits et valorisant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.