''Il n'y a plus de personnalités charismatiques''    Classement des marques les plus puissantes au monde en 2020 : Apple 1er, Samsung 5ème    Tunisie: Le nombre de décès liés au Covid-19 atteint 140 à Sousse    Le PDL s'insurge contre la création d'un organisme fictif à l'ARP    Ouverture des candidatures pour le Prix Zoubeida Bchir des écrits féminins tunisiens    Dhafer El Abidine tête d'affiche dans "Bloodline", un film de vampires arabe exclusivement en ligne sur Shahid VIP    Un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et la Tunisie    Loi de finances rectificative : besoin d'alternatives, et en urgence    CONDOLEANCES    DECES : Brahim HAJJI    Ventes de smartphones : Samsung redevient numéro un mondial    Il faut faire preuve de plus d'audace pour la LF 2021, déclare Tarek Cherif    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 30 octobre 2020 à 11H00    Foot-Europe: le programme du jour    Fadhel Moussa - Lutter contre les troubles sociaux: Tirer les leçons du passé historique    Electrostar : Un chiffre d'affaires en baisse de 27% (30 09 2020)    SNCFT : Changement de la programmation des dessertes des trains sur la ligne de la Banlieue-Sud de Tunis    Covid-19 | Sfax: Aucun cas décès depuis 18 jours    Hakim Ben Hammouda, expert et spécialiste en économie, ancien ministre des Finances, à La Presse : « Seul un état d'urgence économique pourra sauver les institutions de l'Etat »    Tunisie : Avancement de 60 % des travaux d'aménagement du village artisanal à Kébili    La poésie en questions | Le prisme des philosophes I    Film «Lettres du continent» des Studios Kabako : Et la danse dans tout ça !    Les cours reprennent normalement lundi dans les écoles françaises    Contrebande | Des oiseaux rares et menacés d'extinction saisis à Tabarka    C'est une situation de faillite    Le port du masque en voiture est nécessaire sinon obligatoire pour plus de 2 personnes    Volleyball | La nouvelle saison démarrera en décembre !    Cyclisme | Championnat du Monde Mountain bike en Turquie : Habouria classé 37e    NEWS | L'incroyable série de Jamel Kcharem !    Paris SG : Neymar touché aux adducteurs    Tunisie : Le parlement condamne l'attaque de Nice : " Cet acte ne représente ni les tunisiens ni les musulmans en général "    Décès de Bouali Mbarki, Secrétaire général adjoint de l'UGTT    Ligue des champions d'Afrique 2019-2020 : la finale reportée (CAF)    Bouali Mbarki n'est plus    Météo: Prévisions pour vendredi 30 octobre 2020    Le terroriste de Nice est arrivé à Lampedusa fin septembre    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    DE PARTOUT...DE PARTOUT...    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux morts et d'importants dégâts
Publié dans Le Temps le 21 - 09 - 2020

La Grèce compte deux morts, au moins un disparu et de nombreux dégâts après avoir été touchée par un «cyclone méditerranéen», un phénomène rare pour la région, caractérisé par de violentes rafales et de fortes précipitations.
Baptisé Ianos, cet ouragan ayant «des caractéristiques tropicales» selon des scientifiques, a frappé surtout la Thessalie, la grande plaine du pays et la ville de Karditsa, à 300 kilomètres dans le Nord d'Athènes.
Un homme sexagénaire a été retrouvé mort hier dans une bergerie près de Karditsa. Dans la ville proche de Farsala, les pompiers ont également découvert une femme sexagénaire morte dans sa maison inondée.
A Mouzaki, une ville avoisinante, une femme, âgée de 40 ans, est portée disparue après que sa voiture a été emportée par la rivière Pamissos.
Karditsa et d'autres villes de la région ont subi des coupures d'électricité et d'eau et ont été frappées par des chutes d'arbres et envahies par des torrents de boue.
Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a exprimé sur son Twitter ses «condoléances» pour la perte des vies et appelé ses concitoyens à «être vigilants».
Il a promis que toutes les régions frappées allaient bénéficier «du soutien» de l'Etat.
Le niveau des eaux est monté d'un mètre à Karditsa en raison de fortes précipitations ayant atteint 250mm/h, selon le météorologue Kostas Lagouvardos.
De nombreux bâtiments, logements, magasins et entrepôts ont été dévastés, et les pompiers ont été appelés hier à secourir de centaines de personnes dont les maisons ont été inondées.
Ils ont jusqu'ici effectué 500 opérations de sauvetage, selon leur service.
Le réseau routier et ferroviaire a subi d'importants dégâts, particulièrement en Thessalie.
Le cyclone se dirigeait samedi vers le sud du pays, dans le Péloponnèse. De nombreuses maisons ont été inondées lors de fortes précipitations dans la ville de Corinthe.
Il doit atteindre l'île de Crète hier soir mais «il sera plus affaibli», a indiqué Kostas Lagouvardos.
Depuis deux jours, le service de la Protection civile en Grèce est en état d'alerte et les autorités ont appelé à remettre à plus tard tout déplacement non essentiel dans les régions touchées.
Vendredi, c'étaient les îles de la mer Ionienne, dans l'ouest, qui avaient été touchées par cet ouragan causant des inondations et des coupures de courant sur les îles de Zante, de Leucade, d'Ithaque, de Céphalonie et Corfou.
Un bateau transportant 55 migrants avait envoyé un message de détresse vendredi au large des côtes du Sud du Péloponnèse, mais les garde-côtes grecs n'avaient pas pu le secourir.
Samedi, des recherches étaient en cours mais «il est possible que le bateau ait changé de direction», a déclaré une responsable des garde-côtes.
Le cyclone Ianos pourrait néanmoins être «moins fort que prévu, bien que toujours en cours», a déclaré Efthymios Lekkas, professeur de gestion des catastrophes naturelles à l'Université d'Athènes.
Il y a deux ans, en septembre 2018, un autre «cyclone méditerranéen» de ce genre - dit «médicane» - baptisé Xenophon, avait fait deux morts en Grèce, touchant surtout l'île d'Eubée, près d'Athènes.
«Les cyclones ou ouragans de Méditerranée ont des caractéristiques tropicales comme ceux de l'Atlantique, mais ils ont souvent un plus petit volume et sont moins intenses», explique Kostas Lagouvardos, directeur de recherches à l'Observatoire d'Athènes.
Il souligne que ce phénomène «rare», qui se manifeste surtout dans l'ouest et le centre de la Méditerranée, est observé «les quarante dernières années et est accompagné de violentes rafales et de fortes précipitations».
Pour l'instant, «ces cyclones ne sont pas liés au changement climatique car on n'a pas observé une augmentation de leur fréquence ces dernières années», estime Kostas Lagouvardos.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.