Aides gouvernementales: Allocation de 270 millions de dinars aux catégories touchées par la crise sanitaire    Al-Sissi et Saïed ont convenu de proclamer 2021-2022, année de la culture tuniso-égyptienne    Tunisie – Qui va financer le fond anti covid ? Les ministres donnent l'exemple    Tunisie – Qu'attend le président Kaïs Saïed pour se faire vacciner ?    Tunisie | Horaire administratif durant le mois de Ramadan    Espérance de Tunis : Ben Khalifa titulaire contre le MC Alger    Les mosquées maintenues ouvertes hors des heures du couvre-feu    Un important site archéologique romain découvert au Kef    La Tunisie, sous le manteau    Match Real Madrid vs Barça : Où regarder le clasio du 10 avril 2021?    Hand-Supercoupe d'Afrique : l'Etoile du Sahel face au Zamalek pour un billet au Mondial des clubs    La Liga: Real-Barça, les compos probables    Le chef du gouvernement décide de rétablir le couvre-feu à partir de 22H00 au lieu de 19H00    Création d'un fonds pour soutenir les personnes et professionnels sinistrés par le Covid-19    Kaïs Saïed : La sécurité de l'Egypte est la nôtre !    L'écosystème HMS de Huawei compte 2,3 millions de développeurs à travers le monde    Ligue des champions : Le programme des quarts de finale retour    Accusé de trahison et de corruption par Rached Khiari, Imed Hammami répond    La Tunisie organise sa 1ère foire virtuelle internationale de l'artisanat    Le PNUD et 16 organisations de la société civile tunisiennes partenaires    Tunisie: Kais Saied souligne l'importance de lutter contre l'extrémisme religieux    Tunisie – L'inestimable cadeau de Saïed à Mechichi    Tunisie- Hichem Mechichi en visite à Gabès : Le projet Désert joy [vidéo]    Tunisie – Une moyenne de plus de quinze heures de jeûne par jour    MEMOIRE : Zakia LADHARI veuve Mustapha El BEHI    Education Nationale | lancement du projet onusien sur l'autonomisation du système éducatif en Tunisie : Favoriser la résilience des jeunes face aux discours violents    Attijari bank et le PNUD organisent conjointement le Hackathon Tek-صح    Express    Energie : Le mix énergétique comme solution pertinente    L'Utap dénonce la fermeture des marchés hebdomadaires    Environnement | Débarrassez-moi de ces ordures…    Le Bardo se met à l'intelligence artificielle    Projet «Ciné labo» de Abdallah Chamekh : Instaurer la culture de la production cinématographique en milieu scolaire    Championnat arabe d'athlétisme à Tunis : Un tremplin pour Tokyo    «Souk al mout'â» (Le marché du plaisir), recueil de nouvelles en arabe de Mounira Rezgui : Des mots comme autant de réverbères    Tunisie: Kais Saied visite les sites historiques du Caire [vidéo]    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: En images, mouvement habituel après l'entrée en vigueur du couvre-feu à Médenine    Disparition : Mort du prince Philip, époux de la reine Elizabeth II    Tunisie-Moncef Marzouki : "Toutes mes excuses à l'âme de Mohamed Morsi et aux martyrs de Rabaa et des autres terribles massacres!"    Décès du prince Philip, époux de la reine d'Angleterre    Par Henda Haouala – Séries TV tunisiennes : un marché de production à prendre au sérieux    Invocation pour accueillir le ramadan    La consolidation des liens de sang procure la richesse et la longévité    Nouveau tirage - Où trouver le livre de Mohamed Ennaceur : Deux République, une Tunisie (Vidéo)    Sortie du livre de photographie "Winter Bloom" de Souheila Ghorbel    Lutte contre l'immigration clandestine : Des radars spéciaux pour localiser tous types de bateaux dans un rayon d'environ 18 km    Kasserine : Un couple de terroristes tué à Mont Selloum    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Conseil de sécurité de l'ONU en échec sur le Tigré
Publié dans Le Temps le 08 - 03 - 2021

- Agences- La Chine et la Russie ont bloqué l'adoption d'une déclaration du Conseil de sécurité de l'ONU demandant la "fin des violences" au Tigré en Ethiopie, entraînant l'abandon du projet de texte après deux jours de négociations.
Il "n'y a pas de consensus" et "il n'est pas prévu d'aller plus loin", a déclaré un diplomate sous couvert d'anonymat. "Il n'y aura pas" de déclaration, a confirmé un autre diplomate, également sous couvert d'anonymat.
Selon un troisième diplomate, la Chine a bloqué le projet en exigeant d'enlever du projet de texte, maintes fois remanié depuis jeudi matin, une mention du Conseil de sécurité réclamant la "fin des violences au Tigré".
Cette demande était inacceptable pour les Occidentaux et l'Irlande, membre non permanent du Conseil de sécurité et rédactrice du projet de déclaration.
La Russie s'est jointe à l'opposition de la Chine. L'Inde a aussi fait barrage au texte, mais in fine pour un détail mineur qui nécessitait un petit amendement, selon des diplomates.
Pékin et Moscou, auprès desquels aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat, considèrent que le conflit armé au Tigré depuis début novembre relève d'une "affaire intérieure".
Selon un diplomate, les deux capitales auraient accepté un texte sous condition qu'il ne porte que sur la situation humanitaire dans cette région dissidente du nord de l'Ethiopie.
Le Conseil de sécurité de l'ONU avait tenu une visioconférence à huis clos sur le Tigré, mais déjà sans pouvoir s'entendre sur une déclaration commune. Une poursuite de négociations avait cependant été décidée.
Pour la première fois depuis le début du conflit, les pays africains membres du Conseil -- Kenya, Niger, Tunisie --, qui privilégiaient jusqu'alors une résolution de la crise via une médiation de l'Union africaine, avaient affirmé leur accord pour l'adoption d'une déclaration du Conseil de sécurité.
Lors de la visioconférence du Conseil de sécurité, le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, avait réclamé que l'Erythrée retire ses troupes du Tigré. "Les forces de défense de l'Erythrée doivent quitter l'Ethiopie et elles ne doivent pas être autorisées à continuer leur campagne de destruction avant leur départ", avait-il insisté.
Un peu plus tôt à Genève, la haute-commissaire de l'ONU aux droits humains, Michelle Bachelet, avait accusé l'armée érythréenne d'atrocités au Tigré.
De manière plus générale, elle avait appelé à une "enquête objective et indépendante", après avoir "corroboré de graves violations" susceptibles de constituer des "crimes de guerre et des crimes contre l'humanité" au Tigré.
L'organisation Human Rights Watch (HRW) a affirmé que les soldats érythréens avaient tué des centaines de civils, y compris des enfants, dans un massacre perpétré en novembre à Aksoum, dans la région éthiopienne du Tigré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.