Ligue des champions : Le PSG assure, le Barça, le Juve, le Chelsea et le Séville FC en 8es de finale    Tunisie – URGENT : Les décisions du conseil de la magistrature judiciaire en rapport avec les plaintes contre deux magistrats    Défense : Exercice naval tuniso-américain au large du Bizerte    ARP : Séance plénière le 27 novembre pour l'examen du projet de la LFC2020    Le budget du ministère des Affaires Culturelles pour l'année 2021 fixé à 358,4 millions de dinars    Photo du jour : Pourquoi personne ne rendra des comptes dans l'accident l'Avenue Mohammed V ?    Ahmad Ahmad suspendu par la FIFA pour 5 ans !    Tunisie-PDG de l'UTAP: La demande d'emploi ne doit en aucun interrompre les activités du Groupe Chimique    OXFAM recommande à tous les gouvernements d'adopter des politiques fermes    L'espace 421 en verve    «Tlamess», «Les pastèques du cheikh» et «Visa» dans la programmation    Le détail mineur: une vision personnelle des choses    L'importance du renforcement du rôle des institutions dans l'évaluation des politiques des droits de l'Enfants, au centre d'un colloque national à Tunis    L'Etat n'investit pas assez dans le secteur des transports    Voulant se rendre en Tunisie, des étudiants algériens se trouvent bloqués aux frontières    En vidéo: Un policier fait un croche-pied à un migrant    La data offre à la Tunisie plusieurs métiers et de business à exploiter    Le plus vieil arbre du parc du Belvédère de Tunis a son timbre    Barack Obama épingle plusieurs personnalités dans ses mémoires "Une terre promise"    ATCT, Baisse de 52% des recrutements de Tunisiens à l'étranger    DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    A son tour, le champ de Guebiba victime du chantage des protestataires de Sfax    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Les précipitations et leurs effets néfastes : L'infrastructure de base mise à mal    Coronavirus: De nouveaux décès à Manouba    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Une correspondence de Ayari à la FIFA pour demander un audit de la FTF    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    ATOG veut investir davantage dans les énergies renouvelables en Tunisie    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Après les bouteilles de gaz, une pénurie de carburant à Sfax    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Libye: Reprise d'un nouveau cycle du Forum du dialogue politique inter-libyen    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie
Publié dans Le Temps le 28 - 10 - 2020

Voisins et volontaires distribuent de l'eau et des snacks aux électeurs masqués qui attendent patiemment leur tour dans la chaleur à Smyrna, une banlieue coquette d'Atlanta. La présidentielle américaine se tiendra le 3 novembre et pourtant, la matinée a déjà des airs de grand jour d'élection.
Nichée dans le Sud conservateur, la Géorgie n'a pas voté pour un candidat démocrate à la Maison Blanche depuis 1992. Mais Joe Biden, 77 ans, arrive à quasi égalité dans les sondages avec le président républicain Donald Trump, 74 ans.
Près de 40% des électeurs de la Géorgie se sont déjà prononcés sur ce scrutin crucial, mais aussi des élections locales et parlementaires.
Et deux candidats démocrates ont des chances de remplacer les sénateurs républicains qui représentent l'Etat à Washington. Leurs victoires pourraient contribuer à faire basculer la majorité à la chambre haute.
Jamal et Michelle Jenkins sont venus avec leur bébé Asia, que le papa porte en kangourou. Voilà 40 minutes qu'ils font la queue.
"Oui, je suis bien décidée", lance Michelle, 33 ans, souriante sous sa casquette noire à petites oreilles de chat. Elle et son époux, 31 ans, deux électeurs afro-américains, voteront pour Joe Biden.
Pendant quarante ans, ce comté, Cobb County, avait voté républicain jusqu'à basculer pour Hillary Clinton en 2016.
Atlanta est la "capitale noire", poursuit Jamal Jenkins, à propos de la ville qui a vu naître Martin Luther King. "Nous essayons de nous mobiliser pour nous faire entendre."
Avec un habitant noir sur trois et une population devenue plus jeune, diverse et diplômée dans la région d'Atlanta, la Géorgie (10,6 millions d'habitants) abrite cette fois "très peu d'électeurs indécis", seulement 4%, explique Trey Hood, professeur en sciences politiques à l'université de Géorgie.
"Pour les partis, il s'agit donc vraiment de jouer la mobilisation plutôt que la persuasion".
Donald Trump a donné un grand meeting à Macon, au sud d'Atlanta, à la mi-octobre, et était venu présenter en septembre un programme d'aide à l'entreprise destiné aux Afro-américains.
Joe Biden visitera le "Peach State" mardi à son tour et sa colistière Kamala Harris, première candidate noire à la vice-présidence, était là vendredi.
"Quand nous votons, nous gagnons!", a-t-elle martelé devant des habitants en majorité afro-américains.
"Le changement démographique des dernières décennies" explique en partie ce duel aussi serré Trump-Biden, analyse Trey Hood. "Mais une autre part vient de la motivation réelle chez les démocrates de voter contre Trump".
Juste devant les Jenkins, Ashley Dawson hoche la tête en les entendant.
Née dans une famille républicaine, cette jeune électrice blanche de 26 ans n'a pas voté en 2016. Cette fois, c'est Joe Biden "à 100%!"
Les quatre années de mandat Trump l'ont rendue "malade", confie la journaliste, inquiète pour son avenir "en tant que femme".
Mais son soutien pour l'ancien vice-président est tiède. "C'est en fait Kamala Harris que je voudrais".
Devant des dizaines de partisans portant des masques "Biden-Harris", les deux candidats démocrates au Sénat, Jon Ossoff et le pasteur Raphael Warnock, montent en stars sur une petite scène installée dans un parc au nord-est d'Atlanta.
"C'est un moment extraordinaire dans l'histoire de la Géorgie", confie Raphael Warnock, qui prêche dans la même église baptiste Ebenezer que Martin Luther King.
"En ces temps de profondes divisions dans notre pays, pendant que des élus propagent la haine, ce qu'il se passe en Géorgie représente cette nouvelle coalition émergente des consciences, muli-raciale et multi-générationnelle, nécessaire pour apporter un véritable changement", veut-il croire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.