Ligue des champions : L'Espérance de Tunis renversée par le Zamalek    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 28 février à 17H00    Thalassothérapie : La Tunisie, deuxième destination mondiale après la France    Fitch Ratings maintient la notation souveraine de la Tunisie à «B+» avec perspectives «négatives»    Nouveau Livre de Mansour Moalla: Sortie de crise et union nationale : pourquoi et comment ?    Libye: 60 missiles Grad tirés par l'armée de Haftar sur différents quartiers à Tripoli    Carthage Cement : reprise du processus de cession des participations détenues par l'Etat tunisien dans le capital de la société    Zamalek d'Egypte vs Espérance de Tunis: où regarder le match des 1/4 de finale de la ligue des champions d'Afrique du 28 février?    Natation – Dopage : Huit ans du suspension pour le nageur chinois Sun Yang    Mourad Chaaba à Sidi Bou Saïd : l'exposition à ne pas rater, dès ce samedi (Photos)    En vidéo : Huawei présente son AppGallery et annonce le lancement du Y7p    Cérémonie de passation de pouvoir à Dar Dhiafa à Carthage    TGM : Des travaux de rénovation de la station « Kheireddine » du 29 février au 6 juin 2020    CONDOLEANCES    Ligue des champions | Ezzamalek-Espérance – Quarts de finale aller au Caire (17h00) : Tout dépendra de ce match !    A la Maison de l'Image: une démarche de qualité    Bady Chouchane à l'espace Aïn: variations sur un thème    Chemins de l'herméneutique: le tournant heideggérien II    Tir | Championnat arabe en Egypte : De l'or et du bronze pour Olfa Cherni    Tennis | Open de Doha : Ons Jabeur n'aura pas démérité !    « Luxury Wedding Days » L'endroit idéal pour planifier un mariage de rêve ! Les 22 & 23 Février À l'Hôtel Le Palace Gammarth    Fakhfakh: J'ai pensé à Youssef Chahed depuis 2011 pour travailler ensemble    Risque d'infiltration du Coronavirus en Tunisie: Inquiétude aux frontières terrestres !    Riposte turque : Ankara ne stoppera plus les migrants en route vers l'Europe    Mécontentement des surveillants et surveillants généraux : Boycott des tâches administratives et pédagogiques    Omra et Coronavirus : Annulation de 42 charters Tunis/Djeddah et Tunis-Medina    Orange et SES ouvrent une nouvelle ère d'innovation en matière de connectivité par satellite avec le système de communication O3b mPOWER    Remonter la pente    Associations de microfinance Délai supplémentaire pour régulariser la situation    Coronavirus : Analyses négatives pour la citoyenne de retour de Milan    Une commission de la Fifa s'oppose à la délocalisation de matches    Foot-Europe: le programme du jour    Maghzaoui: Il faut revaloriser la formation professionnelle    Les neuf remerciements de Abdoo Saadaoui    Photo du jour : la Tunisie au rendez-vous avec la démocratie    Elyès Fakhfakh et son équipe déclarent leurs biens et intérêts à l'INLUCC    Plus de 30 militaires turcs tués dans une frappe syrienne à Idlib, la Turquie riposte    Tunisie : Les nouveaux ministres déclarent leur patrimoine    Le groupe Harkan sort son nouveau clip : « Farha » !    Météo : Prévisions pour aujourd'hui, vendredi 28 février 2020    (Idioracy) quand tu nous tiens    Coronavirus en Iran: prière du vendredi annulée, cinéma et théâtre fermés    Tunisie: un défilé unique à l'FT “Over fifty… et alors ?” avec des personnalités tunisiennes et françaises    La cinéaste canadienne d'origine tunisienne HEJER CHARF annonce que son film « BEATRICE UN SIÈCLE » sera projeté au Théâtre auditorium Poitiers    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale        Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A quand « la thérapie ciblée » en Afrique et au Moyen Orient ?
Lutte contre le cancer
Publié dans Le Temps le 15 - 10 - 2009

70 % de nouveaux cas du cancer seront détectés dans les pays de l'Afrique sur les dix ans à venir
*
80 % des personnes atteintes décèdent faute de traitement et de prise en charge convenable.
*
On compte 250 mille cas dans la région du Moyen Orient, dont 60 % à un stade final
*
Dr Omalkhair Abdullah Abulkhair, Centre médical, le Roi Abdelaziz Arabie Saoudite : « Moins de 5 % des cas de cancer du sein détectés en phase précoce »
*
Marwan Ghosn, directeur du centre de cancer au centre médical Clemenceau : « Lutter contre le cancer un défi majeur pour la région arabe »
Pas très fréquent le cancer du rein est classé parmi les rares pathologies oncologiques. Il résiste en fait aux traitements disponibles aujourd'hui à l'instar de la chimiothérapie et la radiothérapie...Pire encore, 25 à 30 % des patients souffrant de RCC (Renal Cell Carcinoma) ou cancer du rein carcinome à cellule rénale développent une métastase assez rapidement. Par conséquent, les laboratoires à l'instar de Pfizer se penchent sur la recherche de nouveaux médicaments susceptibles d'améliorer la qualité de vie des patients souffrant de ce genre de cancer. Des résultats satisfaisants ont été enregistrés dans le domaine, ce qui a permis aux malades de mieux vivre cette expérience douloureuse. Il s'agit bel et bien de la thérapie ciblée qui agit directement au niveau des cellules atteintes. Recommandé lors de la première phase ou en première ligne, le traitement a été approuvé par des agences spécialisées à l'instar de l'Institut National de la Santé et d'Excellence Clinique en Grande Bretagne.
