Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Trois ministres pour la distribution de cinq millions de masques    L'OCTT appelle les autorités judiciaires à enquêter sur le décès d'un citoyen victime de violence policière    Kamel Deguiche: Les consultations nationales ne sont pas politiques    Deguiche: Nous avons fixés la stratégie de communication sur la consultation nationale (Vidéo)    Tunisie : e-istichara.tn sur TikTok et Instagram    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Bourse de Tunis : Carthage Cement augmente son chiffre d'affaires de 29% en 2021    Béja: 500 nouvelles contaminations au Coronavirus    Le parquet informé de la mort d'une personne, retrouvée inconsciente vendredi dernier près du Palais des congrès    Seulement 20% des Tunisiens respectent les mesures préventives ?    Grève: La Fédération générale des postes rejette la décision de la réquisition et saisit la justice [Audio]    CAN 2022 – Algérie vs Cote d'Ivoire : Où regarder le match en direct ?    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    Noureddine Sammoud n'est plus, un esthète des mots nous quitte    Tunisie : ''Streams'' de Mehdi Hemili, le film qui brise tous les tabous    L'ordinateur portable HUAWEI MateBook 14 disponible en Tunisie : 5 raisons pour l'acquérir    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    CONDOLEANCES    Foot-Europe: le programme du jour    QNB – Résultats Financiers Q4 2021    2021, Une année de distinctions pour AMEN BANK    Démarrage du programme "Jeunes réalisateurs, cinéma, écriture environnement" dans le cadre du projet "Scénarios Verts"    Covid-19 | Bizerte : 41 établissements éducatifs fermés et appel à la reprise des cours    CAN 2021 | Groupe D – 3e Journée : Destin en main pour l'Egypte    Accusé dans l'affaire des assassinats des deux martyrs Belaïd et Brahmi, Mustapha Khedher libéré : Le mystère persiste    BILLET | Impact potentiel    Tunisie : Grève des agents municipaux    CAN 2021 : Le programme détaillé des 8e de finale    Les conséquences de la hausse des prix de pétrole sur la Tunisie    Les assignés à résidence de la semaine dernière ont été libérés par la justice    AS Rejiche : Jassem Hamdouni de retour    Partenariat public-privé : Près de 230 concessions accordées entre 2017 et 2021    Officiel: Saied émet un nouveau décret    La Tunisie exporte des oranges maltaises vers Marseille    Tunisie-Gambie : Un arbitre mexicain au sifflet    Indécent !    Météo: Températures en légère hausse    OPINION: Le jeune cinéma tunisien à l'heure des défis    Tunisie : ''Streams'' de Mehdi Hmili, au cinéma    Violences policières Des organisations nationales exigent des excuses officielles de Kaïs Saïed    France : Blanquer à Ibiza alors que sa gestion du Coronavirus fait jaser, ça fait tache    Le bâtiment Kobbet Lahoua à la Marsa classé monument historique    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Aux éditions LALLA HADRIA : «En Tunisie» de Jellel Gasteli    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Union européenne veut rendre l'OMC plus verte
Publié dans Le Temps le 19 - 02 - 2021

-Agences- Réformer et verdir l'OMC: telles sont les ambitions prononcées par l'Union européenne. La Commission propose notamment que de futurs accords commerciaux soient conditionnés au respect de l'accord de Paris de 2015.
L'UE va placer la lutte contre le réchauffement climatique au cœur de ses échanges extérieurs et pèsera de tout son poids en faveur d'une réforme de l'OMC, selon la nouvelle stratégie commerciale européenne dévoilée jeudi par Bruxelles.
Face aux «défis» de l'après-pandémie, «la politique commerciale doit soutenir pleinement les transformations écologiques et numériques de notre économie», a déclaré Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne.
Piloter le commerce européen
L'exécutif européen, qui conduit la politique commerciale des Vingt-Sept, souhaite par ailleurs «prendre la tête des efforts mondiaux de réforme» de l'Organisation mondiale du commerce, a-t-il dit lors d'une conférence de presse.
Dans cette stratégie destinée à piloter le commerce européen sur la prochaine décennie, la Commission propose que de futurs accords commerciaux soient conditionnés au respect de l'accord de Paris de 2015 sur le climat - une exigence faisant défaut à de précédents accords signés par l'UE.
Les questions environnementales et climatiques sont déjà au cœur des réticences de plusieurs Etats européens concernant la ratification de l'accord de libre-échange entre le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) et l'UE, face aux craintes de déforestation massive dans l'Amazonie.
Rééquilibrage
des échanges mondiaux
Bruxelles entend aussi affirmer son indépendance face aux superpuissances commerciales que sont les Etats-Unis et la Chine, en déployant un multilatéralisme actif notamment en direction de l'Inde et des pays africains.
Aux yeux de l'UE, le rééquilibrage des échanges mondiaux passe par une révision profonde de l'OMC (164 membres), paralysée par le désengagement des Etats-Unis, Washington accusant la Chine de pratiques abusives et jugeant les règles de l'organisation insuffisantes pour y remédier.
La récente nomination de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, qui prendra le 1er mars la tête de l'OMC, «représente l'occasion de prendre un nouveau départ», estime la Commission.
Mécanisme pour garantir les accords
De même, les Européens tablent sur une coopération plus approfondie avec l'administration Biden après quatre années de relations houleuses en raison des politiques protectionnistes de l'ex-président Donald Trump.
L'UE a également assuré jeudi qu'elle mettrait en place des mécanismes pour garantir dans ses accords commerciaux que les entreprises n'aient pas recours au travail forcé - sujet particulièrement sensible après la signature par Bruxelles en décembre d'un accord d'investissement controversé avec la Chine.
La ratification de cet accord s'annonce difficile, le Parlement européen s'y montrant farouchement hostile en raison des atteintes aux droits de l'homme imputées à Pékin et de la situation de la minorité musulmane ouïghoure, victime selon des ONG et Etats occidentaux, d'une politique d'internement de masse et de travail forcé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.