Que de mystifications hors-propos !!!    Fonction publique | Taboubi appelle le gouvernement à verser la 3ème tranche de l'augmentation salariale    Le torchon brûle entre Athènes et Ankara    Les Libanais réclament le départ de la classe politique tout entière    EST-CSS    4 nouveaux cas locaux à Sousse    Tunisie: Deux nouvelles infectées importées au coronavirus et 09 guérisons à Monastir    Le bloc "Al Watania" plaide pour un gouvernement non-partisan    Un huis clos féminin    Un Orient meurtri    MAHMOUD DARWICH, la Palestine et les terres spoliées...    La Bourse de Tunis clôture mercredi dans le vert    Ligue des Champions (Quarts): Atalanta-Paris SG, les compos probables    Tunisie : Noureddine Taboubi annonce la date du versement de la troisième tranche des augmentations salariales dans la fonction publique    Tunisie : Le FTDES dévoile les chiffres des protestations sociales    BCT : Baisse des crédits d'investissement industriels en raison de la dégradation du climat des affaires    Ligue 2 (Paly-out) : les matches programmés entre le 1er et le 8 septembre    BCT : Hausse de la masse salariale de l'administration 13,5% en 2019    Djerba : Prochainement un forum sur le tourisme médical    CTN : Les nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur à partir du 15 août    Forum International des objectifs de développement durable du point de vue genre | Priorités de la Tunisie post-COVID-19 : Réviser les priorités à la lumière de la Covid-19    Agression présumée d'une avocate : Les robes noires en colère    Gouvernement de compétences indépendantes : l'UGTT commente    Tunisie: 600 millions de dinars de manque à gagner pour la SNCFT    Salon International de la Bande Dessinée de Tazarka 2020: 24e édition digitale du 13 au 16 Août    CSS : Changements en vue !    Economie tunisienne : Le diagnostic de Marouane El Abassi    CONDOLEANCES : Ali RAHALI    Tunisie : Les handballeurs reprendront ce samedi    CAB : Se donner à fond...    JSK : Sur la même lancée    « Sahriyet été 2020 à Hammamet » | Spectacle «Lamis» de Abderrahmane Ayadi : Toujours aussi authentique...    A l'espace INART à Hammamet : Rendez-vous éclectiques    Tunisair : Nécessité de mise en place d'un plan de sauvetage    Programme TV du mercredi 12 août    Réduction du déficit commercial de 3596,7 MD    Forum international sur les objectifs de développement durable    Prix Zoubeida Bchir 2019 : Quatre œuvres lauréates dont un roman en français    Radio : Hommage à l'œuvre de Mokhtar Hachicha    Météo : températures en hausse    Frappes israéliennes sur Gaza    Hichem Mechichi poursuit ses consultations, ce mercredi, avec cinq Blocs parlementaires dont le PDL    La cimenterie d'Om El Klil, symbole de mauvaise gestion et de corruption, selon Taboubi    Drame sans précédent pour une ONG française    Migration irrégulière : La chasse aux passeurs est lancée    Poutine : La Russie a développé le 1er vaccin contre le Covid-19    Le nombre de cas confirmés dans le monde dépasse les 20 millions    Liban | Le premier ministre annonce la démission du gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fatah et Hamas «unis», l'exception qui confirme la règle
Publié dans Le Temps le 03 - 07 - 2020

Les frères ennemis palestiniens du Fatah et du Hamas se sont engagés hier à l'»unité» contre le projet israélien d'annexion de pans de la Cisjordanie occupée, après plus d'une décennie de divisions intestines.
Lors d'une rare conférence de presse conjointe, le Fatah laïc et le Hamas islamiste, respectivement au pouvoir en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ont assuré vouloir ouvrir «une nouvelle page».
«Nous mettrons en place tous les mécanismes pour assurer l'unité nationale» contre le projet israélien, a affirmé le secrétaire général du Fatah, Jibril Rajoub, disant vouloir s'exprimer «d'une seule et même voix».
Saleh al-Arouri, cadre du Hamas qui s'exprimait en visioconférence depuis Beyrouth, a de son côté assuré que «la direction du Hamas est pour le consensus national».
«Cette conférence de presse conjointe est d'ailleurs une opportunité pour entamer une nouvelle étape au service de notre peuple en ces moments périlleux», a-t-il estimé.
La dernière rencontre connue entre le Hamas et le Fatah remontait à janvier 2020.
Les deux formations sont à couteaux tirés depuis 2007, année où le Hamas a pris le contrôle de la bande de Gaza au terme d'une quasi guerre civile, un an après avoir remporté les législatives. Depuis, tous les efforts de réconciliation ont échoué.
Mais le projet d'Israël, qui souhaite annexer ses colonies et la vallée du Jourdain en Cisjordanie --un territoire palestinien qu'il occupe depuis 1967-- semble avoir fait bouger les lignes.
Pour l'analyste palestinien Ghassan al-Khatib, les deux formations considèrent que le projet d'annexion est «très dangereux et «assez important pour mettre de côté leurs différences».
L'annexion de pans de la Cisjordanie est prévue par le plan américain pour le Proche-Orient, rejeté en bloc par les Palestiniens dès sa présentation fin janvier.
Le texte prévoit aussi la création d'un Etat palestinien démilitarisé sur un territoire restreint avec la Cisjordanie et la bande de Gaza, distantes d'une cinquantaine de km, reliées par un corridor.
Le Hamas avait appelé mi-juin le peuple palestinien à «confronter le projet d'annexion par la résistance sous toutes ses formes» et «à transformer cette épreuve en opportunité pour remettre le projet palestinien sur les rails».
«Il n'y a pas de place pour un monopole, l'exclusion où la domination au sein du leadership palestinien», avait affirmé un haut responsable du mouvement islamiste.
Côté israélien, le Premier ministre Benjamin Netanyahu multiplie les consultations avec des responsables américains et le gotha sécuritaire sur son projet d'annexion, lui qui avait jugé comme étant une «opportunité historique» le plan de son proche allié, le président américain Donald Trump.
D'après l'accord de gouvernement d'union signé ce printemps, Israël peut en principe se prononcer sur la mise en œuvre du plan Trump. M. Netanyahu a rencontré cette semaine à Al-Qods Avi Berkowitz, conseiller spécial de Donald Trump, et David Friedman, ambassadeur américain en Israël, et «poursuit ses discussions avec les Américains», mais aussi avec de hauts responsables militaires et du renseignement, selon ses services. La question qui occupe donc de nombreux observateurs est de savoir si le Premier ministre optera pour une approche maximaliste avec le rattachement à Israël de la vallée du Jourdain et d'une centaine de colonies, ou une approche minimaliste en visant une poignée de colonies.
Il pourrait aussi reporter son projet, mais tout en sachant qu'il bénéficie d'une «fenêtre» de tir de quelques mois car une victoire en novembre à la présidentielle américaine du démocrate Joe Biden, hostile à l'annexion, pourrait anéantir l'appui américain au plan d'annexion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.