Tunisie – Fakhfakh resserre les rangs de sa coalition    Mekki : Bienvenue aux Algériens dès aujourd'hui    Tunisie – Crise gouvernementale : Que stipule l'article 99 de la constitution que Kaïs Saïed veut utiliser pour reprendre les choses en mains ?    Tunisie – Désignation d'un nouveau gouverneur à Kébili    La France rend les crânes de 24 combattants de l'indépendance à l'Algérie    Un obus de guerre déterré à Bizerte    Coopération entre l'Inde et la Tunisie en matière d'Energies renouvelables    La Turquie commence le procès des 20 Saoudiens pour le meurtre de Khashoggi    Lancement du guide méthodologique de l'inspecteur administratif et financier en Tunisie    Fatah et Hamas «unis», l'exception qui confirme la règle    L'Etoile du Sahel au fond du gouffre    Le transport et la logistique et le développement IT, les secteurs porteurs de demain    Hausse de l'encours de la dette publique de 4%    30 projets déclarés au premier semestre de 2020 pour un investissement global de près de 1,3 milliard de dinars    CMF : OPA Obligatoire sur les actions de « HEXABYTE    65 analyses négatives à Médenine    «La grande majorité de mes textes fait la part belle aux femmes»    Visas pour Cinéma : l'exploitation non commerciale à 7 films    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 3 juillet à 11H00    Covid-19 | Ouverture des frontières : Pas de tests RT-PCR pour les voyageurs revenant en Tunisie, en cas d'empêchement justifié    DECES : Zohra Bent Mohamed Akrout    DECATHLON Tunisie : L'enseigne sportive utile...Avant, pendant et après la crise du Covid-19    Transport : A cause de la mauvaise qualité de ses navires, la Tunisie figure sur la liste noire de Paris MoU    CONDOLEANCES    MEMOIRE : Abdallah HABIBI    Jean Castex nommé Premier ministre français    Russie, réforme de la Constitution : Vladimir Poutine peut rester au pouvoir jusqu'en 2036    Abdelaziz Kacem - 3 juillet 2013 : Le jour où tout a basculé    151 analyses négatives à la prison El Dir au Kef    Un nouveau Premier ministre Français sera nommé dans 3 heures    Mohamed Moez Belhassine nommé nouveau Directeur général de l'ONTT    Programme TV du vendredi 03 juillet    Voiture électrique : Déploiement à grande échelle    Lecture dans l'oeuvre romanesque de John Steinbeck à la Maison du Roman    Le producteur Tunisien Tarak Ben Ammar nouveau membre du comité exécutif de l'Academy des Oscars    Mini-football | Coupe de Tunisie – Huitièmes de finale : Siliana est tombée    Le bureau des Nations Unies s'engage à poursuivre son appui à la Tunisie dans sa lutte contre le coronavirus    Tennis | Tournois nationaux : Un circuit d'été    Météo | Températures en hausse avec un vent de sirocco    Adoption de la version finale du projet de la loi sur la protection des forces de sécurité intérieure et de la douane    Un conseil des ministres adopte plusieurs textes législatifs    Transfert : Hamdi Nagguez signe pour 3 ans à l'Espérance de Tunis    La Ligue des champions en Espagne sera diffusée sur Movistar+ jusqu'en 2024    385 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Tarak Ben AMMAR votera aux prochains Oscars    Cin'étoiles d'été : Projections de films récents par l'IFT à Tunis, Sousse et Sfax (Programme)    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le grand poète francophone Salah Stétié n'est plus
Publié dans Le Temps le 22 - 05 - 2020

Le poète libanais francophone Salah Stétié est décédé à l'âge de 91 ans, ce mercredi 20 mai à Paris, laissant derrière lui une œuvre monumentale de 250 ouvrages, manuscrits, peintures, dessins, photographies et sculptures exposés au musée Paul Valéry à Sète.
Né dans une famille de la bourgeoisie sunnite, le 28 décembre 1929, à Beyrouth, à l'époque du mandat français sur le Liban, Salah Stétié, dont le père était poète en langue arabe, a choisi d'écrire en français. Il a reçu le Grand Prix de la Francophonie décerné par l'Académie française en 1995 pour l'ensemble de son œuvre. Il avait été fait grand officier de la Légion d'honneur en 2015.
Il a été lié à un grand nombre d'écrivains du XXe siècle, dont Pierre Jean Jouve, Henri Michaux, René Char ou Yves Bonnefoy. Parallèlement, il a mené une carrière diplomatique: il fut, tour à tour, ancien ambassadeur du Liban, notamment aux Pays-Bas et au Maroc, représentant de son pays à l'Unesco à Paris et directeur des affaires politiques et secrétaire général du ministère libanais des Affaires étrangères. Ce fut un homme qui a œuvré pour la paix dans le monde et la fraternité entre les hommes. Voici quelques vers de son poème intitulé « Paix » :
La paix je la demande à ceux qui peuvent la donner/ Comme si elle était leur propriété leur chose/ Elle qui n'est pas colombe qui n'est pas tourterelle à nous ravir/Mais simple objet du cœur régulier/ Mots partagés et partageables entre les hommes/ Pour dire la faim la soif le pain la poésie/ La pluie dans le regard de ceux qui s'aiment…
Personnellement, j'ai eu l'honneur de rencontrer ce grand poète lors de son passage en Tunisie dans le cadre du Festival de Poésie, « Vives Voix », dont il était président d'honneur, organisé pour la première fois, à Sidi Bou Saïd en mai 2014 où avaient participé une pléiade de poètes, musiciens et conteurs venus de quatorze pays. A cette occasion, il avait prononcé une courte allocution dans laquelle il a remercié les organisateurs de leur hospitalité chaleureuse. « Je suis très heureux, disait-il, d'être à Sidi Bou Saïd pour ce festival de poésie, c'est l'occasion de la sensibilité, de l'imagination et de la langue qui s'offre aux poètes, hommes et femmes, et une invitation à la création, dans ce magnifique cadre méditerranéen. » Sa vie était, en théorie comme en pratique, le lieu d'une interaction créatrice entre deux cultures ouvertes l'une sur l'autre, à savoir l'Orient et l'Occident.
Avec la disparition de Salah Stétié, l'une des grandes figures de la poésie francophone contemporaine et homme de tolérance et d'ouverture, la Francophonie a perdu un grand esprit érudit et humaniste. Paix à son âme !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.