Météo: Prévisions pour mardi 21 mai 2019    BE TOUNSI & Le HUB DESIGN NABEUL, organisent conjointement une soirée consacrée au lacement de la nouvelle marque YELITE    Tunisie – Un homme d'affaire tunisien dirige une équipe d'admins de pages Facebook suspectes    L'armée saoudienne intercepte deux missiles qui ciblaient La Mecque    France : Evacuation urgente de la tout Eiffel à Paris    Tunisie – Décisions pour repêcher Tunisair dont le licenciement de plus de 1000 agents    Le Sénégal désire s'inspirer de la Tunisie pour le rachat de l'électricité renouvelable auprès des particuliers    La France accorde à la Tunisie une nouvelle subvention de 1,5 M€    Adieu aux plaques Bleues des voitures de Location    Par Anis Khelifi : ITIL dans les entreprises tunisiennes    L'ALECA sera ce qu'en feront les négociateurs tunisiens, déclare Olivier Poivre d'Arvor    Badderdine Ouali revient sur la station T et la fuite des ingénieurs    Tunisie : une secousse tellurique de 2,7 degrés enregistrée à Métlaoui    Cannes 2019 : l'acteur Mohamed Dhrif primé aux Critics Awards de l'ACC    Secousse tellurique d'une magnitude de 2,7 degrés à Métlaoui    Samsung Galaxy A70: caractéristiques    Tunisie: Des vendeurs ambulants de fripe protestent devant le gouvernorat à Bizerte    Tennis : Malek Jaziri continue de reculer au classement ATP et Ons Jabeur garde sa place    Les DRIVING NIGHTS by PEUGEOT    Suite à une décision de la justice tunisienne, l'association Shams rayonne de nouveau en toute légalité    Ligue 1 : Un arbitre égyptien pour le Classique CSS-ESS    En photos : Dorra Zarrouk resplendissante, sa robe rose enflamme le Tapis rouge à Cannes    DELICIOUS lance officiellement sa Nouvelle Collection « BOHO CLIC » ETE 2019    Dr Sonia Ben Cheikh participe à l'ouverture de la 72ème session de l'OMS à Genève    Le Tunisien Mansour Barnaoui remporte 1 million de dollars: ‘'J'achèterai une maison...''    Le premier téléviseur intelligent à commande vocale en arabe est lancé par LG    La Synagogue El Ghriba à Djerba sous haute surveillance – Prés de 7000 visiteurs attendus pour le pèlerinage juif    Musée Bardo Up : Une application pour explorer le musée avec la réalité augmentée (Vidéo)    Khémaïes Jhinaoui entame aujourd'hui sa visite officielle à Oslo, en Norvège    Youssef Chahed préside un CMR consacré spécialement au secteur des Transports et à Tunisair    Tunisie: Vidéo fuitée, Sofiène Toubel, accuse ces parties et promet d'en révéler davantage    Coupe de la CAF (Finale aller) : La RS Berkane s'imopse face au Zamalek    Belgique : Hamdi Harbaoui meilleur buteur pour la deuxième saison de suite    Prix Marc-Vivien Foé : l'Ivoirien Nicolas Pépé remporte l'édition 2019, Whabi Khazri deuxième    Manchester City : Kompany annonce son départ    Suppression des faux comptes par la société Facebook : Précisions de l'ISIE    Températures entre 20 et 25°C sur le nord, aujourd'hui    En photos : Quand deux célébrités portent la même robe à Cannes...    Suites aux sanctions de Trump, Huawei Android risque d'être privé des services de google    Le Hollandais Duncan Laurence remporte la 64e édition de l'Eurovision    Libye: La Turquie envoie 30 voitures blindées en soutien aux forces anti-Hafter    Egypte: Un bus touristique ciblé par une explosion devant un musée au Caire    Le Tunisien Farouk Ben Mustapha sacré « Meilleur gardien du championnat » en Arabie saoudite    En vidéo : Dorra Zarrouk à la soirée Chopard à Cannes, que pensez-vous de son look ?    La France s'explique sur les accusations d'«ingérence» en Algérie    Ciné Social au CinéMadart : 1ère édition du 22 au 26 mai 2019 (Programme)    En Italie, une amende de 3500 à 5500 euros pour chaque vie sauvée    Une mosquée incendiée dimanche dernier dans l'Etat du Connecticut aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grandeur et décadence
«Jugurtha» de Abdelmajid Lakhal
Publié dans Le Temps le 22 - 02 - 2010

Abdelmajid Lakhal, acteur et metteur en scène, animé d'une réelle passion pour la scène, continue malgré ses 70 berges, à déployer toute son énergie dans la création théâtrale. Il a choisi ce coup-ci le personnage historique de « Jugurtha » pour sa nouvelle pièce portant le même titre. La pièce a été présentée mardi dernièrement au Théâtre Municipal devant un petit nombre de spectateurs. Hélas, les amateurs du théâtre semblent ne plus apprécier ce genre de théâtre classique en arabe littéraire.