Les expériences réalisées ont démontré que le traitement entraîne notamment un taux de réponses objectives en plus d'une augmentation de la survie en comparaison des traitements antérieurs.
Etat des lieux
Mais comment se présente la situation dans le monde par rapport à la maladie ? Comment se développera-t-elle lors des prochaines années ? Des questions fondamentales pour les chercheurs et les spécialistes dans le domaine qui ont déjà une visibilité sur l'évolution de la pathologie lors des dix prochaines années. Par exemple, la situation sera plus grave dans les pays en voie de développement essentiellement ceux de l'Afrique d'ici dix ans. En fait, 70 % des nouveaux cas de cancer seront détectés dans les pays d'Afrique annonce le professeur Patrick Schoffski directeur du laboratoire des recherches oncologiques à l'Université de Leuven et l'Université Catholique Leuven.
Faisant un tour de la question dans la région du Moyen Orient et de l'Afrique, le spécialiste a précisé que nous comptons 650 mille cas de cancer en Afrique et 80 % des malades décèdent faute de traitement et d'une prise en charge convenable.
Pire encore : M. Schoffski a précisé que 40 % des cas de cancer peuvent être évités grâce aux plans bien ficelés dans le domaine. La maladie peut également être aménagée s'il y aurait un traitement adéquat.
La situation est presque la même dans la région du Moyen Orient, où on compte 250 mille cas de cancer dont 60 % meurent faute de prise en charge. Il importe ainsi de préciser que sur un plan général le cancer est la deuxième cause de mortalité dans le monde et que les chiffres grimpent davantage. Cette maladie très agressive touche essentiellement les poumons. On enregistre d'ailleurs le taux le plus important à ce niveau. Quant au cancer du sein occupe la deuxième position au niveau international et celui de colon/rectum la troisième.
Par conséquent la région est en train de vivre un changement historique caractérisé par la recrudescence de la maladie. En contre partie les chiffres sont en régression dans les pays développés où les systèmes prennent au sérieux la pathologie question de réduire la mortalité due à la tumeur. Ils oeuvrent aussi à améliorer la qualité de vie des patients atteints du cancer grâce aux nouveautés à l'instar de la thérapie ciblée.
Si le nombre des malades sera trois fois plus élevé d'ici 2030, il importe de dire que les régions sous développées ou en voie de développement seront les plus touchées par les tumeurs. Une thérapie ciblée représente un traitement d'attaque pour cerner la pathologie. A terme, éviter ce processus « cynique » appelé : métastase.
Sana FARHAT
-------------------------------------
Dr Omalkhair Abdullah Abulkhair, Centre médical, le Roi Abdelaziz Arabie Saoudite : « Moins de 5 % des cas de cancer du sein détectés en phase précoce »
Occupant la deuxième position, le cancer du sein a fait l'objet de l'intervention du Dr Omalkhair Abdullah Abulkhair, oncologue au centre médical, le Roi Abdelaziz à l'Arabie Saoudite. La spécialiste a présenté l'état des lieux dans la région, arabe où l'on enregistre un taux élevé du cancer du sein, et surtout où on ne prête pas attention à la maladie à cause de la mentalité conservatrice, traditionnelle pour ne pas dire conformiste. Elle parle en fait d'absence d'études précises qui déterminent les causes de cette maladie dans la région comme elle soulève l'inconscience par rapport à l'efficacité du dépistage précoce de la tumeur. Dr Abulkhair signale que moins de 5 % des cas de cancer sont détectés en phase précoce. Un chiffre minime qui réduit les chances de guérison pour la femme.
Parlant des causes du non dépistage précoce la spécialiste énumère plusieurs facteurs d'ordre socio-économiques et éducationnels. « La femme a très souvent peur de la maladie et refuse d'en penser », d'après elle. Pire encore, la mentalité arabe fataliste accepte la maladie. D'où les femmes ne manifestent pas beaucoup d'intérêt à leur santé », ajoute la spécialiste.
Elle présente aussi d'autres explications à savoir les difficultés socio-économiques, le manque de moyens et d'éducation et surtout le manque de programmes dans ce sens ». Un fait certes inquiétant quand on sait que la maladie est curable une fois détectée tôt.
-------------------------------------
Marwan Ghosn, directeur du centre de cancer au centre médical Clemenceau : « Lutter contre le cancer un défi majeur pour la région arabe »
Parlant du cancer du rein carcinome à cellule rénale (RCC) en Afrique et Moyen Orient, le Pr Marwan Ghosn a d'emblée annoncé qu'un défi majeur se présente dans la région. L'introduction de la nouvelle thérapie en RCC et des soins palliatifs sont d'importance majeure pour offrir aux patients une meilleure qualité de vie. Evoquant quelques causes de cancer du poumon le spécialiste a parlé essentiellement du tabagisme. Pour ce qui est du RCC, il a parlé de la prédisposition génétique et de l'usage abusé des analgésiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.