Sihem Ayadi visite les infrastructures sportive à Bizerte    CORONAVIRUS NEWS : Dans moins de 15 jours l'INDE deviendra le 1er Foyer épidémiologique dans le monde    Abdelkader Boudrigua : Seulement 10% des entreprises ont bénéficié des mesures prises par le gouvernement    Sfax : Programme d'autonomisation économique au profit des familles démunies    Coupe de Tunisie (1/2 finales) : le programme et programme TV    Tunisie : 25 nouvelles contaminations à Nabeul    Météo : Pluies attendues sur le Nord et le Centre    Les automobilistes appelés à la vigilance    la publication des noms de ceux infectés par le coronavirus est illégale    Antonio Guterres – SG des Nations Unies – qualifie le COVID-19 de « 5ème Cavalier de l'Apocalypse »    Procès Fifa : 28 mois de prison requis contre Al-Khelaïfi, 3 ans contre Valcke    Etoile du Sahel : Roger Lemerre n'arrivera pas    Société Atelier du Meuble Intérieurs : augmentation de capital annoncée    Karim Trabelsi: « La LF 2021 doit traduire une approche sociale »    L'Atuge lance le débat sur les attentes et les perspectives de la loi de relance de l'économie    Dématérialisation des procédures administratives: Déjà des premiers succès de Mohamed Fadhel Kraiem    Tunisie: Tunisair: Les billets sont modifiables sans frais    Tunisie: Baisse de 11,5% des revenus de l'Etat au cours des sept derniers mois,selon Ezzeddine Saidane    Le Président de la République supervise la clôture des travaux de la Conférence annuelle de la diplomatie    Tunisie: Coupures d'eau ce mercredi sur ces zones de Tunis    Tunisie: Fakhfakh déclare ses biens à l'INLUCC    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Grenades sur votre table, faites le bon choix!    Départs à la pelle et flou inquiétant !    L'EST et le CSSE, en finale de la Coupe    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Nawel Ben Kraïem, l'artiste hybride dévoile ses identités multiples    Le romantisme de Nawel Ben Kraiem    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Deuxième édition de "Les Cordes Méditerranéennes" du 24 au 31 octobre 2020    Programme TV du mardi 22 septembre    Mechichi reçoit Itilaf Al Karama, Moussi annule son rendez-vous    Naissance annoncée d'un nouveau parti centriste    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Grippe saisonnière : Ce croisement potentiel avec le coronavirus    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Rentrée culturelle de l'Institut Français de Tunisie : De belles rencontres au menu    CONDOLEANCES    CONDOLEANCES : Hassan JLASSI JALLALI    L'EST remporte la supercoupe après le championnat : La culture de la performance    Par le polytechnicien Hazem Bouzaiane : Quelle couleur nous va...?    Deux morts et d'importants dégâts    Le parti du président Aoun propose un compromis    Manifestations millénaires à Bangkok    Nabil Naoum : L'Eclipse et autres nouvelles, De l'importance des menus plaisirs    Lancement du projet "Musées pour Tous" au musée archéologique de Sousse    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    2000 migrants irréguliers algériens sont entrés en Espagne depuis le début de 2020    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kamala Harris colistière de Joe Biden
Publié dans Le Temps le 13 - 08 - 2020

Le candidat démocrate à l'élection présidentielle de novembre a annoncé sur Twitter le choix de l'ancienne procureure et sénatrice de Californie.
Fin du suspense aux Etats-Unis. Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a dévoilé sur Twitter, mardi 11 août, sa colistière pour l'élection du 3 novembre : il s'agit de la sénatrice de Californie Kamala Harris.
Kamala Harris, 55 ans, devient ainsi la première femme noire sur un « ticket » présidentiel dans l'histoire des Etats-Unis. Forte d'un parcours brillant, digne du meilleur rêve américain malgré des chapitres controversés, la sénatrice qui rêvait de devenir la première présidente noire des Etats-Unis tentera finalement en novembre, à ses côtés, de devenir la première femme vice-présidente.
Un œil sur la présidentielle de 2024
Mais avec toujours, sans doute, un œil sur la présidentielle de 2024 et l'espoir de briser, alors, l'ultime plafond de verre. « Ma mère me disait souvent : Kamala, tu seras peut-être la première à accomplir de nombreuses choses. Assure-toi de ne pas être la dernière », aimait à répéter Kamala Harris lors de sa campagne malheureuse pour l'investiture démocrate.
Après deux mandats de procureure à San Francisco (2004-2011), elle avait été élue, deux fois, procureure générale de Californie (2011-2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l'Etat le plus peuplé du pays.
Puis, en janvier 2017, elle avait prêté serment au Sénat à Washington, s'inscrivant comme la première femme originaire d'Asie du Sud et seulement la deuxième sénatrice noire dans l'histoire américaine.
Fidèle à lui-même, le président républicain Donald Trump s'est étonné de ce choix.
« J'étais plus surpris qu'autre chose parce qu'elle a été très médiocre » pendant la campagne des primaires démocrates, remportée par Joe Biden, a déclaré M. Trump lors de sa conférence de presse quotidienne à la Maison Blanche. « Elle a eu de très mauvais résultats aux primaires. Et ça, c'est comme un sondage. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.