Pourtant, ce « Jugurtha » ne manque pas d'intérêt. Il s'agit d'une incursion dans l'histoire de la Tunisie antique où le héros numide mythique est représenté comme le chef de guerre qui s'est opposé à Rome. Cependant, ses multiples différends avec son demi-frère, qui l'accuse d'accaparer à lui seul le pouvoir, vont précipiter sa chute. Abdelamajid Lakhal a voulu, avec cette pièce, rendre hommage à cette personnalité tutélaire ayant sacrifié sa vie pour le pays.
Personnage emblématique
Le texte signé par Ezzeddine Abassi respecte l'esprit de l'époque dont il est question. Quatre escales majeures : Jugurtha le mari bien aimé, Jugurtha le commandant, Jugurtha l'être humain et Jugurtha face à son combat contre ses cousins et ses ennemis. Les lumières et la musique de Brahim Bahloul viennent illustrer ces quatre escales, avec des effets de mise en scène mettant en perspective tantôt la narration à la manière shakespearienne, tantôt le jeu des comédiens : Abdellatif Khaïreddine, Hsouna Mejri, Haddad Bouallègue, Sadok Halwas, Yahia Feïdi, Nawfel Abdawi et Salem Laâbidi.
Jugurtha, personnage emblématique dans l'histoire de la Tunisie, a joué un rôle considérable dans le rapprochement des tribus, leur apportant son soutien contre toute forme de persécution et de fanatisme et faisant de la dignité humaine, son point d'orgue. Sans oublier que Jugurtha a gagné les combats qui ont opposé son peuple à Rome grâce à sa puissante détermination et à sa volonté de fer. Ce « Jugurtha » a été monté dans le cadre de la célébration du Centenaire du Théâtre Tunisien, dans le dessein de rendre hommage aux professionnels du Quatrième art qui n'ont pas ménagé leurs efforts pour sa promotion. Malgré un texte qui tend vers une langue poétique : l'arabe littéraire, l'approche théâtrale adoptée par Abdelmajid Lakhal traduit une dualité à toute épreuve à exprimer à la fois, la contradiction et la complémentarité entre le théâtre grec et le théâtre Shakespearien, comme l'incarnation de la tragédie grecque dans un imbroglio sentimental qui scande les différentes escales de la pièce. Le metteur en scène, Abdelmajid Lakhal a une carrière foisonnante et un répertoire très diversifié de comédiens. C'est depuis son plus jeune âge qu'il a manifesté un intérêt particulier pour le théâtre. Il a tout juste neuf ans quand il est monté, pour la première fois, sur scène. En 1959, diplôme de l'Ecole des arts dramatiques en poche, il poursuit des études approfondies au conservatoire national du théâtre avant de faire ses classes au théâtre de l'Odéon en France.
Artiste polyvalent
Disposant de plusieurs arcs à son violon : comédien, metteur en scène et producteur, Abdelmajid Lakhal a participé à plusieurs œuvres théâtrales, cinématographiques et télévisées. Il a côtoyé divers vétérans tunisiens et étrangers du cinéma et du théâtre, notamment Ali Ben Ayed, Abdelaziz Agrebi, Hamda Ben Tijani, Ibrahim Babay, Mouna Noureddine, Rachid Ferchiou, Brahim Babai, Roberto Rossellini, Franco Zefirelli… En 1983, il a été primé meilleur acteur à l'occasion du Festival arabe de la radio et de la télévision pour son interprétation du rôle de Ibrahim II dans « Yahia Ibn Omar ». « Jugurtha » demeurera pour lui, comme un moment théâtral important dans sa carrière de metteur en scène.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.