Les Tunisiens résidents à l'étranger pourront bientôt payer leurs cotisations sociales en ligne    CONECT International condamne la grève douanière    Les professionnels de la santé ne donnent le bon exemple pour la campagne de vaccination (Ministère)    Covid-19 | Sousse : 70 nouveaux cas de contamination    Fermeture du Tunnel de l'avenue Yasser Arafat vendredi jusqu'à 20h00    Enfin le dégel entre le Président et son chef du Gouvernement ?    Mekki : Bientôt 109 signataires pour la motion de censure contre Ghannouchi    Rafik Abdessalem : Nous allons accomplir notre succès économique dans les années à venir    CONDOLEANCES    La semaine des zones humides à Tunis : Un enjeu de taille    Ils ont dit    Rached Ghannouchi remet le projet de Sabkha Séjoumi sur la table    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Gouvernorat de Médenine : Le pôle industriel sera une locomotive de l'investissement    Campagne « Parce que je suis un homme »: « La masculinité est une qualité, elle se mérite grâce au respect des femmes »    Habib Ellouz réapparait pour fédérer les troupes d'Ennahdha    Zarzis | Agence de Protection et d'Aménagement du Littoral (APAL) : Pourquoi ignorer les plages les plus fréquentées ?    La nouvelle souche britannique circule près de la Tunisie    Deux clusters découverts    La poésie en questions : A propos des faux-monnayeurs ?    News | Et de huit pour Sliti    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Inauguration de la plateforme Hannibal pour contrôler les flux physiques des devises    Le Conseil des Chambres mixtes réitère son appel à lancer un plan de relance des investissements    La Chine fera don de 100 mille doses de vaccin à la Tunisie    Ligue Europa: les qualifiés pour les huitièmes de finale    Et si la dégradation nous réconciliait ?    Boxe | 72e Tournoi de Sofia : Khouloud Halimi lésée par les juges    L'Art Rue présente «Métamorphose #1» de Essia Jaïbi : Interroger les perceptions    Art contemporain : Une boîte ouvre sur l'autre    A Nabeul, les cafés et restaurants peuvent servir à table    La FTF va tester l'utilisation du VAR dans les compétitions tunisiennes    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    5 célébrités vivent une aventure inédite avec l'OPPO Reno5    13 morts dans deux attaques Forces démocratiques alliées    Le chef de la mission de l'UE fait un bilan d'étape    Des familles fuient les camps de déplacés à Marib    Imposture intellectuelle dites-vous ?    Luthistes à vos marques !    Si proches, si loin    Pourquoi Saied continue à tourner le dos à l'Afrique?    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    Ligue 2 (5e journée) : Désignation des arbitres    Tunisie – Météo : Brume matinale et légère hausse des températures    Hennessy devient le premier partenaire de spiritieux mondial de la NBA    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Donner sa chance à la chanson tunisienne ?
Publié dans Le Temps le 21 - 01 - 2021

Dans un pays en proie à la perte de son identité et de son goût pour l'art, parler de chanson tunisienne serait taxé de trop de ringardise. Parler de chanson tunisienne d'aujourd'hui c'est aussi être dans l'esprit de ces émissions de variétés de la télévision nationale que personne ne regarde. Et pour être dans l'air du temps, il faut répondre aux normes de ces émissions animées par les farceurs idiots des télévisions privées non réglementées et dont la réussite est mesurée en termes de parts d'audience en access prime time...
Des artistes sans mérite sont propulsés en haut de l'affiche. Ils s'en accommodent mais le public décroche. Et c'est au grand dam de la chanson tunisienne d'aujourd'hui. Le comité d'organisation du Festival de la chanson tunisienne entend relancer cette festivité le mois de mars prochain. Depuis presqu'une décennie cette manifestation qui devrait marquer notre identité de Tunisiens n'a pas vu le jour et ce sont les querelles intestines qui ont en eu raison ... Il faut dire que ce festival n'avait aucun intérêt d'exister si c'était juste pour programmer un art ‘'insipide, sans saveur, ni odeur''. Le ‘'trois petits tours et puis s'en vont ‘'est devenu au fil des temps le propre d'une manifestation qu'on programme parce qu'elle doit figurer sur le calendrier officiel du ministère de tutelle. Parce qu'il fallait réinventer ce festival et non pas le reprogrammer en faisant appel à des responsables qui ne dérogeront pour rien au monde à la règle des copains d'abord. C'est dire aussi précipiter à l'échec une manifestation qu'on croit à tort prête à l'emploi sans se poser de questions sur les raisons de son déclin. La crise de la chanson tunisienne est passée par là. La chanson tunisienne n'a pas besoin d'être déridée, parce que notre musique nationale dans ses formes traditionnelle est une valeur sûre, une gloire vibrante qui avait pour fil conducteur un amour des mots et le sens du texte qui a donné lieu à d'heureuses compositions qui ont traversé les espaces et les temps. Une époque révolue. Pour l'heure on donnera sa chance à la chanson tunisienne, et sa chance à un comité d'organisation qui s'est dit faire fi du favoritisme et ouvert aux expériences venues de toute la Tunisie.
M.B.G.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.