Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Des chiffres alarmants des violences faites aux femmes    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Le ministre de l'Economie : Le Tunisien consomme plus que ses capacités    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Médenine: Fermeture de 8 classes à cause du Covid-19    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Tunisie/Maroc à l'UA : Un communiqué sous le sceau de la langue de bois, énigmatique et qui disparaît vite [Photos]    Samir Saïed appelle les jeunes à s'engager dans l'entreprenariat au lieu de la Fonction publique    Effraction de la porte d'entrée de la cellule régionale du PDL à Sidi Bouzid [vidéo]    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Astrolabe : Naviguer en toute confiance vers des horizons professionnels    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Coupe arabe de la FIFA 2021-Syrie-Tunisie (Ce soir, 20h00): Gagner pour se projeter...    Hatem Mliki commente le changement de la date anniversaire de la Révolution [Audio]    Hichem Ajbouni : Si Kaïs Saïed réussit, je me retire de la politique !    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Nouveau variant Omicron: La course contre la montre    La grève des cheminots se poursuit: Quand le train sifflera-t-il de nouveau?    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi présente ses excuses à Bouden    Le PDL accuse les instituts de sondage de tromperie : le patron d'Emrhod réagit    Tunisie : Marché festif au village artisanal d'Ezzahra    Tunisie-Covid : Deux décès et 198 contaminations    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trop vite, trop haut, trop fort ?
Publié dans Le Temps le 16 - 10 - 2020

C'est une compétition planétaire, rapide comme aucune autre: dans la course au vaccin contre le Covid-19, l›essentiel n›est pas de participer mais d›être le premier car les enjeux financiers sont énormes. Mais attention aux effets d›annonce, aux espoirs déçus et aux problèmes de sécurité.
Combien de vaccins?
Dans son dernier point daté du 2 octobre, l'OMS recense 42 «candidats vaccins» évalués dans des essais cliniques sur l'homme à travers le monde (contre 11 à la mi-juin).
Dix en sont au stade le plus avancé, la phase 3, où l'efficacité du vaccin est mesurée à grande échelle, sur des dizaines de milliers de volontaires répartis dans plusieurs continents.
Parmi eux, celui de la société américaine Moderna, de l'alliance germano-américaine BioNTech/Pfizer, de plusieurs laboratoires chinois, un projet européen mené par l'Université d'Oxford (en coopération avec la société AstraZeneca) ou encore le vaccin Spoutnik V, développé par la Russie et son institut de recherche Gamaleïa.
Les autres en sont encore à la phase 1 (qui vise avant tout à évaluer la sécurité du produit) ou à la phase 2 (où on explore déjà la question de l'efficacité).
Outre les essais déjà entamés, l'OMS comptabilise 151 projets de candidats vaccins en phase pré-clinique d'élaboration.
Quelles techniques ?
Il existe différentes approches, basées soit sur des catégories de vaccins éprouvées soit sur des techniques plus innovantes.
Certaines équipes travaillent sur des types de vaccins classiques qui utilisent un virus «tué»: ce sont les vaccins «inactivés» (comme ceux des Chinois Sinovac et Sinopharm).
Il y a également des vaccins dits «sous-unitaires», à base de protéines (des antigènes) qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus.
D'autres vaccins, dits «à vecteur viral», sont plus innovants: on utilise comme support un autre virus qu'on transforme et adapte pour combattre le Covid-19.
C'est la technique choisie par l'université d'Oxford et les Russes, qui utilisent des adénovirus (famille de virus très courants).
Enfin, d'autres projets novateurs sont basés sur des vaccins «à ADN» ou «à ARN», des produits expérimentaux utilisant des morceaux de matériel génétique modifié. C'est le cas de ceux de Moderna et de BioNTech/Pfizer.
«Plus on a de candidats avec des techniques différentes, plus on a de chances d'aboutir à un vaccin qui marche et est bien toléré», a expliqué Daniel Floret, vice-président de la Commission technique des vaccinations de la Haute autorité de santé (HAS) française.
Quels résultats ?
Pour l'instant, seuls des résultats préliminaires (phases 1 et/ou 2) ont été publiés dans des revues scientifiques. Les derniers en date, parus le 4 septembre dans la revue The Lancet, sont celui du vaccin russe.
D'autres étaient sortis cet été, concernant les vaccins de l'université d'Oxford, du Chinois CanSino ou de Moderna.
Globalement, ces résultats sont jugés encourageants et montrent que les vaccins en question provoquent une bonne réponse immunitaire.
Pour autant, il est beaucoup trop tôt pour en tirer des conclusions.
Pour être fixé, «il faut que les essais de phase 3 aillent à leur terme et qu'on ne base pas l'analyse sur des résultats intermédiaires, aussi bien sur les questions de tolérance que d'efficacité», dit l'immunologiste Alain Fischer.
C'est d'autant plus vrai que de nombreuses inconnues planent sur les mécanismes d'immunité contre le Covid-19, avec quelques cas de réinfection qui commencent à être signalés.
Toujours plus vite ?
Partout dans le monde, les procédures ont été accélérées de façon inédite. Et une bataille à distance oppose la Chine, les Etats-Unis de Donald Trump et la Russie de Vladimir Poutine.
Début août, Vladimir Poutine avait claironné que son pays avait développé le premier vaccin contre le Covid-19, avant même la publication des résultats préliminaires et l'entrée dans la phase 3.
Donald Trump, lui, espérait qu'un vaccin soit autorisé avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre.
Mais début octobre, l'Agence américaine des médicaments (FDA) a fixé des critères de durée des essais qui rendent matériellement improbable une conclusion dans les prochaines semaines. Cela a agréablement surpris les plus critiques des experts, qui pensaient que la FDA plierait l'échine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.