Tunisie-Rafik Abdessalam : " Voilà ce qu'il faut faire maintenant »    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    Football : Où regarder les matches de vendredi ?    Ennahdha hausse le ton et tire à boulets rouges sur Kaïs Saïed    Infos Bourse – La STIP fait accroitre fortement ses bénéfices    Le Mondial des Clubs exclusivement sur cette chaîne …    Examen en conseil des ministres de projets de décrets à caractère économique    France : Nouvelles conditions d'accès depuis la Tunisie    Tunisie – Saïed : Bientôt l'annonce des mesures qu'attend le peuple    Kaïs Saïed et Noureddine Taboubi rattrapés par la réalité socioéconomique du pays    La Tunisie présente une plateforme géospatiale pour une évaluation des informations alimentaires    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    FIFA Arab Cup – EN : Deux formations probables contre la Syrie !    CTN | Report de la desserte Tunis-Gênes du vendredi 3 décembre au samedi 4 décembre 2021    Les OGM : un ancien débat toujours d'actualité    Libye-Présidentielle : Seïf al-Islam Kadhafi revient dans la course électorale    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    Noureddine Ben Ticha : La situation actuelle nécessite une certaine rapidité    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    " Vues sur les arts" 2021 : Retour sur le cinéma de la nouvelle vague à l'ouverture    Tunisie : Najla Bouden rencontre Arnaud Peral    Productivité : Une centaine d'entreprises tunisiennes ont bénéficié du projet Kaizen    IACE : Tayeb Bayahi demande à la chef du gouvernement de soutenir les entreprises    Décès du photographe Mokdad Chaouachi    Ligue 2 : désignation des arbitres de la 4e journée    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Tébourba submergée par les ordures : Appel à la dissolution du conseil municipal    Twitter interdit le partage des photos et vidéos sans le consentement du propriétaire    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    Riadh Daghfous: La vaccination des enfants dans la balance    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Météo | Temps hivernal à partir de ce jeudi soir    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Coronavirus Amine Slim : Pas de restrictions de déplacement pour le moment    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'impératif du bon usage
Publié dans Le Temps le 09 - 07 - 2020

La loi révolutionnaire sur l'économie sociale et solidaire « ESS » vient d'entrer en vigueur après sa publication au journal officiel de la république tunisienne le 3 juillet courant. Soit, deux semaines après son adoption par l'ARP. Une loi proposée par l'UGTT et qui vise à répondre aux besoins de la population vulnérable, créer des emplois et améliorer la qualité de vie des citoyens, dans une perspective d'insertion et d'une plus grande cohésion sociale. Il faut dire que cette loi a été approuvée presque à l'unanimité par les députés, laissant pour une fois de côté leurs chicanes et calculs politiques. Encore faut-il en faire bon usage...
Il faut dire que la notion de l'ESS a le vent en poupe un peu partout dans le monde, notamment en Europe. En France, rien qu'en 2015 l'ESS a généré 2,37 millions de salariés pour 221 325 structures labellisées ESS. Elle représente 10,5% de l'emploi total, 13,9% des emplois privés et 15% de l'emploi des femmes.
Chez nous les autorités souhaitent faire de ce nouveau modèle entrepreneurial, une planche de salut à même de faire face à l'explosion du taux de chômage et de la pauvreté, qui plus est aujourd'hui après la crise sanitaire. Néanmoins, la réussite de ce projet social qui s'inscrit dans le cadre du plan quinquennal 2016-2020 est tributaire d'un certain nombre de préalables, d'ordres, organisationnel, fonctionnel et financier.
Selon DhekraelHidri Experte en Entreprenariat Social et en Genre, « les entreprises de l'ESS qui seront nées vont suivre un modèle économique bien spécifique qui se caractérise principalement par une capacité considérable d'autofinancement, une rentabilité limitée et une réinjection majoritaire des excédents dans le capital de l'entreprise sous forme d'un compte de réserve obligatoire, et qui est plafonné à 50% du capital de création.
L'objectif de ce modèle économique est de recréer du lien social dans les échanges marchands, en introduisant notamment des rapports de réciprocité entre les individus, et d'agir pour le développement local dans une logique de proximité entre les individus, les organisations privées et les organismes publics ».
En effet et par définition : L'Economie Sociale et Solidaire regroupe l'ensemble des structures économiques dont le statut, l'organisation, le fonctionnement et l'activité sont basés sur les principes de la solidarité, de l'équité et de l'utilité sociale. Ces structures ont notamment pour objectif de favoriser la création d'emplois dans une perspective d'insertion et/ou réinsertion, ainsi qu'une plus grande cohésion sociale.
Principalement constituées en associations, mutuelles, coopératives ou fondations, les entreprises de l'ESS adoptent des dispositifs de gestion et décision participatifs et démocratiques, avec encadrement strict de l'utilisation des résultats financiers (pas de profit personnel, réinvestissement des bénéfices).
La mise en place des bases de l'économie sociale et solidaire est l'un des défis à relever par le gouvernement, qui devra mettre en place un environnement favorable au développement des initiatives de l'ESS et assurer l'accompagnement et le financement requis pour réaliser les objectifs escomptés par ce nouveau modèle économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.