Bundesliga : Didier Deschamps critique le huis-clos    Hong Kong tente de rassurer les investisseurs étrangers    Six quartiers de Bagdad reconfinés    Dahmen, Ben Hassen et Dagdoug rempilent jusqu'au 30 juin 2023    Bac 2020… Limite de 12 élèves par salle    La Tunisie et la France sur la même longueur d'onde au sujet de la Libye    Création sous peu d'une agence de gestion des biens confisqués    Actes criminels ou accidents ?    Dix personnalités et la relance culturelle    Le long parcours d'un auteur prolifique    "je ne suis pas d'ici, pas d'ailleurs non plus… »    ICheck.tn pour virer les fake news    Tunisie [vidéo] : Les agriculteurs à Jendouba protestent    Des manifestants bloquent le train de phosphate à Menzel Bouzaiane    Les hommes sont plus créatifs que les femmes, selon Samir Agrebi    Tunisie Telecom dévoile les gagnants du "Grand Jeu Marbou7a"    ESET découvre l'utilisation de Gmail comme C&C par le groupe de cyberespionnage Turla (également appelé Snake)    Les marques Tunisiennes de produits laitiers et les médias sociaux : Délice numéro 1 sur le Web en Avril 2020    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 27 mai à 11H00    Tunisie: Elyès Fakhfekh réitère son hommage aux acquis de la lutte contre le Covid-19 dans le pays    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Kaspersky milite pour mettre fin aux cyberattaques contre les organismes de santé    Allocution de Kais Saied dans un paysage politique complexe et fragmenté Des vœux, des messages et des lignes rouges !    Accident mortel à Jendouba    Le CSS s'apprête à reprendre : Ce sera le 4 juin…    EST | Nouveaux règlements du quota des joueurs Nord-africains : Le syndrome algérien !    A cause de l'alcool, Mekki n'est pas allé à Kairouan    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Les Showrooms d'Economic Auto de nouveau ouverts jusqu'à 17h    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Francesca Bellino, journaliste et romancière, à La Presse : «Inventer de nouveaux espaces où la diversité peut coexister»    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    CAB | Infrastructure sportive : Ça grogne !    Etoile du Sahel : la date de reprise des entraînements fixée    Le conflit israélo-palestinien est-il condamné à s'éterniser ?    CONDOLEANCES : Med Moncef ZBOUNA    MEMOIRE : Mama Sia Hadjja Aroussia SOULA LIMAM    La Banque Zitouna recrute plusieurs profils    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Tunisie: Le principe de la prise en charge du coût de l'hébergement par les personnes mises en quarantaine,retenu    Tunisie – Environnement: Amélioration de la qualité de l'air de 40%    Pour L'UGTT, il faut en finir avec la précarité    Football : Le technicien tunisien Nabil Kouki donnerait la priorité à l'ES Sétif    Tunisie – Météo : Températures stationnaires    Conversation téléphonique entre Kais Saïed et Faïez Sarraj    Palestine : aux origines étaient les Philistins    VIDEO : Korchide explique la gravité de la prise de la base militaire d'Al Watya par les turcs sur la sécurité nationale tunisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La culture, en arme puissante contre le Covid-19
Publié dans Le Temps le 07 - 04 - 2020

C'est le hasard du calendrier qui a fait que nous apprenons la douloureuse disparition de notre illustre compatriote Leila Menchari, terrassée à l'âge de 93 ans par ce maudit virus, le jour même où nous nous remémorons la disparition d'un de nos plus grand poète Ouled Ahmed !
Mais c'est aussi l'occasion de penser, même rien qu'un peu, au milieu de cette tragédie pandémique, que notre culture et nos artistes ne doivent pas être oubliés. C'est le moment de se rappeler qu'ils nous ont tellement donnés !
C'est vrai que la culture et les artistes ne représentent pas une priorité aujourd'hui pour certains. Il y en même qui se sont sentis intelligent pour demander qu'on consacre le budget du ministère de la culture (et celui des sports aussi) pour la lutte contre le Coronavirus. Heureusement qu'il n'en est rien. Au contraire, la nouvelle ministre de la culture, Chiraz Laatiri, se démène pour préserver et développer encore plus les ressources consacrées à la culture et aux artistes. Plusieurs initiatives sont en cours de développement dans ce sens.
L'apport en notoriété et en prestige qu'une grande artiste comme Leila Menchari, et avant elle, Azzedine Alaïa et tant d'autres artistes, est immense et en tout cas impossible à chiffrer. Malheureusement, dans notre système, et malgré le rôle important de l'Etat, nos artistes, toutes spécialités confondues, ont toujours été délaissés. La nouvelle ministre travaille maintenant, en 2020, à la mise en œuvre du "statut de l'artiste", 64 ans après l'indépendance. Très souvent, et nous l'avons vécu plusieurs fois, on ne se rappelle de l'état d'un des artistes que quand il est sur le lit de la mort. Plusieurs fois, il a fallu que le ministre des affaires culturelles se démène pour garantir les derniers soins pour tel ou tel artiste, malade et sans aucune couverture sociale.
Nous luttons aujourd'hui avec toutes nos forces contre la pandémie du Coronavirus. Ce qui fait notre fierté et augmente notre espoir de succès dans cette lutte, c'est cette culture particulière qui cimente nos individualités éparses et qui en fait une communauté. Or, ces sont les artistes qui sont l'âme de la communauté. Ils l'expriment, lui donnent corps. Dans un tableau d'Ali Ben Salem, dans une pièce de théâtre de Taoufik Jebali, dans une chanson d'Amina Fakhet, dans un film de Nouri Bouzid, et dans une multitude d'autres expressions qui nous unissent et nous définissent !
Même nos travers, même nos bas instincts et nos démons, qui existent en nous comme ils existent partout dans toute l'humanité, nous ne pouvons les combattre et les surmonter qu'à travers la culture et à travers les artistes. Nous découvrons en nous, chez nos concitoyens, chaque jour qui passe en combat contre la pandémie, des côtés obscurs, noirs et honteux. Comme ces énergumènes qui refusent aux morts de la pandémie un bout de terre pour dernière demeure, ou ces charlatans qui appellent les gens à braver le couvre-feu, ou ces commerçants de la mort qui veulent s'enrichir sur nos dos en cet instant douloureux. Ces démons-là, ces travers-là, nous ne pouvons le combattre à court et long terme qu'à travers la culture. Nos artistes peuvent et doivent, par leurs œuvres éclairer nos consciences et nous armer contre nos démons.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.